Une tribune pour les luttes

5 juin à Paris

Mobilisation générale contre les bourreaux des peuples

Article mis en ligne le mardi 1er juin 2004

Le 5 juin, les bourreaux des peuples irakien et tchétchène, Bush, Blair et Poutine seront accueillis par leur ami Chirac à Paris. Officiellement ils viennent commémorer le débarquement des alliés le 6 juin 1944. En réalité ils se réunissent pour discuter de l’avenir de la colonisation de l’Irak à laquelle Chirac aimerait contribuer sous couvert de l’ONU. Assassinats, viols, destructions, tortures, pillage des richesses de l’Irak forment le quotidien de l’occupation de ce pays sous commandement étatsunien. Mais parce que notre indignation n’est pas sélective, nous dénonçons ces agissements qui sont aussi ceux de l’armée russe et de Poutine, le grand ami de Chirac, en Tchétchénie.

Certains (les représentants de la classe politique, les intellectuels de marché) de ceux qui s’indignent sur ce qui se passe aujourd’hui en Irak se sont tus lorsqu’au Rwanda un pouvoir génocidaire massacrait la population tutsie et les opposant(e)s hutu(e)s avec le soutien actif de Mitterrand et du gouvernement Balladur.

On ne les a pas non plus beaucoup entendu dénoncer l’embargo sur l’Irak qui a causé la mort de centaines de milliers de personnes.

Ils se taisent également face aux crimes de l’armée israélienne en Palestine, rendus possibles grâce au soutien indéfectible de Bush à Sharon et au silence complice de l’Union européenne.

C’est le même mutisme face à l’ordre totalitaire qui règne à Guantanamo. Ce sont ces mêmes défenseurs d’une liberté qui ne doit pas dépasser les limites du marché qui aujourd’hui sont malades de la victoire du cinéaste Michael Moore à Cannes et l’insultent en le traitant de populiste, de démagogue ou de gauchiste. Les méthodes des troupes US et britanniques en Irak sont les mêmes que celles de l’armée française en Algérie durant la colonisation. Elles sont indissociables de toute occupation et de toute entreprise coloniales. Elles sont au cœur de la « pacification » par laquelle une puissance occupante tente d’imposer sa loi. C’est pourquoi il faut obtenir la fin de toutes les occupations et le retrait immédiat de toutes les troupes d’Afghanistan, d’Irak et de Tchétchénie, de même que les troupes françaises, qui n’ont d’autre mission que soutenir les dictatures locales et les multinationales françaises, doivent quitter l’Afrique.

La mobilisation antiguerre a permis la défaite du postfranquiste Aznar et le retrait des troupes espagnoles d’Irak, elle doit s’amplifier pour obtenir celui de toutes les autres forces d’occupation.

Notre soutien va au peuple irakien qui dans son immense majorité souhaite le départ des occupant(e)s et veut disposer de sa souveraineté.

En revanche nous ne soutenons pas la résistance baassiste et islamiste que Bush et Blair renforcent de jour en jour en Irak.

Nous sommes aux côtés des femmes, des travailleurs(ses) et des chômeurs(ses) irakien(ne)s qui s’opposent à l’ordre impérialiste comme aux mouvements totalitaires des islamistes et des anciens partisans de Saddam Hussein.

Le samedi 5 juin, il nous faudra être très nombreux(ses) dans la rue contre le sommet des brigands Bush, Blair, Chirac, Poutine
à 17h00, place de la Bastille

- Retrait de toutes les troupes d’occupation
- Arrêt de la construction et destruction du mur de la honte en Palestine
- Ni Bush, ni Ben Laden,
- Liberté et indépendance pour les peuples colonisés

P.-S.

Nous sommes heureux de publier cet appel d’AL : il a l’avantage de ne pas oublier Poutine et la Tchétchènie, curieusement absente des appels précédents pour le 5 juin.
MB

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Alternative Libertaire c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 80

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 4475