Une tribune pour les luttes

Témoignage

Le téléphone de Makadi s’est tu dans l’après midi.

Article mis en ligne le samedi 25 septembre 2010

24 septembre 2010

23h : à l’instant même, Keita Mahamadou, secrétaire général de l’AME (Association Malienne des Expulsés), ancien expulsé après 14 ans dans la restauration en France, vient de récupérer Makadi dans sa tournée quotidienne à l’aéroport de Bamako.

Il n’est pas seul : avec Makadi, 10 ans en France, Konté, dans le même avion, venu de Vincennes lui aussi : travailleur, 13 ans en France

(...)

Voilà, juste un trait tiré, rideau sur 10 et 13 ans de services et de cotisations sociales à la France, jamais de retraite, leur trou sur eux se refermera, ?

« Si on expulse un travailleur, il faut également expulser ses droits sociaux », soutient Ousmane Diarra dans sa déclaration en date du 1er mai 2009.
http://www.expulsesmaliens.info/L-A...


Makadji Niama, en rétention depuis 22 jours, est prévu comme passager involontaire sur le vol Paris - Bamako ce vendredi 24 septembre 2010 à 16h30.

Il est entré en France en 2000, à 20 ans, parce que son village ne peut plus le nourrir, pour retrouver sa famille et apporter la force de ses bras.

Il travaille depuis 10 ans ininterrompus dans le nettoyage.

Il est syndiqué à la CGT.

Il réside avec son frère et tout ce qu’il a comme famille - qui a des "papiers" - dans le 14° arrondissement de Paris.

Son employeur - Tauté à Antony, 92 - apprécie ses services, et vient de lui délivrer le formulaire CERFA pour le garder parmi ses salariés.

Il sait que Monsieur Makadji aurait été de toutes façons régularisé en novembre, d’ici deux mois, à la date anniversaire de ses dix ans en France.

Mais un banal contrôle de police et tout bascule : la rétention à Vincennes, et les autorités préfectorales le renvoient dans son pays sur le vol Paris -Bamako de 16h30 ce vendredi 24 septembre.

Nous suivons Makadji, ouvrier syndiqué du nettoyage, depuis son 4e jour en rétention : trop tard pour faire son recours en TA (10 ans en F, famille sur place, soutien de l’employeur : bon dossier) ou son appel en CA JLD.

Malchance hélas croyable, son premier avocat commis d’office n’a rien soulevé au 1er JLD. La commise d’office en appel du second JLD, elle, était fantastique, mais les arguments, admis par d’autres juges, ne passaient pas auprès du juge de ce jour là.

Dans la chambre de Makadji, depuis 22 jours, se sont succédés les libérations. De Siby et Traoré, deux grévistes entrés en même temps que lui, de Dramé ressorti libre à son 32e jour ...

Tout à l’heure, au téléphone, je l’ai entendu dire adieu à Makan T., son nouveau voisin, que nous allons rejoindre au JLD d’ici une demi heure : défendu par maître Maaouia. C’est la 2e fois que ce gréviste est arrêté avec sa carte et mis en rétention.

Quelle malchance. Quelle absurdité. 10 ans moins 2 mois.

Sylvie pour l’équipe

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905