Une tribune pour les luttes

La Tunisie de Ben Ali

Sauvage agression qui rend aveugle un détenu du procès du bassin minier de Gafsa

Taïeb BEN OTHMAN en grève de la faim depuis deux semaines

Article mis en ligne le mardi 4 août 2009

Tunisie – Bassin Minier

Depuis deux semaines, M.Taïeb BEN OTHMAN, mène une grève de la faim pour
protester contre les mauvais traitements dont il fait l’objet en prison et
l’absence de tout accès aux soins.

Cette situation est le résultat de l’acharnement des autorités tunisiennes
contre les animateurs du mouvement de protestation sociale qu’a connu la
région du bassin minier de Gafsa l’année dernière.

Devant l’absence de soins et la dégradation de l’état de santé de M. BEN
OTHMAN, la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives
(FTCR) :

- Réitère sa solidarité avec M. BEN OTHMAN et sa famille.

- Tient le ministre de la justice et le gouvernement tunisien pour
responsables de la détérioration de son état de santé.

- Exige la libération des prisonniers du bassin minier, qui contrairement
aux attentes des familles n’ont pas bénéficié d’amnistie à l’occasion de
la « Fête de la République », le 25 juillet dernier.

- Rappelle le caractère autoritaire du régime tunisien, qui ne cesse de
s’affirmer lors de cette année électorale, et affirme que les élections
présidentielles et législatives du mois d’octobre prochain n’auront aucun
crédit tant que les animateurs du Mouvement Social du bassin minier
croupissent en prison.

- Appelle tous les démocrates à continuer le combat pour la libération de
tous les prisonniers.

Paris, le 4 août 2009
Le Bureau Fédéral

FTCR

Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives
3, rue de Nantes 75019 Paris - Tel/Fax : 01.40.34.18.15 – ftcr chez ftcr.eu –
ww.ftcr.eu


SAUVAGE AGRESSION
D’UN MAL VOYANT, DÉTENU DU BASSIN MINIER DE GAFSA

Paris, le 27 juillet 2009

Taïeb BEN OTHMAN, condamné à huit ans de prisons lors du scandaleux procès contre les animateurs du mouvement social du bassin minier de Gafsa a été sauvagement tabassé par les autorités pénitentiaires de la prison de Sidi Bouzid. Son épouse Khamsa Ben Othman qui vient de lui rendre visite à la prison a pu constater les blessures subies par son époux.

Monsieur Taïeb BEN OTHMAN a perdu la vue, il a déclenché une grève de la faim pour protester contre le refus de l’administration de lui prodiguer les soins qu’il est en droit de recevoir. En guise de réponse les gardiens l’ont sauvagement tabassé.

Mme BEN OTHMAN mère d’un enfant malade est désemparée devant cette nouvelle atteinte à l’intégrité physique de son époux

Le pouvoir tunisien reste sourd aux appels des démocrates pour la libération des victimes de la répression du bassin minier de Gafsa, il continue son odieuse politique antisociale et antidémocratique. Le mouvement de solidarité doit continuer son combat pour la libération des prisonniers de Gafsa et Redayef.

Le Président
Kamel Jendoubi

C.R.L.D.H. Tunisie

membre du Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme

21ter rue Voltaire – FR-75011 PARIS - Tel/Fax : 00.33.(0)1.43.72.97.34 / Presse : 00 33 6 83 44 77 71 contact chez crldht.org /

www.crldht.org


Voir également Mille Bâbords 9701 et 10310

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505

CRLDHT (Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’ Homme en Tunisie) c'est aussi ...