Une tribune pour les luttes

Pas de bébés à la consigne

Le gouvernement dégrade encore la qualité des modes d’accueil collectifs et officialise les jardins d’éveil sans fixer le moindre taux d’encadrement pour les enfants de 2-3 ans

Article mis en ligne le lundi 1er février 2010

Communiqué de presse du 30 janvier 2010

Le gouvernement a transmis pour avis au Conseil d’administration de la CNAF, qui se réunit
le 2 février 2010, des modifications du décret portant sur les établissements d’accueil du
jeune enfant (EAJE).

Le gouvernement maintient sa volonté d’adopter des mesures qui porteront atteinte à la
qualité d’accueil des bébés, notamment : en diminuant le nombre des professionnels les plus
qualifiés (éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture) travaillant dans les
crèches, les haltes-garderies,... ; et en portant la capacité d’accueil en surnombre jusqu’à
20% de l’effectif habituel d’enfants dans les EAJE de plus de 40 places.

Mesure nouvelle, les jardins d’éveil figurent à titre de réalisations expérimentales dans le
décret. Il n’est prévu aucun taux d’encadrement pour les jeunes enfants de 2-3 ans qui
fréquenteraient ces jardins d’éveil. Ainsi, contrairement aux annonces faites par le
secrétariat d’Etat à la famille en mai dernier lorsqu’il prévoyait un taux d’encadrement de 8 à
12 enfants par professionnel accueillant – déjà inférieur à celui pratiqué en crèche pour la
même tranche d’âge –, on pourrait voir des structures se monter avec des taux d’un adulte
pour 15 voire 20 enfants ! Ceci alors même que tous les acteurs de la petite enfance
s’accordent sur l’importance de préserver des relations très individualisées avec chaque petit
de cet âge au sein des groupes d’enfants.

Au moment où le gouvernement supprime des milliers de postes d’enseignants avec pour
conséquence une nouvelle réduction de la scolarisation des enfants de http://www.pasdebebesalaconsigne.com/petition/?petition=3N2 à 3 ans à l’école
maternelle, il promeut des jardins d’éveil payants pour les familles, dans des conditions
d’accueil bradées pour les enfants et leurs parents.

Nous demandons instamment le retrait des toutes les mesures qui dégradent la qualité de
l’accueil dans les EAJE. Nous réitérons notre opposition à la mise en place des jardins dits
«  d’éveil » qui dans les faits s’avèrent de plus en plus être des structures «  low cost » pour
« garde discount ».

Nous demandons a contrario le développement des EAJE (crèches, multi-accueil) dont
l’accroissement de sections des 2-3 ans permettra de répondre aux besoins des familles
dans des conditions d’accueil de qualité. Nous demandons également que l’école maternelle
soit dotée des moyens nécessaires pour que chaque famille qui le souhaite puisse scolariser
son enfant entre deux et trois ans dans des conditions adaptées à cet âge d’entrée à l’école
maternelle.

Argumentaires sur http://www.pasdebebesalaconsigne.com

Contact presse : 06 33 08 23 54
Mail :pasdebebesalaconsigne chez hotmail.fr


Pétition "Pas de bébés à la consigne" novembre 2009

Pour améliorer et développer les modes d’accueil et la scolarisation des jeunes enfants

http://www.pasdebebesalaconsigne.com/petition/?petition=3N

La carte pétition "Pour améliorer et développer les modes d’accueil et la scolarisation des jeunes enfants" est diffusée sous forme papier depuis novembre 2009 et a déjà recueilli des milliers de signatures. Vous pouvez désormais la signer en ligne et diffuser largement ce lien pour appel à signatures par les professionnels, les familles et tous les citoyens.

(Rappel : un premier texte, diffusé en avril 2009, a recueilli 17 226 signatures et plus de 8 000 signatures papier. Premier appel "Pas de bébés à la consigne" http://www.pasdebebesalaconsigne.com/petition/?petition=2)

Parents, professionnels, citoyens unis
pour la qualité de l’accueil et de la
scolarisation des jeunes enfants

Nous nous opposons :

# aux mesures qui portent atteinte à la qualité des modes d’accueil : diminution des taux
d’encadrement des enfants, déqualification des professionnels (modifications du décret sur
l’accueil collectif), création de dispositifs dérogatoires aux normes d’accueil (jardins d’éveil,
regroupements d’assistantes maternelles) ;

# aux suppressions de postes d’enseignants qui se traduisent par la perte de dizaines de
milliers de places en école maternelle pour les jeunes enfants.

Nous demandons :

# le développement des structures publiques ou à but non lucratif, pour l’accès aux modes
d’accueil ;

# le rétablissement des postes supprimés dans l’éducation nationale, permettant à chaque
famille qui le souhaite de scolariser son enfant entre 2 et 3 ans dans des conditions
adaptées à cet âge d’entrée à l’école maternelle ;

# l’amélioration des taux actuels de professionnels qualifiés, dans les établissements
d’accueil et à l’école maternelle ;

# un plan d’urgence pour la formation des professionnels par l’accroissement substantiel
des places et des crédits dans les écoles de formation (auxiliaires de puériculture,
éducateurs de jeunes enfants, puéricultrices, enseignants et agents territoriaux spécialisés
en école maternelle) ;

# l’abaissement du reste à charge financier pour les familles, leur permettant d’accéder au
mode d’accueil de leur choix, pour aller progressivement vers la gratuité des modes d’accueil.

http://www.pasdebebesalaconsigne.com/petition/?petition=3N

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 645