Une tribune pour les luttes

Les enfants à l’école, pas en rétention !

De nouveau aujourd’hui des enfants en rétention à Marseille !

Le RESF 13 appelle a être présent demain samedi à partir de 10 heures au tribunal .
Le juge des libertés a ordonné la libération de Milana et de ses enfants : motif, arrestation déloyale au guichet de la préfecture de Nice !

Article mis en ligne le samedi 11 septembre 2010

France info, 11 septembre 2010 :

http://www.france-info.com/france-j...

Deux enfants tchétchènes, libérés après deux jours en centre de rétention à Marseille

Les deux petits garçons avaient été placés jeudi soir, avec leur mère, au centre de rétention du Canet à Marseille. Mais le juge des libertés du tribunal de grande instance a mis fin à cette situation "inacceptable", en ordonnant leur libération. Les enfants et leur maman sont sortis du centre en début d’après-midi.

L’aîné des enfants, Aboubakar, six ans, venait de faire son entrée à l’école à Nice. Il était arrivé en France avec sa mère et son frère en 2009 via l’Autriche. Tous les trois ont été arrêtés à la préfecture de Nice, alors qu’ils y avaient été convoqués, dans le cadre de leur demande d’asile, pour étudier leur droit à hébergement.

Une arrestation "déloyale", aurait commenté le juge des libertés du tribunal de grande instance de Marseille, selon RESF (le Réseau éducation sans frontière). Le juge a donc ordonné leur libération ce matin. Le parquet n’a pas fait appel.

A écouter :

Bernadette Matrat, de RESF à Marseille (0’53")

"Passer par la case centre de rétention pour cette famille tchétchène, c’est une abomination"

Mathias Youchenko, de RESF (0’40")

La famille est libre, mais pas régularisée,

(...)

CQ, avec agences_


Métro-France lundi 13 septembre 2010

http://www.metrofrance.com/info-loc...

Une arrestation “déloyale”
La justice a ordonné, samedi, la libération d’une mère tchétchène et de ses deux enfants du centre de rétention du Canet. RESF était mobilisé


Marseille, 10 septembre 2010

Milana S, son fils Aboubakar, 6 ans qui venait de faire son entrée à l’école à Nice et le petit Saïd, 18 mois, sont depuis hier soir au centre de rétention du Canet.
Ils seront présentés demain matin samedi 11 septembre à 10h15 devant le Juge des libertés, au TGI 49-51 bd Ferdinand de Lesseps 13014, métro Bougainville.

Milana S a été arrêtée à la Préfecture de Nice : elle pensait pouvoir faire de nouveau une demande d’asile, après son entrée en 2009 en France via l’Autriche : toujours les accords européens de Dublin II, qui impose au réfugié de déposer sa demande d’asile dans le premier pays européen où il est entré, toujours le fichage Eurodac qui contrôle ces mouvements.

Son mari a été arrêté cet été, et ramené en Autriche. Des amis sont autour d’elle à Nice, où vit une communauté tchétchène, certains ont le statut de réfugiés, d’autres sont naturalisés.

C’est la 4ème famille tchétchène originaire de Nice au centre de rétention depuis le début de l’été... La préfecture des Alpes Maritimes poursuit ses interpellations et expulsions des demandeurs d’asile tchétchènes, en les renvoyant vers les pays frontières de l’Europe.

Et pour ce faire, elle n’hésite pas à expédier ces familles vers le centre de rétention de Marseille "habilité" à recevoir des enfants, dans le mépris de leurs droits élémentaires.

Le RESF 13 appelle a être présent demain au JLD pour la soutenir et crier STOP.

Contact presse RESF 13 : 06 31 32 48 65

Réseau Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61 rue Consolat 13001 Marseille
www.educationsansfrontieres.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500