Une tribune pour les luttes

La mort annoncée de Jeunesse et Sports !!!

Article mis en ligne le jeudi 15 janvier 2009

Signer la pétition :

http://www.mesopinions.com/Non-a-la...

Du fait de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) les Directions de la Jeunesse et Sports vont se diluer avec d’autres services :
- pour la région, avec les DRASS (affaires sanitaires et sociales) et l’ACSE (Agence pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances) dans une DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale).
- pour les départements, les DDASS, les délégations au Droit des femmes et les services du logement des DDE dans un fourre-tout nommé soit Direction Départementale de la Cohésion Sociale, soit Direction de la Population.

Après la disparition de l’INJEP(Instittut National de l’Education Populaire, les CREPS sont voués à la suppression pure et simple pour devenir uniquement des campus d’excellence sportive.

A très court terme, cette RGPP conjuguée à une baisse régulière des crédits et des moyens humains implique la disparition du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

« JEUNESSE et SPORTS », c’est encore !!! :

- la délivrance des diplômes BAFA, BAFD pour les animateurs et les directeurs des colonies de vacances, des centres de loisirs et l’attribution de bourses pour faciliter l’accès à ces formations ces personnes modestes,
- le suivi pédagogique de ces structures qui accueillent les enfants et les jeunes pendant les vacances et les mercredis donc leur sécurité, leur bien-être et leur éducation,
- les diplômes attribués aux maîtres nageurs et aux surveillants de baignade et le contrôle des piscines, c’est-à-dire votre propre sécurité,
- des formations habilitées, organisées et des diplômes attribués aux éducateurs sportifs et aux animateurs de jeunesse qui garantissent un enseignement de qualité,
- le contrôle de tous les établissements où l’on fait du sport (centres équestres, salles de remise en forme, tennis, football etc…et des éducateurs sportifs,
- des subventions et des postes aidés en faveur des associations qui mènent un travail quotidien d’éducation des jeunes et favorisent le développement de la citoyenneté tout particulièrement dans les quartiers,
- la délivrance d’agréments aux associations sportives et socio-éducatives,
- la formation de bénévoles associatifs et l’aide aux projets innovants,
- le développement du sport pour tous grâce une aide financière des clubs sportifs et un travail quotidien avec les comités et les ligues,
- l’accompagnement des athlètes de haut niveau et leur préparation aux compétitions nationales et internationales (Jeux Olympiques…),
- un soutien pédagogique, financier et technique pour les communes et associations qui organisent des activités sportives, socio éducatives et culturelles périscolaires ou pendant les congés à destination des enfants et des jeunes.
- Le soutien aux initaitives et aux projets de jeunes, le développement de l’information des jeunes, l’aide à leur mobilité en Europe, à l’international, le développement des pratiques culturelles.

Depuis l’après-guerre la plupart des ministères qui se sont succédés ont porté un projet éducatif, des missions et des valeurs reconnaissant à chacun la capacité de progresser, de se construire, de s’épanouir et de trouver à tous les âges de la vie, la place de citoyen qui lui revient.

Nous souhaitons le maintien des missions éducatives et techniques de « Jeunesse et Sports » sur l’ensemble du territoire, donc une politique publique d’Etat ambitieuse et dotée de moyens à la hauteur des enjeux d’une société fragilisée.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655