Une tribune pour les luttes

Quand exprimer son indignation devient un délit...

Soutien aux 6 citoyen(ne)s poursuivi(e)s par le Préfet des Pyrénées Atlantiques.

Compte-rendu du procès du 10 juin 2010

Article mis en ligne le samedi 12 juin 2010

Salut à tous,

Quelques nouvelles :

Procés très dur : 5 heures de débat avec un Proc très brillant, mais des avocats et des grands témoins pas moins brillants. Un procés, soit disant "pédagogique", mais qui se confirme être un procés politique par personnes interposées. Où l’on apprend que comparer à Vichy contribue à banaliser les crimes nazis...que les négationnistes font aussi usage de leur liberté d’expression et j’en passe...

Décision mise en délibéré au 12 Aout.

Réquisition : 1000 euros avec sursis....( mais dépens élevés probablement ) : une sanction sans doute symbolique mais qui vise à intimider, à affaiblir l’action citoyenne. Même symbolique, c’est une condamnation de nos personnes, mais aussi de la cause que nous défendons et de la liberté d’expression plus globalement.

Nos avocats et nos soutiens nationaux estiment que seule la relaxe est recevable. Il y a de fortes chances pour qu’on aille en appel, voire au delà.

Je vous tiendrai au courant, je sais pouvoir compter sur vous. Pour l’instant j’ai beaucoup de mal à oublier ces moments très durs, les nerfs lâchent un peu et j’ai encore beaucoup de mal à en parler sans avoir un noeud dans la gorge...

Merci encore à tous de votre soutien. Croyez, moi, dans ces moments là, c’est inestimable et nous vous en sommes tous les 6 extrêmement reconnaissants.

Pardon à ceux que j’oublie, je n’ai pas toutes les adresses, transmettez leur, merci,

Yves, mais aussi les 5 autres, unis, solidaires.

Pour plus d’infos :

Republique pyrénées
http://www.larepubliquedespyrenees....

et Sud Ouest
http://www.sudouest.fr/2010/06/11/c...

Vidéo sur
FR3 Bearn
http://aquitaine.france3.fr/info/aq...


Vidéo
http://www.educationsansfrontieres....

Voir aussi Mille Bâbords 13930

Soutien aux six de Pau

La justice poursuit pour délit d’outrage, sur plainte du préfet des Pyrénées Atlantiques, six personnes ayant soutenu par courriel une famille déboutée du droit d’asile risquant une expulsion.

Pierre Favre (Haute-Savoie), Gérard Chevrot (Haute-Savoie), Yves Ribault (Savoie), Valérie Martinez (Val d’Oise), Docteur Eric Soares (Charente-Maritime), Daniel Candas (Rhône) sont tous les six convoqués au tribunal de Pau le 10 juin prochain.

Le préfet leur reproche d’avoir : « … proféré à son encontre des accusations (…) allant jusqu’à établir un parallèle entre sa décision et les méthodes utilisées par les nazis et le régime de Vichy » (Philippe Rey - août 2008)

Comme les 6 de Pau nous estimons que les enfants n’ont pas leur place dans un centre d’enfermement et nous approuvons leur démarche.

Nous nous inquiétons de voir qu’une référence à l’histoire pour apprécier une politique puisse être assimilée à un outrage à haut fonctionnaire alors qu’il s’agit d’une démarche intellectuelle qui procède de la liberté d’expression, droit inscrit dans notre Constitution et fondamental dans toute démocratie.

Nous protestons contre l’utilisation faite ici du délit d’outrage pour tenter de limiter la portée de ce droit, dont nous revendiquons l’usage plein et entier.

Signer en ligne sur :

http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=28939


MANIFESTATION à PAU le 10 JUIN :
covoiturage et /ou autocars :
http://storage.canalblog.com/36/93/364195/53174222.doc


Soutien aux 6 personnes poursuivies par le Préfet des Pyrénées Atlantiques


QUAND EXPRIMER SON INDIGNATION DEVIENT UN DÉLIT

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques poursuit pour outrage à représentant de l’État six citoyens ordinaires qui, en 2008, s’étaient indignés dans un courriel du placement d’enfants en rétention.

Valérie Martinez, Yves Ribault , Pierre Favre, Gérard Chevrot, Eric Soares et Daniel Candas sont convoqués au tribunal de Pau le 10 juin.

Si l’intervention judiciaire du Préfet Rey vise en particulier à empêcher les comparaisons avec le régime de Vichy qu’inspire à certains la politique actuelle d’immigration, elle dissimule mal son véritable objectif : tenter, par l’intimidation, d’empêcher le questionnement de cette politique, et de briser tout élan de solidarité envers les migrants.

Les poursuites pour outrage aux autorités se multiplient

Tous menacés, nous invitons chaque citoyen épris de liberté d’expression à refuser la criminalisation rampante de l’action militante en apportant son soutien aux six prévenus

Le collectif national de soutien aux 6 de Pau

RESF, CDDA, CSSP, LDH 74, Intercomité d’action avec les migrants, Comité de soutien des personnes migrantes, La Pastorale des Migrants 74, Chaine Humaine contre les haines, ATTAC-74, FSU-74, SNES-74, SGEN-CFDT,UL-CGT, CFDT74, SOLIDAIRES, PC-74, PS-74, NPA, M’PEP, LES ALTERNATIFS-74,


venez nombreux...

Le 10 juin, manifestation de soutien aux 6 de Pau.

Pour affirmer notre solidarité avec les 6 de Pau

Contre l’usage abusif du délit d’outrage à l’encontre des défenseurs des sans-papiers

Contre le délit de solidarité :

Venez nombreux devant le Palais de justice à :

-9h pour les Palois et ceux déjà sur place,

-11h pour ceux venant de plus loin,

________________________

Pour aller plus loin :

http://www.educationsansfrontieres.org/article28940.html

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 12 juillet 2010 à 12:28, par zetkin

    Il ne faut pas avoir peur. Nous sommes vieux. Nous savons ce que nos parents nous ont raconté de la guerre quelque soit l’état d’esprit dans lequel ils se trouvaient. La période est exactement celle qu’ils ont connue. La Révolution bolchevique, la gauche de 1936 ont effrayé la finance, effrayé au point de soutenir les thèses nazies, la seule solution où les travailleurs unis avec le patronat acceptent de se faire exploiter sans rien demander. Un capitalisme sans lutte, un capitalisme qui détient le pouvoir et l’Etat : c’est cela le nazisme. Le ventre capitaliste est encore fécond d’où a surgi la bête immonde. Ils font leur boulot, faisons aussi le nôtre.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 650