Une tribune pour les luttes

Le service de paie de La Poste à Marseille délocalisé

Grève illimitée votée par l’AG des personnels

Article mis en ligne le mercredi 4 février 2009

C’est brutalement qu’a été annoncé au personnel du service de paie et de gestion administrative (CIGAP) la fermeture de leur service – Cours Lieutaud à Marseille - .La Poste a décidé de "délocaliser" l’entité de Marseille à Poitiers. Deux autres CIGAP vont fermer (Maisons-Alfort et Orléans). Cette opération permet à La Poste de supprimer 38 emplois et ainsi d’augmenter la rentabilité de ces services administratifs. Chaque année un site sur les vingt quatre existants devrait fermer et, à terme, toute cette activité devrait être "externalisée".

C’est la première fois, dans les Bouches du Rhône, qu’un service de La Poste ferme ainsi "sèchement". Les agents de Marseille sont priés de suivre le transfert de leur activité à Poitiers et à Toulon et d’accepter ce sacrifice au nom de la croissance économique de l’entreprise.

Les agents du CIGAP de Marseille avec les syndicats SUD, CGT, FO, CFDT, CFTC s’opposent fermement à cette délocalisation, aux fermetures des trois sites et aux suppressions d’emplois.

Réunie en AG, le 3 février 09, les agents du CIGAP de Marseille ont voté la grève illimitée à partir du 10 février 09. Ils appellent les CIGAP de Maisons-Alfort et d’Orléans à les rejoindre dans la grève. Ils appellent tous les CIGAP (24) à faire grève le 17 février et à se rassembler devant leur direction nationale à Paris. Ils sont déterminés à ne pas laisser La Poste briser leur vie et à lutter opiniâtrement pour le maintien de leur site et de leurs emplois.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

SUD PTT c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25