Une tribune pour les luttes

Guadeloupe . Liyannaj kont pwofitasyon (LKP) :

La grève continue.

GREV LA KA KONTINYÉ !!! KONBA LA POKO FINI !!! GWADLOUPÉYEN ! DOUBOUT KONT PWOFITASYON ! KIMAFOUTIÉSA !

Article mis en ligne le mardi 3 mars 2009

http://ugtg.org/breve_27.html

(...)

Oui camarades, nous nous levons tous les jours tôt le matin depuis plusieurs semaines. Mais il y a une dernière accélération à porter et nous nous devons de le faire à fond !

Nous reconduisons donc la même opération que ce matin ; à la même heure ; au même endroit ! Et nous bloquerons comme nous l’avons fait jusque là ! Jusqu’à ce qu’ils nous entendent, nous répondent et satisfassent nos revendications. C’est la condition pour une suspension de la grève !

Ansanm nou ké lité ! Ansanm nou ké gannyé !

.Programme & RDV : journée du mardi 3 mars

- 08H00 : Vélodrome de Gourde liane : LKP : Nou kay fè komisyon.

- 10H00 : CGOS de Rivière Sens - Gourbeyre : LKP - Salariés en contrats aidés.

- 10H00 à la préfecture : LKP-Etat-Institutions bancaires et organismes de crédit : Accès au crédit - Taux de crédit - Droit à l’information des usagers.

- 15HOO à la préfecture : LKP-Etat : Contrats aidés.
- °° RDV à 14H00 au Palais de la Mutualité : Bus prévu (réservation).

- 16H00 à la sous préfecture : LKP-Grande distribution-Etat : Prix des produits de première nécessité.


Lundi 2, le préfet met en place sans succès des gendarmes mobiles devant les entreprises.


Des gendarmes mobiles face au LKP

AFP

Le préfet de Guadeloupe Nicolas Desforges a annoncé aujourd’hui 2 mars à l’AFP la mise en place de gendarmes mobiles pour "éviter l’irruption de manifestants dans les entreprises", alors que le LKP veut y passer pour faire signer l’accord salarial intervenu vendredi. "On peut difficilement imaginer qu’un accord soit arraché sous la contrainte, car il ne présenterait aucune valeur", a déclaré le préfet par téléphone à l’AFP.

Il a précisé qu’un "dispositif de prévention de la gendarmerie mobile pour empêcher incidents et irruptions dans les entreprises a été mis en place" au centre commercial Destrelland et dans la zone industrialo-commerciale de Jarry, tous deux situés à Baie-Mahault, localité où le collectif menant la grève a appelé à manifester aujourd’hui.

"L’adhésion d’une entreprise à un accord interprofessionnel repose sur le volontariat", a souligné M. Desforges, quelques heures après l’annonce par le leader du LKP, Elie Domota, de l’organisation d’un rassemblement lundi matin, face au centre commercial Destrelland. Un hypermarché Carrefour, plusieurs supermarchés et plus de 150 boutiques y sont implantés.

"Non seulement nous allons demander l’extension de l’accord, mais nous allons passer d’entreprise en entreprise pour le faire signer", avait annoncé M. Domota devant près de 3.000 personnes dimanche soir. "Demain, nous venons en tennis", a-t-il ajouté, sans plus de précision.

Selon le préfet, "une réunion technique regroupant Etat, LKP et représentants de la grande distribution est prévue aujourd’hui pour boucler la liste des produits susceptibles de faire l’objet d’une baisse de prix.


Plus de 30 000 Gwadloupéyen rassemblés dimanche 1er mars !



Point sur l’avancée des négociations du samedi 28.02.09

http://ugtg.org/article_769.html

Transcription des compte-rendu de J-M. NOMERTIN & R. MOUNIEN

PRIX DES TRANSPORTS :

- 20% de baisse sur le transport inter urbain de passagers ; transports urbains de PàP & de l’agglomération PàP-Abymes.

- Sagissant de la Communauté des Communes du Sud Basse-Terre (CCSB-T), celle-ci n’était pas présente, nous n’avons pas encore son accord sur le transport de passagers. Nous les rencontrerons donc lundi pour négocier cette baisse.


CONFLIT DES TRANSPORTEURS :

- Indemnisation par le Conseil général des transporteurs de passagers dits "clandestins" à hauteur de 20000 euros. Cette revendication est en voie de solution :

- Le Conseil général s’est également engagé à revoir les conditions pour permettre à ces transporteurs d’obtenir des marchés, afin qu’ils puissent travailler normalement.
Il reste à la Communauté des communes du sud basse-terre et à l’Etat de s’engager sur cette question.

PRIX DE L’EAU :

- Annulation par le SIAEG de toutes les factures présentant des anomalies, pour la période allant de 2002 à 2007.

- Annulation de la pénalité de 12 euros du SIAEG, et de la pénalité de 5 euros pour Vieux-Habitants, Bouillante & Pointe-Noire.

- Baisse du prix du m3 :
- °° De 1.30 à 1.50 euro : baisse de 3% hors taxes ;
- °° De 1.51 à 2.00 euro : baisse de 5% hors taxes ;
- °° De 2.01 à 3.00 euro : baisse de 7% hors taxes ;
- °° Au delà : 10% de baisse
N.B. : Il manque encore la réponse de trois structures (syndicat du nord grande-terrre, la communauté des communes de marie-galante et la communauté des communes du sud basse-terre).

- Engagement de l’Etat et des responsables concernés sur la mise en place d’une agence unique de l’eau. C’est une avancée notable qui évitera l’existence de plusieurs syndicats ayant chacun un budget de fonctionnement, ce qui permettra très certainement de réduire encore le prix de l’eau. [1]


Prix des produits de première nécessité (chariot type) & des services :

- Produits des première nécessité : Des avancées, certes, mais aucun accord n’a été trouvé. Des rendez-vous sont d’orès et déjà pris avec les différents services de l’Etat.

- Produits bancaires : des rendez-vous sont pris pour la semaine prochaine.

- Taxe aéroportuaire : une réponse sera fournie lundi par la DGAC (Direction générale de l’aviation civile).

- Taxe sur la téléphonie, abonnement internet et nouvelles technologies, la Poste et EDF : un calendrier de rendez-vous de négociations a été établi.

PLAN D’URGENCE POUR L’EMPLOI & LA FORMATION DES JEUNES :

Un plan va être mis en place, des propositions ont été faites sur la base d’un budget de 30 millions d’euros destinés à l’emploi, la formation et/ou l’indemnisation d’au moins 8000 jeunes qui sont actuellement sans emploi, dans la rue.


PRIORITÉ D’EMBAUCHE POUR LES GUADELOUPÉENS :

- Alors que nous étions auparavant accusés de racisme, les mêmes ont reconnu que nous avions raison. Des engagements ont été pris et des dispositions sont en cours d’élaboration.
A titre d’exemple, le Conseil régional s’est engagé à ce qu’avant la fin de l’année 2009 le nombre de Guadeloupéens travaillant à l’hôtel Fort-royal passe de 20 à 60 (pour un effectif total de 80 salariés, dont 60 suédois aujourd’hui).

EDUCATION NATIONALE

- Recrutement des 19 enseignants : Les 19 postes ont été obtenus. Cela signifie qu’il y a 19 jeunes guadeloupéens que l’Education nationale (en la personne du recteur) refusait d’embaucher et qui vont l’être, qui retrouver leur emploi avant le 15 avril, date butoir !

- Problème des 5 postes administratifs devant être supprimé par le rectorat dans l’académie de Guadeloupe : le préfet et le recteur se rendront à Paris pour ramener ces 5 postes en Guadeloupe !
Pourquoi : il y a 83 contractuels dans les postes administratifs dont certains inscrits en liste complémentaire suite à concours. En dehors de ces 5 postes, un plan de titularisation de ces 83 contractuels, par voie de concours interne, a été acté.

- Dernier problème : celui de la "Masterisation" (recrutement d’enseignants à partir du niveau Bac+4 ou) : l’université des Antilles et de la Guyane n’ayant pas les moyens de former dans l’immédiat des jeunes guadeloupéens, si ce projet passe en l’état il n’y aura aucun jeune guadeloupéen embauché sur les postes d’enseignants. Nous avons maintenu notre demande d’un moratoire de 4 ans à faire acter par l’Etat.

- Camarades travaillant au lycée agricole professionnel : 5 d’entre eux seront titularisés.

- Camarades travaillant dans les lycées et collèges privés : une demande a été faite pour leur permettre d’obtenir soit les 200 euros, soit 30 points indiciaires.


HOTELS KALENDA & ANCHORAGE :

- Création d’un Comité de pilotage par l’Etat, Conseil régional et mairie de Saint-François, destiné à préserver leur vocation touristique et à les protéger de toute spéculation financière, foncière ou immobilière.

EXERCICE DU DROIT SYNDICAL - REPRÉSENTATIVITÉ - ACCORDS DE BRANCHE :

La Direction du travail convoquera les syndicats patronaux et les syndicats de salariés pour une rencontre.


CONFLITS EN COURS :

- Brink’s : Un seul point d’achoppement empêche à ce jour la résolution du conflit : le paiement des jours de grève. Nous avons donc demandé au directeur du travail de dire le droit sur ce point : l’employeur doit indemniser l’intégralité des jours de grève.

- Pointe Noire - Goyave - CTM - RFO - Interprop - Aéroambulance - Pompiers - Aéroport : des médiations vont débuter dans le courant de la semaine à venir.

- RFO : Le sous-préfet a été désigné comme médiateur.

RENDEZ-VOUS DE NÉGOCIATIONS DE LA SEMAINE :

- LUNDI 02 MARS 2009 :

- ° 09H00 : CCSB-T (Communauté des communes du sud basse-terre) : Tarifs de l’eau - Tarifs des transports urbains et inter-urbains
- °° Parties : LKP (1 délégation) - Conseil général - CCSB-T
- ° 15H00 : Préfecture - Basse-Terre : Produits de première nécessité.

- MARDI 03 MARS 2009 :

- ° 09H30 - Dothémare : Rencontre sur le prix du pain (une baisse de prix de la baguette a été acté, mais ici en Guadeloupe, nous consommons majoritairement du pain de 500 grammes)
- °° Parties : LKP - GMA - Syndicat des boulangers.
- ° 15H00 : Rencontre concernant l’Education Nationale : Contrats aidés - TOS
- °° Parties : Rectorat - Conseil général - Conseil régional - LKP

- MERCREDI 04 MARS 2009 :

- ° 10HOO - Préfecture : Rencontre sur la question des agios et des frais bancaires
- °° Parties : Banques - IEDOM - LKP

- JEUDI 05 MARS 2009 :

- ° 10HOO - Préfecture : Abonnement internet - Téléphonie mobile
- °° Parties : Opérateurs - LKP

- VENDREDI 06 MARS 2009 :

- ° 10HOO - Préfecture : Rencontre avec EDF (coupures et taxes) & la Poste (mise en place d’un véritable service public de la distribution)

POINT COMPLET :

DIMANCHE 1er MARS 2009 - 19 HEURES

GRAND MEETING DEVANT LE PALAIS DE LA MUTUALITÉ

Notes

[1] Précision complémentaire : La création avant la fin de l’année 2009 de cette Agence de l’eau regroupant l’ensemble des syndicats, permettra l’harmonisation du prix de l’eau par un système de péréquation.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1025