Une tribune pour les luttes

Expulsion très violente de mal-logés à la Courneuve

Regardez les vidéos

Article mis en ligne le vendredi 30 juillet 2010

Droit Au logement Paris et environs
– 24 rue de la Banque - 75002 Paris
tél : 01 42 78 22 00 • fax 01 42 78 22 11 • <http://www.droitaulogement.org/>

COMMUNIQUE

Paris le 30 juillet 2010 - 18h

Solidarité avec les expulsés de La Courneuve :
Rassemblement de soutien à 14h samedi 31 juillet

(A la Courneuve – dans les 4000 - vers la place du commerce – RER B la Courneuve)

Les négociations se poursuivent avec la Préfecture de la Seine Saint Denis, mais piétinent. En effet, l’État temporise , mais il devra compter sur la mobilisation des expulsés.
Ceux ci appellent à un rassemblement samedi, qui sera précédé par un point de presse à 13h30 toujours à la Courneuve.
A l’heure ou le chef de l’État installe à nouveau un policier à la tête d’une Préfecture, les images publiées par “médiapart” des brutalités policières contre les expulsés de la Courneuve le 21 juillet sont traitées par les grands médias Français.

Ces images ont été vues à plus de 230 000 reprises, sur internet :

http://www.dailymotion.com/video/xe...

http://www.dailymotion.com/video/xe...

Voire aussi le dossier :

http://www.droitaulogement.org/


COMMUNIQUE du DAL

Paris le 21 juillet 2010

Expulsion brutale du campement de La Courneuve (93)

120 personnes interpellées, le porte-parole de Droit Au Logement, JB Eyraud, en garde à vue

Rassemblement de soutien ce soir, 18h,
barre Balzac à La Courneuve
( RER B, station Aubervilliers La Courneuve, puis 5 minutes à pied)

Ce matin, vers 9h, les forces de l’ordre en nombre impressionnant ont procédé brutalement en quelques minutes à l’évacuation du campement installé au pied de la barre Balzac depuis le 8 juillet.
Ce campement s’était installé à la suite de l’expulsion des ménages qui occupaient depuis un an la barre Balzac, vouée à la démolition, et qui avaient refusé d’être dispersés dans des hôtels pris en charge pour 3 nuits seulement. La Préfecture n’avait pour l’instant pas voulu organiser de négociations, posant comme condition préalable à la tenue d’une table ronde avec la Mairie de La Courneuve et l’OPH-93, propriétaire de l’immeuble, la levée du campement.

L’expulsion de ce matin a mené à l’interpellation de l’ensemble des ménages présents sur place (environ 120 personnes), conduits dans différents commissariats de Seine-Saint-Denis, et au placement immédiat en garde à vue de JB Eyraud, porte-parole de Droit Au Logement.
Le Préfet Lambert, qui avait promis «  tous les jours, des actions de police contre le trafic et les trafiquants » dans le 93, s’en prend en réalité aux mal-logés et aux associations qui les soutiennent. Il tente ainsi d’empêcher leur mobilisation après avoir accéléré le rythme des expulsions depuis son arrivée dans le département sans jamais prévoir le moindre relogement.

Nous dénonçons cette méthode brutale et exigeons :
- la libération immédiates et sans poursuites de l’ensemble des personnes interpellées et du porte-parole du DAL
- l’ouverture de négociations au plus vite, avec les représentants des expulsés et les associations qui les soutiennent, afin que soit mis en œuvre un processus de relogement et la régularisation de ceux et celles qui sont sans-papiers.

Les expulsés, soutenus et organisés avec Droit Au Logement depuis plusieurs mois, ont depuis le 8 juillet reçu le soutien de la CSP 75, la LDH, le MRAP, RESF, SOS Racisme, ainsi que d’autres associations et de Monseigneur Gaillot.



Communiqué du DAL du 20 juillet

Les expulsés des 4000 (la Courneuve) sont sur le trottoir depuis 11 nuits. La menace d’une évacuation policière se précise.

Solidarité !
Rassemblement mercredi 21 juillet,
à partir de 18h sur place (rue Balzac – La Courneuve)

Sous la barre Balzac, au milieu du quartier des 4000 de la Courneuve, en Seine Saint Denis, des familles majoritairement Ivoiriennes campent depuis 11 jours, à la suite de leur expulsion sans relogement (hormis une proposition de trois nuits d’hôtels à droite à gauche).

Environ 200 personnes dont de nombreux enfants en bas âge, sont installées là depuis le 8 juillet, sous cette barre de plusieurs centaines de HLM, qui a connu la visite à deux reprise du Président de la République, et qui doit être détruite prochainement.

Les conditions sont précaires : ni eau, ni toilette, ni gymnase. Une trentaine de tentes sont installées depuis, ainsi que deux barnums achetés par les expulsés. Ceux ci s’organisent et font cuisine commune et le nettoyage.

Le Préfet de Seine St Denis a accepté de son coté une table ronde, comme le Maire de la Courneuve et le Président des HLM départementaux propriétaire de la barre Balzac, mais à la condition expresse que les familles lèvent le camp, avec un hébergement limité à 12 nuits.

Dimanche soir, les expulsés ont rejeté cette condition posée, ne sachant pas ce qu’ils deviendraient à l’issue de cet hébergement hôtelier de 12 nuits.

Tandis que les expulsions locative se multiplient dans le département depuis la fin de l’année scolaire, le Préfet envisage d’employer la force pour les déloger . Cette orientation serait irresponsable, et nous demandons aux autorités de lancer les négociations,

Nous demandons avec les expulsés
- L’ouverture de négociations au plus vite, avec les représentants des expulsés, les associations qui les soutiennent, afin d’aboutir à un départ volontaire des expulsés vers des solutions d’accueil durables et décentes
- Un processus de relogement, et la régularisation de ceux et celles qui sont sans papier.

DAL demande également l’arrêt des expulsions sans relogement, alors que celles ci se sont multipliées dans le département depuis la fin de l’année scolaire.

Les expulsés, soutenus et organisés avec Droit Au Logement depuis plusieurs mois, ont depuis leur expulsion reçu le soutien de : la CSP 75, la LDH, le MRAP, RESF, SOS racisme, et d’autres associations, ainsi que Mgr Gaillot.

Un comité de soutien se met en place.

Contacts :
Aboubacar , délégué : 06 70 57 90 63
Pour DAL, J.B. Eyraud : 06 09 59 19 74





Droit au logement : http://www.droitaulogement.org/



DAL fédération est membre des réseaux :
NOVOX : Réseau international des mouvements de lutte des “sans” http://www.novox.org/
RéSEL : Réseau stop aux expulsions de logement” http:/www.stopauxexpulsions.org/

ATTTAC : Association altermondialiste contre la spéculation financière

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

D.A.L. Droit Au Logement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40