Une tribune pour les luttes

Les pseudo-clandos offrent un second député pour Mayotte

Article mis en ligne le jeudi 30 juillet 2009

jeudi 30 juillet 2009

Le projet de nouveau découpage électoral a été présenté ce mercredi 29 juillet 2009 par le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Alain Marleix. Jusqu’à maintenant Mayotte ne compte qu’un seul député. Avec ce nouveau projet Mayotte aura son deuxième député, grâce aux étrangers en particulier aux clandos.

D’après l’INSEE, 186 000 personnes habitent la Collectivité départementale de Mayotte au 31 juillet 2007, inclus les clandos qui représentent, selon le sénat français environ un tiers soit 62 000 clandestins. Sans les clandos la population de Mayotte serait inférieure à 124 000, donc 1 seul député. En effet il n’y aura plus qu’un député pour 125.000 habitants, contre un pour 108.000 actuellement (voir nouveau découpage). Les esprits éveillés auront remarqués 125 000 est plus grand que 108 000.
C’est donc le découpage actuel qui devait donner deux députés. A 125 000, sans les clandos Mayotte a droit à un seul député internationalement mort-né (Les nations unies considèrent que Mayotte fait partie des Comores). D’autres têtes pensantes diront que le député actuel étant du camp Bayrou, il faut absolument lui trouver un concurrent pour contrecarrer les ambitions du Modem à Mayotte

En tout cas avec plus de 16 000 expulsions par an (politique actuelle), dans cinq ans, Mayotte n’aura plus de député sauf si on fait une lecture partisane des lois comme il est de coutume à Mayotte.

Wongo Anjouan

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article89553

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Humour ? c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190