Une tribune pour les luttes

SRI-LANKA : le peuple tamoul en danger d’ethnocide

Article mis en ligne le mercredi 1er juillet 2009

Le MRAP est extrêmement préoccupé par le sort de près de trois-cent mille (300.000) réfugiés civils tamouls, déplacés lors des derniers mois de combats entre l’armée sri-lankaise et les Tigres tamouls vers des dizaines de camps, gérés par le gouvernement sri lankais dans le nord du pays.

Seule une prise de conscience civique de la tragédie en cours, par les opinions publiques française et européenne, est de nature à imposer un engagement ferme et urgent des gouvernements de l’UE, à commencer par la France, avant qu’il ne soit trop tard.

Selon nos informations, de treize à vingt-cinq mille civils auraient été retirés des camps, dans la plus totale opacité, et conduits vers une destination inconnue. Que sont-ils devenus ? D’après un membre du parlement australien : « mille femmes tamoules ont été arrêtées par l’armée sri lankaise, accusées d’appartenance à la lutte. Elles sont conduites dans un camps, à l’écart des autres civils tamouls. Ces femmes sont victimes d’abus sexuels et de tortures de la part de l’armée sri lankaise ».

En outre, comme le dénonce OXFAM, plus de 15 000 personnes seraient atteintes de diverses maladies qui se sont propagées dans les camps : épidémies de varicelle, maladies de peau aussi bien qu’hépatites, dues à des conditions d’ hygiène déplorables.

Un ministre cingalais a récemment fait savoir que le gouvernement ne se considérait pas responsable de la mort des civils tamouls survenue dans les camps du fait de malnutritions et que l’Onu devait s’engager à subvenir a leurs besoins. Il faut cependant constater que l’Onu n’a toujours pas accès à ces zones, alors que les organisations humanitaires se plaignent également de restrictions d’accès aux camps, imposées par le gouvernement.

Le Secrétaire Général des Nations-Unies, M. Ban Ki-Moon, a fait savoir que sa priorité était d’obtenir un accès illimité aux réfugiés pour les agences de l’ONU et les personnels humanitaires.

Il y a, en effet, urgence si l’on veut éviter un ethnocide.

Paris, 26 juin 2009

— 
Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99

Site web : http://www.mrap.fr

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110