Une tribune pour les luttes

Communique du Mrap de Marseille.

Article mis en ligne le mardi 19 mai 2009

Militant anti-raciste au sein de notre comité de Marseille, Charles Hoareau a
été placé en garde-à-vue car on lui reproche à d’avoir proféré des menaces
contre des employeurs (ADOMA).Quelles inégalités de traitement ?Ces patrons ne
respectent pas les décisions d’un tribunal favorable aux salariés. Le militant
défenseur des droits des salariés, lui, a seulement demandé l’application de la
décision de justice. Il se retrouve aujourd’hui injustement transformé en
agresseur.

Le Mrap de Marseille dénonce la criminalisation systématique des militants
syndicaux et du mouvement social, qui prend ces derniers temps une ampleur sans
précédent.

Nous dénonçons les gardes a vu, les interpellations et les menaces contre toutes
les personnes qui défendent les droits humains et qui s’inscrivent dans une
longue histoire des luttes pour l’égalité des droits en France.

Le Mrap de Marseille demande :
La libération immédiate de Charles Hoareau,
L’arrêt des poursuites contre tous les militants syndicaux et des droits de
l’Homme
Le respect de la liberté d’expression et de parole dans un pays ou les droits
de l’Homme ont vu le jour.

Pour le Mrap de Marseille
La présidente
Horiya Mekrelouf.

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 4525

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 110