Une tribune pour les luttes

135.643 offres à Pôle Emploi !

( pour près de 4 millions de chômeurs officiels )

Article mis en ligne le mercredi 11 novembre 2009

Avec les liens :
http://www.actuchomage.org/20091110...

Mardi, 10 Novembre 2009

Soyons pragmatiques : à peine 136.000 offres d’emplois (à 80% précaires) pour près de 4 millions de chômeurs officiels (DOM inclus) tenus d’accomplir des « actes positifs de recherche » et, par conséquent, menacés de radiation, ça laisse pantois !

135.643 : vous ne rêvez pas. Tel est le nombre d’offres disponibles ce soir sur le site de Pôle Emploi... Mieux vaut en rire qu’en pleurer !
Au 31 juillet, il n’y en avait déjà que 173.486 pour 786.105 CV déposés (et à ce jour ils sont 887.166… à quoi bon creuser le fossé, hein ?)

Alors oui, Pôle Emploi - qui n’a plus le monopôle des offres - ne diffuse en réalité qu’environ 30% de ce qui circule réellement sur le marché. Multipliez par quatre, voire cinq, même six pour rester large : le compte n’y est toujours pas, d’un côté (nombre d’offres vanté) comme de l’autre (nombre d’actifs considérés comme étant au chômage… sans son halo). Pourtant les « clients » de Pôle Emploi, bien qu’ils n’aient pas du tout le choix, ont tout intérêt à filer droit !

Quant à savoir si elles sont « raisonnables », ces offres, c’est une autre paire de manches ! Combien sont en double (un classique…) ? Combien pour une seule heure de travail : légion ? Combien sont même "déjà pourvues" (il faut postuler plus vite que son ombre) ?

Nous avions compris, juste avant « la crise », que le nouveau « service public » de l’emploi était déjà incapable de proposer deux offres à chaque chômeur. Et que ces offres étaient non seulement en quantité insuffisante, mais de mauvaise qualité (temps partiel mal rémunéré, et/ou avec des conditions de travail difficiles). Triste constat de Frédéric Reynès, économiste à l’OFCE : Pôle Emploi est le « bas de gamme » des pourvoyeurs d’offres... Et ça ne risque pas de s’arranger pas avec les emplois de service, les contrats aidés et le RSA dont le gouvernement s’applique scrupuleusement à faire la promotion.

Par ailleurs, nous avions compris que la concurrence n’était pas mieux lotie : depuis le printemps, par exemple, les offres d’emploi sont en chute libre sur le Net. Si la crise « booste » la fréquentation de ces sites, ce n’est qu’en nombre de clics !

Chômeurs, prenez votre courage à deux mains. Si vous avez de l’ambition, n’hésitez pas !!! Prenez exemple sur ce directeur commercial « audacieux » ou sur ces autres agités qui ne savent plus comment se distinguer. Maintenant, faute que le travail soit rare et ne paie plus, il vous faudra payer pour travailler !

SH

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 12 novembre 2009 à 11:07, par Chômiste 1 er

    Il doit y avoir un problème de sémantique ; en fait Pôle Lanta est un sévice public à caractère marchand et précarisant .....

  • Le 17 novembre 2009 à 11:19, par SAFRANE

    POURQUOI DES RDV MENSUEL POUR NOUS DIRE QU IL NA RIEN QUI NOUS CORRESPONDE JE SUIS RECONNUE RQTH PLUS DE TRAVAIL AUCUN SUIVI POURTENT MOTIVE JUSTE UN TRAVAIL QUI ME CORRESPONDE .UN TRAVAIL ASSISE MA DIT LE MEDECIN DU TRAVAIL PRESONNE N ECOUTE OU NE VEUX PAS ENTENDRE

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 750