Une tribune pour les luttes

Les mots ont un sens, par Napakatbra

" Sarkonnection - Touche pas à mon (né)pote "

Article mis en ligne le lundi 12 octobre 2009

Avec les illustrations et les liens :
http://www.lesmotsontunsens.com/jea...

12 octobre 2009

Défense d’en rire. Dans la famille Sarko, je demande le fils, Jean. 23 ans et toutes ses dents, mais pas un diplôme au compteur (à part peut-être un permis de scooter ?) C’est maintenant décidé, l’Héritier déboulera à la tête de l’EPAD, en mars 2010 dernier carat. Un mix entre le jeu des 7 familles et le Monopoly...


Jean Sarkozy nommé président de l’EPAD

Fin 2008, l’Établissement public de l’aménagement de la Défense (EPAD) réalisait un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros et dégageait 350 millions de bénéfices grâce à la commercialisation de bureaux dans le premier quartier d’affaires européen. La Défense rassemble 2500 sièges sociaux qui drainent chaque jour quelque 170 000 salariés dans plus de 3 millions de m² de bureaux, et 600 000 m² de logements accueillant 20 000 habitants ainsi que 200 000 m² de commerces. Excusez du peu...


"On s’est mis d’accord entre nous, c’est la vie démocratique"

Et pour gérer tout cela, Jean Sarkozy, de façon bénévole, bien entendu, "sans rémunération ni avantage en nature", parait-il. Jeudi, sa candidature a obtenu le soutien officiel de l’UMP des Hauts-de-Seine. Elle sera ensuite présentée devant le conseil général le 23 octobre prochain, puis au conseil régional, et enfin au conseil d’administration de l’EPAD, pour une nomination au plus tard en mars 2010.

"Jean Sarkozy va devoir affronter trois élections, excusez du peu [...] Trois élections, si ce n’est pas démocratique..." a affirmé Frédéric Lefebvre sur RTL. Ce que confirme Hervé Marseille : "On s’est mis d’accord entre nous, c’est la vie démocratique". Et il s’y connait en "vie démocratique", le bougre, qui cumule les postes de maire de Meudon, vice-président du Syndicat des eaux d’Île-de-France, vice-président de l’Association des Maires de France, vice-président de la Communauté d’agglomération Arc de Seine, conseiller général des Hauts-de-Seine, canton de Meudon, vice-président du conseil général... et bientôt chargé de mission par l’Elysée ? Y a pas à dire, elle est vraiment "exemplaire"... la démocratie altoséquanaise !


Plan banlieues + Plan jeunes = Jean Sarkozy

Patrick Jarry, maire PCF de Nanterre, avait auparavant déclaré : "Jean Sarkozy n’a aucune légitimité pour assurer la présidence de l’Epad. Il n’en est même pas administrateur. De plus, Neuilly, dont il est conseiller général, ne se situe pas dans le périmètre d’aménagement de l’opération d’intérêt national". Tout est dit, à ceci près qu’il est président du groupe majoritaire au conseil général, depuis juin 2008. "Népotisme", "privilège de naissance", "confusion des genres", retour au "Second Empire"... le tollé suscité par la nomination est tout simplement monumental.

Laurent Fabius emporte haut la main la palme de l’ironie, sur France Inter ce matin : "Il nous faut un juriste, il est en deuxième année de droit ; il faut quelqu’un qui connaît bien les affaires, je suis sûr qu’il a des prédispositions ; et puis Martin Hirsch a présenté un plan de promotion des jeunes, Jean Sarkozy rentre dans ce cadre". Et dans le cadre du plan Marshall des banlieues... aussi. La presse étrangère n’est pas en reste, moquant le "Prince Jean" de "Sarkozyville" (à lire sur NouvelObs.com http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...).


Offre d’emploi de l’EPAD

Il est étonnant, au passage, de voir que l’EPAD, lorsqu’elle recrute un "chargé d’opérations", requiert un diplôme d’ingénieur ou d’architecte et "3 à 5 ans d’expérience". Alors que pour son président, elle ne demande pas mieux que le BAC, et sans expérience... D’ailleurs en parlant d’annonce, notez cette amusante proposition d’emploi, publiée vendredi à 19h sur le site de l’EPAD, et supprimée ce lundi matin. A croire que personne ne travaille le dimanche, dans cette boite ? Va vraiment falloir faire le ménage...


« Président de l’EPGD - H/F »
De : EPAD Recrutement
Publiée le 09/10/2009 à 19:01:27 dans Bons plans

A la tête du Conseil d’Administration de l’Etablissement, vous menez aux destinées du premier quartier d’affaires d’Europe, rassemblant 150 000 emplois et 200 000 habitants.
Site de La Défense - Portail public de l’EPGD

Vous supervisez le processus d’appels d’offres truqués et de dessous de tables liés à l’extension de 300 000 m² SHON de l’offre en bureaux, en maintenant au mieux les relations avec les entreprises amies.

Vous prendrez en charge l’absorption au 1er janvier 2010 de l’Etablissement Public d’Aménagement Seine-Arche, actuellement dirigé par de dangereux communistes amateurs de logements HLM et de mixité sociale.

Vous disperserez toute critique concernant le déséquilibre induit par l’extension infinie de la Défense au détriment des autres pôles d’emploi d’Ile de France, en ne tenant aucun compte de la dégradation des conditions de desserte en transports en commun.

Vous disposerez dans vos missions d’un budget confortable d’1,3 milliard d’euros par an fourni par l’Etat, sur lequel vous aurez toute latitude en ce qui concerne les postes budgétaires ’notes de frais’ et ’administration pléthorique et népotisme’ (également qualifiés d’"Ecuries d’Augias" par le Président actuel). Si les moyens mis à votre disposition ne suffisent pas, vous pourrez toujours vous retrouver en déficit de dizaines de millions
d’euros comme vos illustres prédécesseurs.

Votre profil : Diplômé du Baccalauréat, vous ne disposez d’aucune expérience professionnelle. Des notions élémentaires de Droit seraient bienvenues, même si vous redoublez sans arrêt la fac. Votre éthique personnelle correspond à la devise de l’EPGD : "Aux âmes bien nées, la valeur n’est pas une nécessité".

Toutes nos offres sont ouvertes aux candidats handicapés et/ou issus de la diversité. On aime bien rigoler.

Affectation : 13, place des Reflets - 92 081 Paris La Défense

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 13 octobre 2009 à 10:31, par

    Le quotidien italien Corriere della Sera rappelle que l’EPAD est un tremplin pour accéder à la présidence du Conseil général des Hauts-de-Seine. Il n’hésite pas à qualifier la France de "république monarchique" et à évoquer "la succession du trône". Selon lui, une candidature de Jean Sarkozy à la présidentielle de 2017 n’est pas exclue.

    Sur le site www.jeansarkozypartout.com, Le "tweet" le plus plébiscité est l’œuvre du conseiller municipal Vert à la mairie de Paris, Denis Baupin : "Il y a trois pays où on hérite du pouvoir de père en fils : Gabon, Corée du Nord et Hauts-de-Seine".

  • Le 16 octobre 2009 à 11:24, par

    *

    par Claude-Marie Vadrot

    La polémique sur l’accession probable de Jean Sarkozy à la présidence de l’EPAD, polémique sur le fait du Prince, dissimule une autre affaire qui concerne à la fois le centre d’affaires de la Défense et la ville de Neuilly où le petit souhaite s’installer durablement, sur les traces de papa et de tous les politiques louches et douteux qui se sont succédés dans cette commune depuis la dernière guerre.

    En fait, le rêve de Jean Sarkozy, avec l’appui de son papa, est d’obtenir enfin que l’avenue Charles de Gaulle qui relie la porte Maillot (ouest de Paris) au Pont de Neuilly soit transformée en tunnel souterrain allant jusque sous le quartier de la Défense, partie qui existe déjà. Tunnel qui aurait pour conséquences ou avantages, c’est selon, de transformer l’avenue de Gaulle en zone quasiment piétonne et de toute façon réservée au trafic automobile local. Et elle débarrasserait tous les cadres qui ne veulent pas renoncer à leurs voitures de leurs deux embouteillages quotidiens et leur épargneraient l’angoisse d’être un jour contraints de prendre le métro ou le RER.

    Le coût de ce tunnel est évalué par ceux qui en ont déjà tracé les plans, à un peu plus d’un milliard d’euros. L’EPAD ne veut évidemment pas payer et Neuilly non plus. Donc, le fiston et quelques autres ont imaginé depuis trois ans, de demander à l’Etat, donc à Papa, de mettre la main à la poche. Sous couvert de la mise en place du Grand Paris et « pour résoudre les problèmes de circulation dans une zone de la Défense agrandie ».

    C’est aussi simple que cela : pour créer ce funeste aspirateur à voitures et à camions de livraisons qui butera directement sur la porte Maillot et le boulevard périphérique Ouest de Paris, il fallait installer le meilleur des représentants de l’Elysée. Lequel aura droit à la reconnaissance éternelle des habitants de Neuilly qui l’éliront maire jusqu’à ce qu’il devienne à son tour Président.

    C’est quasiment fait. Avec la perspective que « l’Etat en faillite » consacre une somme extraordinaire à améliorer le confort des habitants de Neuilly alors qu’il suffirait de limiter la circulation sur cette avenue. Sans oublier qu’avec un milliard on fait beaucoup d’équipements de transports collectifs....

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 740