Une tribune pour les luttes

Sauvons de l’expulsion M. Senad BERISA de Miramas, père de quatre enfants qui a aussi ses deux parents à charge.

Soyons nombreux, demain MERCREDI 11 MARS à 14 heures, au TRIBUNAL ADMINISTRATIF, 22 rue Breteuil à Marseille

Article mis en ligne le mardi 10 mars 2009

Soyons nombreux, demain MERCREDI 11 MARS à 14 heures, au TRIBUNAL ADMINISTRATIF, rue Breteuil à Marseille à l’audience où il sera fait appel de l’Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière délivré par le Préfet des Bouches du Rhône.

Pétition de soutien à signer ici :

http://www.educationsansfrontieres.org/?article18342


VIGILANCE POUR M BEN YAHIA

Ce matin, lors de l’audience du Juge des libertés qui a maintenu M Berisa en rétention, nous avons rencontré Mme Ben Yahia, dont le mari a lui aussi été maintenu en rétention.
Père tunisien d’une petite fille de 3 ans scolarisée à la maternelle Canet Jean Jaurès (13014), il est sous le coup d’un arrêté d’expulsion ministériel depuis 1997 suite à une peine de prison, qu’il a purgée.

L’école maternelle de la fille de M. Ben Yahia (régulièrement confronté à l’arrestation de père d’élèves sans-papiers) est prévenue et va se mobiliser autour de cette famille.


Pétition :

Miramas (13) : Solidarité avec la famille Berisa

Cenad Berisa, jeune père de famille, a été arrêté lors d’un contrôle routier et malgré les protestations de ses nombreux amis du Réseau Education Sans Frontière de Miramas, de Salon, de membres de la Ligue des Droits de l’Homme, rassemblés devant la gendarmerie d’Eyguières, il a été transféré au Centre de Rétention Administrative du Canet à Marseille.

Cenad laisse dans des conditions difficiles, une toute jeune femme et quatre enfants de moins de dix ans : Alex, 7 ans, Kristijan, 6 ans, Edi, 5 ans et Kevin, 2 ans.
Kevin, né en France, plusieurs fois opéré de l’estomac, a besoin d’un suivi médical.
La famille, menacée de mort, a fui le Kosovo en 2006. Sa demande d’asile a été refusée, tous leurs recours ont été rejetés.

Alex, Kristijan et Edi sont scolarisés à Miramas, ils aspirent à grandir, sans connaître de nouvelles violences.
La politique aveugle du chiffre ne doit pas leur enlever leur père.
Cenad ne doit pas être expulsé.

[
http://www.educationsansfrontieres.org/?article18342


Mardi 10 mars 2009

M. Berisa a été maintenu au CRA par Madame la juge Méo.



Communiqué du 10 mars de RESF 13

URGENCE Un père de 4 enfants, serbo monténégrin avec ses deux parents à charge menacé dans son pays le Kosovo, incarcéré au CRA de Marseille ce dimanche.

Une trentaine de personnes de Miramas et Istres (Bouches du Rhône ) se sont rassemblées sans succès cet après-midi de dimanche 8 mars devant la gendarmerie d’Eyguières où était placé en garde à vue M. Cenad BERISA, serbo-monténégrin menacé dans son pays, père de 4 enfants (8,7,5 et 2 ans) tous scolarisés et le dernier de deux ans ayant besoin d’un suivi médical après une opération.

M. Cenad BERISA malgré toutes les interventions vient finalement d’être emmené au CRA du Canet à Marseille.

POUR DEMANDER LA LIBERATION de M. BERISA (N’oubliez pas de rester courtois ; attention aux poursuites pour "outrage")

Mailez, téléphonez et faxez :

cabinet chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

michel.sappin chez bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

Fax chef de cabinet 04 91 15 60 70

Secrétariat Général (SG M Raynault) : Tel 04 91 15 64 90 / Fax 04 91 15 62 10

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 495