Une tribune pour les luttes

Ce qui nous attend : l’école en Angleterre après la vague libérale.

Témoignage d’une maman anglaise sur l’école maternelle

Article mis en ligne le mercredi 25 mars 2009

L’Angleterre a connu bien avant nous la politique ultra-libérale et l’on peut mesurer maintenant les dégâts causés. A ce titre le témoignage d’une maman anglaise transmis par le collectif du Minervois est très révélateur et illustre parfaitement les analyses que nous faisons des réformes en cours.

Témoignage d’une maman anglaise sur l’école maternelle (les prénoms ont été modifiés)

J’ai eu envie de partager mon expérience avec les parents car au cours d’une réunion, des parents ont parlé des réformes de l’éducation nationale en France et des craintes pour la maternelle. Les mêmes réformes ont déjà eu lieu en Angleterre il y a quelques années.

À l’époque où ma fille allait en maternelle, c’était comme en France. L’école était Publique, Laïque et surtout gratuite. Mary pouvait aller à l’école tous les jours. Elle avait beaucoup d’amis qui habitaient dans le quartier, tous les parents étaient voisins et se parlaient. C’était très convivial.

Lorsque mon fils Julian a eu l’âge d’aller en maternelle, à 3 ans, ce n’était plus possible pour lui d’aller à l’école publique parce-que beaucoup d’écoles avaient fermé. La seule école publique qui restait n’avait pas de place, il reste peu d’école maternelles publiques en Angleterre. Il y avait beaucoup d’écoles privées, toutes payantes.

Au début, avec la suppression de la carte scolaire, on pensait avoir le choix, le gouvernement édite un classement des établissements scolaires et en plus, les résultats des évaluations nationales sont publiés dans les journaux. Quand on choisit une école privée, on regarde les locaux, l’environnement, les équipements, la motivation des équipes ... Toutes ces écoles fonctionnent comme des entreprises.

En fait, on a pas vraiment le choix, le prix est le critère le plus souvent regardé par les familles, j’ai choisi l’école la moins chère et la plus proche de chez moi. Mon fils n’allait pas à l’école avec ses voisins, chacun avait choisi une école différente, parfois les gens font de longs trajets pour aller à l’école de leur choix. Je n’ai jamais rencontré les parents de l’école de mon fils.

Il y a 4 ans, pour une journée à l’école, il fallait payer 25 € par jour (cantine comprise). Ce n’était pas une école chère mais il n’y allait que 2 matinées par semaine.

Aujourd’hui, un site du gouvernement (www.directgov.co.uk) annonce que ça coûte au minimum 1000 € par mois. Le prix a augmenté de 7% cette année. Il faut environ 15 000 € par an pour un plein temps dans une école maternelle.
Le gouvernement dit que c’est un bon prix : moins de 5 € de l’heure, ça leur semble correct.
- Il existe des aides pour certaines familles, 12,5 heures par semaine pour 38 semaines, mais c’est trop difficile de les obtenir, les dossiers sont difficiles à remplir, les papiers sont longs et compliqués à faire. Les démarches sont impossibles.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Education c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500