Une tribune pour les luttes

Israël a perdu la bataille de l’opinion mais continue sa folie meurtrière. Amplifions la mobilisation.

+ protestation contre la tenue d’un salon du tourisme israélien à partir du jeudi 15 janvier prochain.

Article mis en ligne le mardi 13 janvier 2009

Texte du BN de l’UJFP du 12 janvier

Plus de deux semaines de bombardements aveugles et criminels sur un million et demi d’habitants, utilisation d’armes interdites, un bilan humain accablant : plus de 900 morts dont un tiers d’enfants, des milliers de blessés, des destructions considérables.
Or malgré les images et la résolution de l’ONU, les Etats-Unis et l’Union Européenne se refusent à toute sanction contre Israel. Le Président Sarkozy et la Chancelière Angela Merkel présentent, encore jeudi dernier, l’arrêt de la résistance armée du peuple palestinien pratiquement comme un préalable, ce qui est un encouragement donné à Israël de poursuivre dans sa fuite en avant meurtrière. L’agression doit cesser !

Jamais en France il n’y a eu autant de manifestations le même jour (10 janvier) pour dénoncer le terrorisme d’Etat du gouvernement israélien.
Dans le monde entier et en Israël même, les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par l’armée israélienne provoquent des manifestations massives, et notamment dans les pays arabes dont les dirigeants sont souvent dénoncés, comme les dirigeants des Etats-Unis et de l’Union Européenne, comme complices directs de ces crimes.
Devant certaines réactions d’exaspération provoquées ces crimes, devant certains actes antisémites que nous condamnons mais dont on ne connaît toujours pas les auteurs, le gouvernement et le CRIF s’inquiètent maintenant de « l’importation du conflit ». alors même qu’en stigmatisant l’islam (Fillon) ou en prétendant que tous les Juifs devaient être derrière Israël (le CRIF) ils agissent en pompiers pyromanes.
Pour l’UJFP, la seule voie pour éviter les amalgames mortifères entre Israéliens, Juifs, et sionistes, c’était que le plus grand nombre possible de ceux qui se reconnaissent juifs participent aux combats pour les droits humains, et soient présent-E-s dans ces manifestations pour l’arrêt de l’agression.

En attendant, l’UJFP
- appelle à la poursuite des mobilisations unitaires,
- se prononce pour des sanctions internationales contre Israël, pour l’abrogation des accords de coopération entre l’Union Européenne et cet Etat, et pour des poursuites judiciaires contre les dirigeants israéliens
- appelle à une véritable campagne de boycott de l’Etat israélien, avec le soutien de nombreuses ONG palestiniennes et des anticolonialistes israéliens.
Ainsi, nous appelons à l’annulation pure et simple du « salon du tourisme israélien » qui prétend ouvrir au centre de Paris jeudi prochain.

12 janvier 2009


Union Juive Française pour la Paix
21ter, rue Voltaire, 75 011 Paris
Tel 06 61 33 48 22

Lundi 12 janvier 2009

A Monsieur le Premier Ministre,

A Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

Monsieur le Premier Ministre,

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

Nous apprenons que le Grand Hotel International accueillerait un salon du tourisme israélien à partir du jeudi 15 janvier prochain.

Nous avons cru dans un premier temps à une mauvaise plaisanterie.
Mais force est de constater que cela est officiellement annoncé.

Au delà même de l’action terroriste que mène l’Etat israélien en ce moment même dans la bande de Gaza, carnage qui a déjà fait près de mille morts et plusieurs milliers de blessés, sans parler du
niveau de destruction des maisons et des infrastructures, la façon dont cet Etat en violation des conventions internationales comme des résolutions de l’ONU poursuit la colonisation de la Cisjordanie, construit un mur d’apartheid, expulse de Jérusalem sa population, rend insupportable l’idée qu’au coeur de Paris un organisme officiel israélien vienne vanter les beautés touristiques de ce pays.

Nous avons entendu les appels officiels à ne pas importer en France le conflit du Moyen-Orient.
Autoriser ce salon, c’est autoriser l’importation des humiliations que l’Etat israélien fait quotidiennement subir à la population palestinienne.
Vous prendriez une grave responsabilité en ne faisant pas annuler cette manifestation.

L’Union Juive Française pour la Paix ne serait pas la seule organisation à appeler les parisiens à dénoncer cette pure provocation.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, à notre indéfectible attachement à la défense des droits humains.

Pour l’Union Juive Française pour la Paix,

André Rosevègue, co-président

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

Union Juive Française pour la Paix (UJFP) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 130