Une tribune pour les luttes

Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers (MRTSP)

Marche des travailleurs sans papiers de Paris à Nice pour la régularisation (photos et vidéos au fil des étapes ...).
Week end du 3 et 4 juillet : Rencontres à Baudelique.

Dixième et dernier épisode des Carnets de marche sur la marche Paris Nice à pied avec les Sans-papiers (étapes de Mouans Sartoux à Nice, du 30 mai au 1er juin)

Article mis en ligne le samedi 10 juillet 2010

Ministère de la régularisation de tous les sans papiers
http://www.ministere-de-la-regulari...

Samedi, 10 Juillet 2010

Carnets de marche n°10
Paris-Nice à pied

Dixième et dernier épisode des Carnets de marche sur la marche Paris Nice à pied avec les Sans-papiers (étapes de Mouans Sartoux à Nice, du 30 mai au 1er juin) :


Mercredi, 30 Juin 2010

Week end du 3 et 4 juillet : Rencontres à Baudelique
Paris-Nice à pied

De retour de la marche Paris Nice à Pied les sans-papiers du Ministère de la régularisation organisent un week-end de rencontres dans leur occupation rue Baudelique ces prochains 3 et 4 juillet.

Le samedi 3 sera consacré à des discussions sur les suites à donner à cette marche pour l’obtention de la régularisation des sans papiers. Il sera aussi question de l’expulsion des locaux occupés qui est imminente.

Le dimanche 4 auront lieu des projections de films et des representations théatrales.

17h : Projection des Carnets de marche Paris à Nice à pied avec les sans papiers : Venez voir le récit d’une marche boudée par les médias à travers une série de courts documentaires faits sur le vif au cours de la marche, des photos, une pièce de théâtre, le tout en compagnie des marcheurs et de leurs camarades de lutte.

19h : Représentation de la pièce de théâtre écrite durant la marche par la Compagnie Irrégulière : Toute une vie est une vie. Marche à l’ombre


http://www.ministere-de-la-regulari...

La compagnie irrégulière

Représentation théatrale des marcheurs à la Parole Errante le 20 juin 2010


http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/

Ministère de la régularisation de tous les sans papiers
Carnet de marche n 9 (Marseille, Aix, Mouans-Sartoux)
Paris-Nice à pied


Marche Paris-Nice, le retour !
par Anita
Avec photos
http://www.article11.info/spip/spip.php?article839


Paris - Nice à pied pour les Sans Papiers (avec photos)
http://www.guilimaux.com/article-pa...


http://letemps.sn/societe/3210-mama...

MAMADOU DRAMÉ, PRÉSIDENT COORDINATION DES SANS-PAPIERS DU XVIIIE À PARIS :
« Nous avons été trahis par les autorités sénégalaises.
Car, depuis que nous sommes dans ces difficultés, avec l’histoire de l’occupation de la Bourse du travail en 2008, des ministres viennent en France, mais ils séjournent ici pendant deux à trois jours après ils repartent. Pourtant, ils pouvaient venir ici pour voir les conditions dans lesquelles les Sénégalais vivent. Mais ils ne le font jamais. C’est vraiment dommage, parce que nous ne sommes là que pour le Sénégal et les Sénégalais, car nous voulons aider nos parents qui sont restés au pays ».
« J’ai adressé une lettre au président de la République. J’ai contacté l’ambassadeur du Sénégal par courrier pour que le chef de l’Etat nous reçoive en marge du sommet France-Afrique qui s’est récemment tenu à Nice. Malheureusement, tel n’a pas été le cas. Pourtant, nous avons marché de Paris à Nice, soit 950 km. Nous étions une trentaine de Sénégalais parmi les sans-papiers qui ont quit­té Paris le 1 er mai pour arriver à Nice le 31 mai, soit un mois de marche. Mais, à l’arrivée, le président Abdoulaye Wade ne nous a pas reçus.
Notre objectif n’est rien d’autre que de dénoncer les accords signé par certains chefs d’Etat africains avec la France pour qu’on puisse expulser les sans-papiers et, en retour, la France leur donne de l’argent. Le président Abdoulaye Wade a signé l’accord avec les autorités françaises. C’est scandaleux. Nous sommes déçus du comportement du président Abdoulaye Wade. Car, avec lui, maintenant, c’est bravo l’argent ».


Voici de nouvelles et très belles photos de la fin de la longue marche de Paris à Nice des Sans-Papiers (Salon, Vitrolles, Marseille, Aix, Nice , Paris...), du 26 mai au 2 juin.

Ces photos sont libres de diffusion (http://teleliberte.net/). Un film sera bientôt disponible.

http://parisseveille.info/photos-de...


http://www.npa2009.org/content/arri...


Les marcheurs sont rentrés mais les vidéos continuent :

Carnet de marche n 8
Paris-Nice à pied : Avignon , Salon, Vitrolles

Carnets de marche n°7
Paris-Nice à pied

http://www.ministere-de-la-regulari...


Ils sont arrivés à Avignon, voir Mille Bâbords 14265 puis dans les Bouches du Rhône, voir Mille Bâbords 14301 et à Marseille 14925,, Aix en Provence (14274) puis à Cannes et Nice,Mille Bâbords 14345 et 14323 au contre sommet Françafrique.


Merci à La Parisienne Libérée pour cette belle chanson :
http://www.ministere-de-la-regulari...


http://local.attac.org/13/aix/spip....
Aix, Nice


Revue de presse (Avignon, Salon, Vitrolles) :


Avignon :

http://www.ledauphine.com/avignon-v...

(très nombreuses photos, sur le site)

http://www.ledauphine.com/__cache__/image/photoelement/pj/0524222545_20100525202712850252.jpg%5b435x-1%5d.JPGAVIGNON (VAUCLUSE) Une danse pour des papiers

Salon

Paru dans l’édition 84A du 25/05/2010

Devant l’Hôtel de Ville, Michel Tonon et plusieurs de ses adjoints ont témoigné de leur soutien à la cause des sans-papiers.
http://www.laprovence.com/article/r...

Une centaine de marcheurs, dont 86 sans-papiers, a entrepris le 1er mai dernier une marche symbolique de Paris à Nice. Ils demandent la régularisation des sans-papiers qui vivent et travaillent en France. Pour leur étape lundi à Avignon, les manifestants se sont retrouvés pour pique-niquer place du Palais des Papes avant d’exposer leurs revendications place de la mairie puis de défiler rue de la République. Ils sont passés par Cavaillon mardi, puis par Salon-de-Provence hier.

Là, ils ont été accueillis par le maire Michel Tonon (PS) qui leur a témoigné son soutien. Après quoi, ils ont tenu un "cercle de silence" en hommage à tous les sans-papiers avant de rejoindre Vitrolles où ils ont passé la nuit. Aujourd’hui, ils seront à Marseille où ils seront reçus au Conseil régional par Gaëlle Lenfant, vice-présidente déléguée aux solidarités, à la prévention, à la sécurité et à la lutte contre les discriminations.

Ils devraient arriver à Nice le 31 mai, où ils s’inviteront au sommet France-Afrique. "Nous voulons dénoncer la politique de la France en matière d’immigration et celle des pays africains qui nous a obligés à partir", expliquait Sissoko Anzoumane, l’initiateur du mouvement.

Vitrolles

http://www.laprovence.com/article/v...
"Merci aux Vitrollais pour leur accueil touchant et généreux"

http://memorix.sdv.fr/5/laprovence/...

Ce Paris-Nice à pied, jamais nous n’aurions pu le faire sans votre appui et votre solidarité. Et c’est avec votre soutien que nous aurons le courage dimanche, de dire ses vérités au sommet de la France-Afrique qui se tient à Nice". Bô, le délégué du ministère de la Régularisation qui regroupe les 15 Collectifs Sans Papier de France (4000 personnes) a remercié les Vitrollais de leur accueil, "aimable, touchant et généreux" de la marche des sans papiers vers Nice où se déroulera dimanche le sommet France-Afrique. Il est vivement applaudi par une salle archi-comble où se côtoient élus PS, Verts et militants d’extrême gauche.

Il était 17h quand le cortège venu de Salon par les petits chemins, a fait son entrée à La Fare Les Oliviers. Les 111 marcheurs (dont deux femmes seulement) ont rendez-vous sur le parking du Super U avec les quelque 30 Vitrollais venus les prendre en charge. Direction le parking de Décathlon où le cortège se reforme pour se rendre à la Maison de quartier du Roucas.

"Ils vivent ici ils resteront ici"

En tête les percussions - tambour, trompette et djembé -, les banderoles, et la sono qui scande les slogans, "c’est nous les sans papiers, liberté, égalité". Les marcheurs, sous l’obligatoire gilet jaune fluo, portent un T Shirt noir avec ces mots, "Hier colonisé, aujourd’hui exploités, demain régularisés". Derrière eux, les membres du collectif d’accueil - associations, partis politiques et syndicats de La Fare, Vitrolles et Marignane - se retrouvent et se forment eux aussi en cortège.
(...)

******************************************************************************

PAROLES DE SANS-PAPIERS

Salim, 27 ans. "Je suis étudiant en langue arabe à Paris. Et sans papiers. Je trouve notre vie humiliante. Je marche pour faire entendre ma voix, pour améliorer ma vie et mon humanité. J’ai déjà fait la marche Lille-Paris et 15 jours de grève de la faim. Les Français autour de nous, qui nous soutiennent, ça encourage.".

Samia, 46 ans. "En Algérie, j’étais infirmière. Je suis la déléguée du comité des sans papiers du département des Hauts de Seine. Les coordinateurs ont voulu que je marche, ils voulaient que des femmes participent, j’ai hésité puis accepté. C’est dur, on fait au moins 15 à 20 kilomètres par jour, parfois beaucoup plus, jusqu’à 40. A Nice, au sommet franco-africain, on va faire du bruit, beaucoup de bruit, on va sortir à la lumière. Je pensais pas que nous aurions un tel accueil des Français. A voir ça, on se dit mais alors pourquoi le gouvernement français ne veut-il pas de nous. Pourquoi tient il autant à nous faire partir. Pourtant, nous avons des diplômes, on est travailleurs, on a envie de travailler. Aujourd’hui, dans cette marche, j’ai envie d’espérer, mais j’ai aussi trop peur d’être déçue.

Kamara, 64 ans. "Je suis Mauritanien. Je travaille comme maçon. J’ai eu des accidents du travail, j’ai été opéré, j’ai une carte Vitale, mais pourtant je suis toujours sans papiers. Je travaille au noir, ça veut dire pas de vacances. Mes deux frères sont régularisés, moi pas. Si je me fais prendre par la police, je suis renvoyé en Mauritanie. C’est très dur d’être sans papier parce que t’as toujours peur. Aujourd’hui, je suis là, je marche, mais en vérité, je n’y crois pas, je n’ai plus d’espoir".


Après les étapes drômoises à Valence et Montélimar, la marche est arrivée samedi 22 à Avignon, non sans faire sur le trajet « Une étape symbolique » à Donzère où est maire Eric Besson


Paris-Nice à pied

Carnets de marche n°6

http://www.ministere-de-la-regulari...



Télé-liberté 15 et 16 mai

http://bitin.fr/deux/la-marche-paris-nice-des-sans,123.html


Carnets de marche n°5

Villefranche sur Saône / Lyon
http://www.ministere-de-la-regulari...


Après les étapes drômoises à Valence, à Clioustat et Montélimar, la Marche des sans-papiers de Nice à Paris est partie de cette dernière ville ce midi pour se rendre à Donzère (municipalité dont le maire n’est autre qu’Eric Besson). Des militant-e-s Alternatifs 07/26 étaient là pour les accueillir lors de ces étapes et marcher avec eux-elles aujourd’hui pour cette étape symbolique.

(Voir les photos dans la rubrique images et photos) ou avec le lien :
http://alternatifs0726.over-blog.com/album-1641615.html

http://www.ledauphine.com/sans-papi...


Une étape symbolique » à Donzère où est maire Eric Besson

(...)

Donzère n’était pas sur leur circuit original. Et puis le cortège de sans-papiers qui traverse actuellement la France a rajouté cette «  étape symbolique » par le village dont est maire Eric Besson, également ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale.

Devant la mairie, vêtus des gilets jaunes de sécurité routière, ils chantent, dansent et interpellent celui à qui ils réclament «  la régularisation de tous les sans-papiers ». D’après leur porte-parole M. Sissoko, ils ont déjà été reçus par le cabinet du ministre à Paris mais « notre dossier n’avance pas ».

La détermination du collectif ne faiblit pas : il a fait le trajet Montélimar-Donzère (20 km) à pied en moins de trois heures. Puis la centaine de personnes est allée chercher de l’ombre dans le parc Meynot pour attendre 17 h 50, l’heure de départ du train qui devait les conduire jusqu’à Avignon.

Leur marche aboutira à Nice le 31 mai ou se tient le sommet France-Afrique. Là, les sans-papiers veulent interpeller les chefs d’Etat sur la politique du président français Nicolas Sarkozy.

(...)


19 mai à Valence

http://desirsdavenir-orange.over-blog.com/

Photos sur
http://www.ministere-de-la-regulari...



« Des grenoblois à Valence le 19 mai. "

La coordination iséroise des associations de soutien aux sans papiers avait décidé d’affréter un car pour soutenir et les marcheurs et les organisations drômoises qui les recevaient.

Nous voilà partis à 40, les trois quarts des participants sont constitués de demandeurs d’asile ou de cartes de séjour. Nous reviendrons à 38, deux « sans paps » ont décidé de se joindre à la centaine de marcheurs et aller jusqu’à Nice avec elle. Pourquoi Nice ? les 31 mai et 1er juin doit s’y tenir un sommet des chefs d’État de France et d’Afrique, pour fêter les 50 ans de la fin de la colonisation …

Pourquoi les futurs marcheurs grenoblois, algériens tous les deux Dib Kamel et Rabah veulent marcher :
- "Nous voulons marquer notre soutien et notre solidarité. Les droits de l’Homme, c’est égalité, liberté fraternité. Nous ne voulons plus nous cacher, nous voulons vivre comme tout le monde."

Arrivée à Valence. Les marcheurs sont déjà installés dans une salle polyvalente, au milieu de nombreux Valentinois.

Après les discours de bienvenue, des porte-parole parlent au nom de leurs camarades.

- Tous les continents sont représentés parmi nous : pour l’Afrique, il y a des Maliens, Ivoiriens, Sénégalais, Mauritaniens. Pour le Maghreb, des Algériens, Marocains, Tunisiens. Il y a des représentants Kurdes, un Haïtien, un Chinois etc. Nous voulons nous montrer, ne plus être des clandestins, nous sommes des gens normaux, nous travaillons, nous ne sommes pas des hors la loi. Vous refusez de nous donner des papiers, mais vous acceptez nos impôts !

- Nous avons décidé de demander ce qui nous est dû. 50 ans d’indépendance ? la France a épuisé nos ressources et maintenant elle refuse de nous donner des papiers pour que nous puissions vivre dans la dignité !

- Nous sommes des travailleurs, les premiers et les derniers à prendre le métro. Nous sommes exploités, nous avons peur. Si on nous expulse, nous perdons tout l’argent que nous avons déposé à la banque. Une semaine pour une expulsion, des mois pour répondre à un dossier. Les chefs d’état africains sont complices de la France.

- Nous ne sommes que 2 sans papières marcheuses. Nous représentons toutes les femmes immigrées, celles qui n’ont pas pu venir travaillent, s’occupent de leurs enfants.

- Le mouvement des sans papiers n’entre pas dans la Françafrique, pilleuse des richesses naturelles des états africains. Ces mêmes états qui signent des accords de réadmission. Les laisser-passer font, eux, partie de la Françafrique. Nous voulons établir un rapport de force avec tous les sans papiers.

Une ovation salue chaque discours. Les mots sont forts, la françafrique n’est plus une lointaine vue de l’esprit, ses conséquences sont là, devant nous, des hommes et des femmes qui se battent pour vivre dignement.

Depuis leur départ, les marcheurs ont été accueillis, fêtés, une quinzaine de maires sont venus les saluer lors de leurs étapes. Des soutiens de toute sorte arrivent, vêtements, chaussures, nourriture, médicaments, produits pharmaceutiques divers (surtout pour les ampoules).
A Valence, les paysans de la Confédération ont donné les agneaux pour la fabrication d’un méga couscous. La soirée se termine en discussions par petits groupes, assiette dans une main et verre de jus de fruits bio dans l’autre.

Nous devons repartir. Les conversations vont bon train dans le car. Un guinéen me précise :

- Dis bien que cette soirée me fait réfléchir. Nous ne devons plus nous cacher. Je veux essayer de fédérer les sans papiers de toutes les nationalités, au lieu qu’elles restent chacune dans son coin et que ceux qui ont été régularisés aident les autres. Ensemble, nous serons plus forts.

C’est la conclusion de notre soirée « des grenoblois à Valence » avec et sans papiers. La marche continue. Le 30 mai les marcheurs devraient arriver à Nice. J’espère qu’ils y arriveront ou plutôt qu’on les laissera y arriver pour délivrer leur message sur «  liberté, égalité, fraternité ». Comme l’a dit l’un d’eux :

- On ne compte pas sur le gouvernement mais sur le peuple français.


Carnets de marche n°4

Paris-Nice à pied

Le 10 mai de Châlon sur Saône à Tournus jusqu’à l’arrivée à Villefranche sur Saône le 12 mai.

http://www.ministere-de-la-regulari...


Les marcheurs ont eu droit à 2 minutes sur la Télé de Lyon Métropole (TLM) :
La marche des sans papiers arrive à Lyon

http://www.ministere-de-la-regulari...


La marche traversera la Drôme du 17 au 21 mai 2010 et sera le 19 mai à Valence.


JPEG - 7.4 ko
soutenez-la-marche-paris-nice.resized.resized

http://www.ministere-de-la-regulari...


A écouter sur :

http://audioblog.arteradio.com//rad...

18 mai

Jean Fantini, membre du comité de soutien de Gervans, a écrit une lettre à la troupe de marcheurs suite à la soirée passée ensemble au gymnase de gervans.

17 mai

La marche de Roussillon à Gervans


CHASSE-SUR-RHONE / VIENNE / ROUSSILLON
Les sans-papiers sont arrivés en vallée du Rhône... en marche pour leurs papiers

http://www.ledauphine.com/socialles...

PAYS VIENNOIS / PAYS ROUSSILLONNAIS
86 sans-papiers vont marcher... pour des papiers

Ce week-end, ils vont traverser la vallée du Rhône. Samedi, en provenance de Lyon, via Feyzin, Saint-Symphorien-d’Ozon, Communay, et Ternay, ils devraient rejoindre Chasse-sur-Rhône
pour y passer la nuit. Puis repartir dimanche matin, cette fois-ci pour Roussillon, 15e étape de leur périple d’où ils repartiront le matin lundi 17 mai.

Le mouvement est soutenu localement par Acort, Akuete, Alternative libertaire, Alternatifs, ASTI, Attac, CFDT, CGT, CIIP (Centre d’information inter-peuples de Grenoble), Communistes unitaires, Confédération paysanne, Coordination nationale et Rhône-Alpes de soutien aux sans-papiers, Droits devant, Gisti, Ligue des droits de l’Homme, Mrap, NPA, PCF, PG, PS, RESF, Ruptures, Secours catholique SNUIPP, SPF, Sud éducation, Survie, Union syndicale solidaires, Verts-Europe Écologie, etc.


Samedi, 15 Mai 2010

Ministère de la régularisation de tous les sans papiers
Carnets de marche n°3
Paris-Nice à pied

http://www.ministere-de-la-regulari...


Ils sont arrivés sur la place des Terreaux à Lyon jeudi 13 mai, peu après 17 heures, en provenance de Villefranche-sur-Saône et Neuville et repartis ce matin 15 mai.

La marche à Lyon du 12 au 15 mai 2010

http://www.leprogres.fr/fr/region/l...


Compte-rendu RESFdu 13 mai 2010

La marche de sans papiers : ARTE était présent à Neuville, aux Terreaux, à la Friche, l’émission passera demain samedi à 19 heures

Nous avons donc reçus les marcheurs et les deux marcheuses de SANS PAPIERS à Neuville hier et les avons accueillis chaleureusement : une quarantaine de personnes dont certaines venues à pieds depuis Villefranche ou Quincieux, la présence d’élus : le maire de Fontaines saint Martin accompagné de deux de ses élus (le CADA : centre d’accueil des demandeurs d’asile se trouve sur son territoire), l’adjointe aux affaires sociales de Ri-ochetaillée, des élus de l’opposition de Neuville dont la tête de file , des excusés (un adjoint d’Albigny, la tête de file des élus de l’opposition de Fontaines sur Saône)., la Présidente du Secours Populaire de Neuville, celle de l’ASCS de Fontaines Saint Martin, celle de l’AAFD du Val de Saône, des militants de RESF, des militants du pcf etc...

Une copieuse collation leur a été offerte par le Secours populaire de Neuville et l’ASCS de Fontaines Saint-Martin.
Nous remercions la mairie de Neuville qui a fait monter pour l’occasion trois grands marabouts devant le centre Jean Vilar et a prêté tables et bancs.

Au passage, le patron d’un bistrot de Neuville les a invités à prendre une boisson chez lui.

Nous sommes allés ensuite à pieds de Neuville à Fontaines Saint-Martin où nous leur avons distribué des tickets de bus pour se rendre aux Terreaux où était organisée une grande réunion de solidarité.

Ils sont allés ensuite à la FRICHE de MONTPLAISIR à pieds, leur lieu d’hébergement.

Ils sont très touchés de l’accueil chaleureux reçu tout au long de leur parcours et ont un entrain extraordinaire malgré tous les km accumulés.

Samedi 15 : RDV 9h30 Place Arsonval, pour fêter le départ des marcheurs.



Mercredi 12 mai

Collectif de soutien aux sans papiers de Villefranche sur saône

« Le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers » à Villefranche sur Saône

http://www.ministere-de-la-regulari... (résumé quotidien)

(...)

Le mercredi 12 mai à Villefranche, un rassemblement a eu lieu Place des Arts a 17h30 accompagné par un groupe de djumbe local et c’est en se rendant place des Arts qu’un des membres du cortège a reçu un caillou qui l’a atteint à la tête en le blessant légèrement.

Après ce rassemblement un repas a été préparé à la salle paroissiale rue Claudius Savoye, lieu d’hébergement des marcheurs. Notons que malgré nos sollicitations, la mairie de Villefranche a refusé de mettre à notre disposition une salle municipale où nos hôtes auraient pu avoir des douches. Que Monsieur le Maire ne soit pas en phase avec les valeurs de solidarité et d’entraide qui sont les nôtres est une évidence mais ce qui a été constaté autant par les marcheurs que par le collectif fût le manque d’hospitalité de la municipalité. Toutefois, la solidarité a fonctionné. La population caladoise a mis à la disposition des marcheurs du matériel de couchage et de la nourriture.

Une caisse de 1010 euros a pu être récoltée. Cette somme a servi à l’organisation de la marche et a été donnée aux marcheurs.

Ils sont partis de Villefranche à 9 heures le lendemain pour être accueillis par le collectif du Val de Saône. Les organismes des marcheurs souffrent mais leur courage, les nombreux témoignages de soutien, les mobilisations dans chaque ville où ils font étape permettent à ces hommes et ces femmes de poursuivre leur route.


Mardi 11 mai, la marche des sans-papiers, de Paris à Nice, a fait étape à Mâcon.

Avec photos et vidéo
http://www.educationsansfrontieres.org/article28952.html

Hier, mardi 11, ils sont partis le matin de Tournus pour rejoindre Mâcon l’après midi ou la ville, pourtant UMPiste, leur a prêté un gymnase et fourni le repas du soir.

Ils sont allés s’exprimer, accompagnés des membres de RESF 71 et d’autres associations et collectifs sur l’Esplanade Lamartine, vers 17 h. Ils ont aussi pu bénéficier des soins des volontaires et bénévoles de Médecins du Monde, qui sont intervenus une première fois à Chalon et assureront le suivi médical des marcheurs jusqu’à Nice. Ce matin, ils ont déjà pris la direction de Villefranche-sur-Saône.

Merci à tous les bénévoles de Saône-et-Loire qui ont contribué à la logistique, l’accueil et l’organisation de la marche dans le département. Chapeau à tous !

Amoureux au ban –Artisans du Monde – ASTI - ATD Quart Monde Chalon-sur-Saône– Attac – CCFD - CGT – CFDT – UNSA - Chalon Oxygène - Chrétiens dans la Ville – Cimade - Emmaüs – Et après pourquoi pas – FCPE - LDH - PCF - PS – RESF – Unicités - Les Verts-Europe Ecologie – Et toutes les personnes solidaires de cette juste cause.


Ministère de la régularisation de tous les sans papiers

Carnets de marche n°2
Paris-Nice à pied

2ème épisode vidéo de nos courageux marcheurs (déjà 10 jours de marche).
http://www.ministere-de-la-regulari...


Le Lundi 10 mai 2010

http://www.vivre-a-chalon.com/lire_...

La marche des sans-papiers entre Paris et Nice passe à Chalon

Hébergés au gymnase Jean Macé, à la cité des près Saint Jean, les marcheurs ont pris la direction de Sennecey. Ils sont attendus en fin d’après midi à Tournus et seront à Macon demain mardi. L’une des principales revendications n’est autre que la régularisation de tous les sans papiers.

Plusieurs élus locaux ont apporté un soutien à cette initiative. M.François Lotteau, Maire de Rully qui accompagné cette marche, mais aussi des élus de Champforgeuil, de Chalon et de Givry. M.Daniel Villeret, maire de Givry comme plusieurs élus municipaux chalonnais étaient présents dimanche en fin d’après midi à la cité du stade. Côté matériel, la ville de Chalon a mis gracieusement un gymnase pour l’hébergement.

Avec photos :
http://www.infos-chalon.com/article.php?sid=17985&thold=0

La marche est repartie lundi matin depuis les marches de l’Hôtel de Ville de Châlon. Ils étaient plusieurs dizaines ce dimanche au centre commercial des Prés Saint Jean. Les organisateurs ont souhaité remercier l’accueil chaleureux notamment réservé à Rully. Voir la vidéo exclusive d’infos-chalon réalisée ce lundi matin au gymnase Jean Macé.

VOIR LA VIDEO

http://www.dailymotion.com/video/xd...

Le Collectif Chalonnais de Soutien à la Marche des Sans-papiers

Amoureux au ban –Artisans du Monde – ASTI - ATD Quart Monde Chalon-sur-Saône– Attac – CCFD - CGT – CFDT – UNSA - Chalon Oxygène - Chrétiens dans la Ville – Cimade - Emmaüs – Et après pourquoi pas – FCPE - LDH - PCF - PS – RESF – Unicités - Les Verts-Europe Ecologie – Et toutes les personnes solidaires de cette juste cause.


http://www.ministere-de-la-regulari...

Paris Nice à pied : journée du 09 mai

Petit déjeuner très tôt à 7h 15 car le bus récupérait les marcheurs au plus tard à 9H30.

A 8 h 45 Monsieur le Maire : Jean-Claude ROBERT arriva et demanda à avoir un souvenir des marcheurs dans sa commune. Donc tous les marcheurs ont alors essayé de prendre des photos avec lui.

9h 09 tout le monde était dans le bus en direction de Chagny où un autre accueil encore plus grand que la veille les attendaient sur le parking du super marché (INTERMARCHE). Monsieur Lombard à remis les marcheurs aux mains de Monsieur François PORTEFAIX (RESF et référent pour les différentes étapes de Chagny à mâcon) et dans la foule Monsieur le Maire de RULLY incognito sans casquette ni écharpe tricolore. Les soutiens les ont aidé à transporter leurs sacs puis ils sont allés en direction du marché de Chagny où ils ont fait un rassemblement sur la place du marché.

11h départ pour RULLY où là les marcheurs ont été surpris d’apprendre que Monsieur le Maire de Rully : Monsieur Francois LOTTEAU(écolo) avait fait la marche avec eux depuis Chagny. Accueil majestueux de tout le village puis le maire les invite dans la salle où ils découvrent des tables de grand soir dressée pour l’occasion. Monsieur le maire pendant son discours offre aux marcheurs par l’intermédiaire de Mr SISSOKO la médaille du mérite de la ville. Déjeuner royal (bœuf tomate : goulache aux pommes de terres) Salle et repas co-organisé par La mairie, AGIR e RESF. A la fin du repas après tous les discours et l’hynme national des sans papiers, Mr le Maire leur fait une 2eme surprise : 2eme médaille du mérite cette fois ci pour le Ministère de la régularisation de tous les sans papiers.

15 h après une danse pour remercier la commune et le maire de les avoir reçu, les marcheurs prennent la route en direction de CHAMPFORGEUIL où la surprise est de taille : ils sont accueillis à l’entrée de la ville par les habitants (on remarquera dans la foule, les gens de la CGT, etc), le défilé des élus ainsi que Mr le Maire de Crissey sans son écharpe et enfin la dernier personne à les accueillir : Mr Le Maire : Monsieur René GUYENNOT qui va les inviter à rentrer dans la Mairie. Suivra alors le discours du Maire très ému puis les délégués SISSOKO ,SOW,SAMIA puis le Maire de Crissey Monsieur Jean-Paul BONIN.
Un des élus tellement ému prendra le micro pour rappeler à leurs concitoyens que le 08 Mai qu’ils ont fêtés la veille était la fin de la guerre mais qu’ils doivent se rappeler que ceux qui ont lutté à leur côté était les parents de ces mêmes marcheurs dont l’état fait fit d’oublier en ne leur donnant pas les papiers.
Pot de bienvenue et échange avec la population où certains marcheurs échangeront en leur langue (bambara) avec certaines dames du village.

Toute l’assemblée est très émue et vers 17 h30 les marcheurs reprendront la route vers Chalons/Saône où là encore les attend un accueil extraordinaire et un dîner avec la population. Invitation au gymnase puis chants et danses pour remercier de l’accueil discours du maire et des différent partis.



Paris Nice à pied : journée du 08 mai
MRTSP

A 8h le même groupe que la veille était présent afin de leur servir le petit déjeuner.

Vers 11h, ils ont pris le chemin des écoles pour se rendre à CHENOVE où une autre délégation les attendaient dont deux adjoints au Maire : Monsieur Thierry Falconnet et Monsieur Roland Ponsaa.
Il y eu des prises de paroles dont ceux des deux élus et de Noufissa de RESF, ATTAC.
Monsieur PONSAA les a encouragé et s’est dit très impressionné par leur action en leur souhaitant la bienvenue sur la place du marché couvert de Chenove.

Vers 13h, les marcheurs ont déjeuné et ont fait de l’animation. Tous le quartier résonnait au rythme des djiembes et tamtam. Même les enfants très curieux de la situation sont venu vers eux leur demandant le pourquoi de cette marche, savoir comment vivent les sans papiers etc…
Sissoko s’est dit impressionné par un jeune d’à peine 8 ans qui en posant ses questions a mentionné (je le cite) « je parlerais de cela lundi dans ma classe et mon école et toutes les questions auxquelles vous avez répondu je le lirais face à mes camarades de classe ».
Sow a parlé du soutien de tout un chacun car l’accueil ne suffisait pas, le gros du travail était la continuité.

Vers 15 h, le cortège à pris la direction de GERVEY en chant et en pas de danse. Ils sont arrivés à destination vers 18h30 et le Maire Monsieur Jean-Claude ROBERT est arrivé quelques minutes plus tard. Ils ont partagé un pot de bienvenue avec lui et Monsieur Bruno Lombard(PS) : le référent à la côte d’or et en bourgogne qui s’est chargé de la location des cars et de l’accueil.
Pendant sont discours, Monsieur le maire à avoué avoir célébré des mariages avec des couples sans papiers.

Vers 20h 30 nous avons eu un petit incident car la gendarmerie leur a rendu visite dans le gymnase pour poser des questions sur : qui organisait, qui a donné le gymnase etc.…
Après l’incident le dîner a été servi par le même service de la veille : Couscous royal d’Algérie pas tunisien comme convenu. Les marcheurs se sont régalés puis ont tous pris des douches même si l’eau était froide.

Reçu un don (argent) et les marcheurs à qui il manquait des choses sont allés faire des courses avec les soutiens présents sur la place du marché couvert.


Reçu samedi soir 8 mai

Nos marcheurs vont bien, ils sont aux environs de Dijon...bien que fatigués, la détermination ne faiblit pas...!

Merci de transmettre aux soutiens :
MERCI....pour l’accueil, l’hébergement, la nourriture, la chaleur humaine...!

Notre reconnaissance envers vous tous, n’aura d’égal que notre force pour faire entendre la voix de la dignité humaine...


Paris Nice à pied : journée du 07 mai MRTSP

A 13 h départ d’Auxerre. Les marcheurs ont pris le bus pour la place WILSON à DIJON.

Vers 16h, les marcheurs se sont dirigés vers la Place de la Libération où ils ont été reçus par Djamilla (membre de la CGT) à la bourse du travail pour partager un pot de bienvenue et ils ont fait une manifestation dans la ville.

Groupe musical, conférence de presse et prise de parole des marcheurs et d’un élu de la Maire.

Puis la manifestation s’est achevée en direction du gymnase KENNEDY (Boulevard Kennedy) offert par la Mairie de Dijon.

Vers 18 h repas offert par la Mairie et servi par les orgas (FASE, RESF, MRAP etc.…) et vers 19h 30 une délégation de trois personnes se sont rendues à un débat dans le cadre des états généraux des services publics. La délégation étaient composés de Monsieur Diabe, de Monsieur Sow Aliou et de Madame Djamilla. Ils ont expliqué les raisons qui les ont poussé à faire cette marche et la situation des sans papiers.

Le seul inconvénient sur cette étape était le gymnase car les marcheurs n’ont pas pu dormir à cause du froid qui les a obligé à se réveiller vers 3h du matin afin de prendre une douche pour pouvoir se rendormir.

Reçu un Don

Le vendredi 7 mai Dijonscope

avec diaporama
et
vidéos :

http://www.dijonscope.com/lien?url=...

Escale à Dijon vendredi 07 mai de la marche Paris-Nice
_Marche des Sans-papiers à Dijon : contre "le néocolonialisme et l’esclavage moderne"

par Charles-François Pion | dijOnscOpe | lun 10 mai 10 |
http://www.dijonscope.com/005680-ma...
(...)

Tambours, sifflets, danses et chants ont rythmé le cortège des sans-papiers jusqu’au point de ralliement de Dijon, place de la Libération à 17 heures. Les quarante kilomètres de marche effectués à pied chaque jour n’ont visiblement pas entamé la fougue et la détermination de ces sans-papiers. Colette Popard, adjointe au maire de Dijon, était venue les accueillir et les soutenir : "Nous sommes de tout cœur avec ce que vous faites. Nous nous battons tous les jours : localement, nationalement et je ne désespère pas que pour les prochaines élections, les choses changent pour qu’enfin dans ce pays, nous puissions retrouver la fraternité et l’égalité que nous avons".

En réponse, tous les sans-papiers présents ont souligné l’accueil chaleureux qui leur a été fait dans la région : "Nous n’avons pas de mots assez forts pour qualifier l’accueil que nous avons eu en Bourgogne". Et d’ajouter : "Nous avons compris que les Français ne sont pas anti-immigrés, qu’ils ne sont pas racistes. La majorité d’entre eux sont pour la régularisation des sans-papiers."

En route vers le sommet France-Afrique

Sissoko Anzoumane, porte parole du ministère de la Régularisation de tous les sans papiers (MRTSP), précise que tous les continents sont représentés au ministère qui compte 25 nationalités différentes. Sur 3000 occupants, une centaine de personnes ont été sélectionnées pour effectuer cette marche à forte valeur symbolique de part son tracé : Paris-Nice. En effet, le 1er juin est le jour du 50ème anniversaire de l’indépendance des pays africains. Un sommet France Afrique aura donc lieu ce jour là à Nice, où 67 chefs d’Etat sont attendus.

Symbolique d’un côté mais revendicatif de l’autre : "Ces chefs d’Etats africains collaborent avec la France pour expulser des sans papiers et en faire venir de nouveaux alors que certains sont ici depuis dix ou quinze ans et qu’ils ont des emplois !". Raison invoquée : "Il s’agit d’appliquer la politique de Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire une politique d’immigration choisie". Le MRTSP affirme qu’une autre solution est possible : régulariser les personnes qui travaillent, cotisent, payent des impôts..."Il n’y a pas de raison pour que ces pays là collaborent avec le président français". C’est la raison pour laquelle, au terme de leur périple, les sans-papiers interpelleront directement les chefs d’États à Nice. Pour Sissoko, pas de doute, "le néocolonialisme continue". "Pillage et esclavage se perpétuent", avec le travail au noir et l’exploitation des travailleurs immigrés en France.

Sensibiliser l’opinion publique

Véronique Martin, membre de Réseau Education Sans Frontières de Côte-d’Or (RESF 21) qui a porté l’accueil de cette marche, estime que le sort des sans-papiers en France se situe au-delà de l’injustice, mot bien trop faible pour désigner une situation inacceptable et inexcusable.

(...)


La marche des sans-papiers dans l’Yonne, 4-5-6 mai 2010 Témoignages

http://www.npa2009.org/content/la-m...


http://www.ministere-de-la-regulari...

Jeudi 6 mai Etape JOIGNY - AUXERRE

Les marcheurs ont débutés la marche ce matin après avoir pris leur petit déjeuner.Ils sont passés par Migennes , puis Cheny et à midi ils ont mangés du chiep fait par Macalou et sont reparti sur les routes en direction d’AUXERRE en passant par Chemilly.

Ils sont arrivé à Auxerre vers 19h exténués mais accueillit triomphalement par Le Maire d’AUXERRE. Ils ont effectué un meeting au centre ville en présence de Monsieur le Maire avec des prise de parole.

Après le diner ils sont aller en direction de leur lieu d’hebergement(gymnase des hauts d’auxerre).

Il faut absolument que nous prévenions les villes qui accueillent pour leur demander de prévoir des matelas car les sacs de couchages ne sont pas très confortables et aussi une reserve de pulls ou de manteaux car ils sont partis sans. Les pauvres commencent à avoir sérieusement mal aux pieds.

Sissoko a fait un discours émouvant et il est passé à la télévision régionale FR3 hier j’espère que ça fera bouger les esprits.

MRTSP

____________________________

Mercredi 5 mai en Bourgogne : de Sens à Joigny par Paron et Saint Julien-du-sault

Après une nuit passée dans la salle de fête de SENS et un petit déjeuner très copieux en compagnie de Madame le maire adjoint chargé de la ville et du secrétaire de Monsieur le Maire qui les a ensuite accompagnés jusqu’à la prochaine ville : PARON. Ce fut vraiment une étape mémorable pour les marcheurs qui n’en espéraient pas tant.

Départ en direction de Joigny en compagnie des associations de la veille mais la prochaine suprise se fait sentir au alentour de 9h où FR3 régional se présente, affine les derniers réglages et débute le reportage sur les marcheurs. Ils les accompagneront jusqu’à la prochaine ville.

En fin de matinée un premier arrêt se fera pour pique-niquer avec les association et les soutiens présents. A Saint Julien-du-sault ils effectueront un deuxième arrêt pour y pique-niquer. Que La journée fût longue !! mais en définitive après l’accueil très pronnoncé de Monsieur le Maire de JOIGNY qui incita à aller au- delà de leur limite (au lieu de 31 KM comme indiquer sur le parcours, ils en ont fait 40 KM).

Le Maire PS associé aux autres partis politiques de gauche, de même que plus de 25 associations cette fois qui étaient présent pour marquer l’evénement. Ils les convia à un barbecue géant pendant le quel il y eu des prise de paroles et ceci pris fin au alentours de 22H.

Deux gymnases de 60 places et 40 places leurs étaient réservés.
Journée calme en apparence et vraiment dirait le coordination Monsieur SISSOKO exceptionnelle , extraodinaire et, et, et ....!

MRTSP


FR3 Bourgogne : la marche des sans-papiers

http://www.educationsansfrontieres.org/article28734.html


Ministère de la régularisation de tous les sans papiers

Carnets de marche n°1
Paris-Nice à pied

Mercredi, 05 Mai
Voici la première vidéo de nos marcheurs !

http://www.ministere-de-la-regulari...


Les photos des trois premiers jours de la marche Paris-Nice : les Sans-Papiers en marche pour la régularisation !

http://bitin.fr/deux/photos-la-marche-paris-nice-des.html

(Ces photos sont libres de diffusion ! http://teleliberte.net/)


La marche du "Paris-Nice des travailleurs sans papier" a fait halte à Melun et à Vaux le Pénil les 3 et 4 mai. Un court résumé de l’étape.

Etape seine et marnaise.

Deux jours inoubliables
Bravo les marcheurs et vive la solidarité

http://www.ufalvlp.com/

Tout d’abord un grand merci !

à tous ceux et celles qui tout au long du parcours les ont soutenus en venant encouragés le marcheurs

à tous ceux et celles qui se sont déplacés pour les accueuillir Place St Jean à Melun,

à tous ceux et celles qui ont tout mis en oeuvre en un temps très court pour nourrir et héberger cette centaine de personnes.

Il n’est pas utile de citer qui que ce soit : personne ne l’a fait pour être mis en avant, et pas question d’une quelconque récupération politique ou syndicale.

Les échanges furent riches d’enseignement, et la convivialité était de mise.

MUSIQUE, AMBIANCE, FRATERNITE

Trois mots pour résumer l’étape à Melun-Vaux le Pénil

Lundi 3 mai

Ils sont arrivés en chantant et en lançant des slogans devant la Préfecture de Melun avant de rejoindre la place Saint Jean à 18H 30 où les attendaient les militants locaux de différentes organisations syndicales, familiales, caritatives et politiques.

La centaine de manifestants pour la régularisation des sans papiers devait aller manger au Mée sur Seine (une association turque s’est spontanément proposée pour offrir le repas) puis venir dormir à Vaux le Pénil.

Au dernier moment, après une consultation, tout le monde s’est retrouvé à Vaux pour prendre ce repas dans la maison des associations avant de rejoindre un gymnase pour y dormir.

Les familles laïques de la ville se sont chargés de l’hébergement et du petit déjeuner.

"Quand ils quittent une salle, elle est plus propre qu’à leur arrivée...C’est ce qu’ont constaté les employés communaux... Chapeau bas les camarades !

Mardi 4 mai

Le lendemain avec l’aide des militants syndicaux postiers, les manifestants ont quitté de bonne heure leur dortoir bien improvisé pour rejoindre d’autres militants SUD qui avaient réservé une salle pour une réunion interne. Les échanges furent très intéressants. Le militantisme syndical se doit d’être ouvert aussi sur l’extérieur.

La manif haute en couleurs est repartie à Melun pour déjeuner avec l’association familiale protestante les accueillant dans leur salle attenante au temple.

Sur l’agglomération melunaise, les associations familiales progressistes agissent de concert et très souvent les familles laïques (le CDAFAL), les protestants et la CSF joignent leur force dans les combats contre l’injustice sociale. Elles constituent un réseau solide.

A 15 heures, nous sommes partis en manifestation pour la gare afin que nos amis rejoignent l ’étape suivante : Sens.

Les contacts à la gare entre voyageurs et sans papiers ont été cordiaux voire même chaleureux.

Les flics de la ferroviaire qui sont arrivés sur le quai étaient, eux, arrogants et hautains... de vrais petits cow-boys.

Les marcheurs ont pris le train, en chantant et vivement le 1er juin, date de leur retour à Paris...Nous essaierons d’y être

Lundi 3 et mardi 4

A noter : aucune tension, ni provocation, ni d’un côté ni de l’autre, entre La Police et les manifestants. Si inquiétude il y avait, elle fut vite dissipée.

Jean-François Chalot et Patrice THEVENY


Début de la marche et ses raisons Mille Bâbords 13898


Rappel :


Nous soutenons les sans papiers en marche pour la régularisation !

A Nice les 31 mai et 1er juin se tient un sommet pour commémorer le cinquantième anniversaire des indépendances des pays Africains.

Les Collectifs de sans papiers réunis dans le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans Papiers ont décidé de marcher de Paris à Nice pour réclamer la régularisation des sans papiers qui vivent et travaillent en France.

Beaucoup viennent des pays africains qui ont gagné leur indépendance en 1960.

Malheureusement le colonialisme de la France qui avait abondamment pillé les ressources, utilisé les peuples comme réservoir de main d’œuvre a continué sous la forme de rapport néocoloniaux.

Les pays ne se sont pas développés et ils ont du migrer pour nourrir leurs familles.

L’agriculture exportatrice européenne et le mode de développement des pays riches a accéléré un réchauffement climatique, qui dans les pays subsahariens a diminué les pluies des moussons et a contraint les paysans des pays africains à fuir les campagnes, aller végéter dans les villes ou migrer vers l’Europe.

Le gouvernement français est responsable de cette situation, trop souvent les gouvernements africains sont complices de cette politique. Ainsi les Accords de réadmission signés par trop de pays organisent avec l’Europe forteresse de la directive de la honte « la chasse aux migrants » et leur expulsion.

Assez de ces traitements indignes !

Gouvernements africains arrêtez de collaborer !

Gouvernement français, régularisez les sans papiers !

Nous associations et organisations signataires appelons à constituer des collectifs dans toutes les villes étapes pour soutenir et accueillir les marcheurs qui durant le mois de Mai iront de Paris à Nice.

Signataires au 28 avril 2010

ACORT, Alternative libertaire, Alif Sans Papiers, les Alternatifs, Association des communistes unitaires, Assouevam, ATMF, Attac, CADTM, CASE, Cedetim, CIIP( Centre d’information Inter-Peuples de Grenoble), Collectif cohésion, CSP Montreuil, CSP Turcs et Kurdes, Confédération Paysanne, Coordination Rhône Alpes de soutien aux sans papiers, Coordination 75, Coordination 93 de lutte pour les sans papiers, CNSP (coordination nationale des sans papiers), COPAF, Coviam (comité de vigilance des Alpes Maritimes), le CRAN, DAL (Droit au Logement), Droits devant, Emancipation, FASE, Fasti, Fédération Sud éducation, FTCR, Gisti, IACD, IPAM (initiatives pour un autre mode), Fédération du Rhône de la LDH, Maison des Etudiants de Côte d’Ivoire, MRAP, NPA, PCF, Rafale, RDA, RESF, Réseau féministe "Ruptures", Respaix, Survie, Union Syndicale Solidaires, les Verts-Europe écologie, VP-Partisan

la FSU et le PG n’ont pas signé le texte mais soutiennent la marche et appellent leurs structures locales à participer aux comités d’accueil dans les villes étapes.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905