Une tribune pour les luttes

70 ans de La Cimade

MARSEILLE 4/5 JUIN 2010 : La France et l’Algérie, le poids de l’histoire pour comprendre le présent

Article mis en ligne le mardi 1er juin 2010

Point Presse : Le 26 mai 2010 à 11h
La Cimade, 8b rue J.M Cathala, 13002 Marseille
Contact : 04 91 90 49 70

La France et l’Algérie
le poids de l’histoire pour comprendre le présent

L’histoire qui lie l’Algérie et la France apparaît parfois comme "l’ impossible histoire", toujours en cours d’écriture, souvent conflictuelle. A l’occasion de son soixante dixième anniversaire, La Cimade ouvre le débat en partant de son propre engagement auprès du peuple algérien.

Pendant la guerre, alors qu’en métropole des équipiers de La Cimade étaient engagés auprès des immigrés algériens et dans les camps d’assignation à résidence, d’autres agissaient en Algérie, auprès des familles déplacées et regroupées sous autorité militaire. Aujourd’hui, l’association agit auprès des migrants, dont beaucoup sont issus des anciennes colonies.

A l’occasion de son soixante dixième anniversaire, La Cimade organise deux journées d’études le 4 et 5 juin à Marseille : La France et l’Algérie, le poids de l’histoire pour comprendre le présent.

Débats et rencontres avec Gilbert Meynier, historien, Ahmed Henni , économiste, André Nouschi, historien, Dalila Aït El Djoudi, historienne, Mohammed Harbi, historien, Pierre Sorlin, historien, Mehdi Lallaoui, auteur-réalisateur et Jean-Pierre Cavalié, délégué de La Cimade en Provence-Alpes Côte d’Azur.


Journées d’études consacrées au poids de la mémoire coloniale en France et en Algérie.

L’histoire qui lie l’Algérie et la France apparaît parfois comme l’"impossible histoire", toujours en cours d’écriture, souvent conflictuelle. A l’occasion de son 70ème anniversaire, La Cimade ouvre le débat en partant de la mémoire de son propre engagement auprès du peuple algérien.

Pendant la guerre, alors qu’en métropole des équipiers Cimade étaient engagés auprès des immigrés algériens et dans les camps d’assignation à résidence, d’autres agissaient en Algérie, auprès des familles déplacées et regroupées sous autorité militaire.
Aujourd’hui l’association agit auprès des migrants, dont beaucoup sont issus des anciennes colonies.

Le 4 et 5 juin, La Cimade vous invite à deux journées d’étude à Marseille pour interroger l’histoire et mieux comprendre les blocages du présent.

Le racisme et les conflits identitaires vécus aujourd’hui ne proviennent-ils pas de l’absence d’une histoire coloniale écrite à deux vois ? Après avoir fait un détour par l’engagement de La Cimade auprès des militants des colonies portugaises pour l’indépendance, nous analyserons l’histoire particulière de l’Algérie et de la France et tenterons de comprendre pourquoi, malgré l’indépendance, des incompréhensions et des blocages persistent ici et là-bas.

Et au-delà de l’Algérie, quels obstacles aujourd’hui à l’accès des anciennes colonies à une véritable souveraineté ?

> Téléchargez le programme complet

http://70ans.lacimade.org/sites/default/files/invit%20MARSEILLE.pdf

Dans la presse :

El Watan, 12 avril 2010 les années algérienns de Jean Carbonare

Marseille, cité des métiers, 6 rue des Consuls

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

CIMADE c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 100

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525