Une tribune pour les luttes

URGENCE URGENCE

Mme KLANGSAENG couturière thaïlandaise d’Aubervilliers qui vit en France depuis 16 ans est expulsée en ce moment.

Mailez, faxez, téléphonez.
Elle a été descendue de l’avion et mise en garde à vue. Grâce à la mobilisation, elle a été libérée en fin de matinée. Elle doit être maintenant régularisée.

Article mis en ligne le jeudi 28 octobre 2010

Tou(te)s à vos claviers pour empêcher l’expulsion de Mme KLANGSAENG couturière thaïlandaise d’Aubervilliers qui vit en France depuis 16 ans et dont les petites mains confectionnent avec soin nos petits tailleurs, chemisiers de marque et j’en passe...

Elle vient d’être extraite du CRA de Cité, l’escorte l’emmène à l’aéroport.

VOL : AF164
Départ : Paris le 28/10/2010 19:20
CHARLES DE GAULLE TERMINAL 2 F
Arrivée : BANGKOK INTL le 29/10/2010 11:45
AIRBUS A340-300
Compagnie aérienne : AIR FRANCE
Téléphone : 3654

- Préfet de Seine-Saint-Denis : Christian Lambert

- Secrétaire général : Arnaud COCHET

arnaud.cochet chez seine-saint-denis.pref.gouv.fr

sébastien.lime chez seine-saint-denis.gouv.fr.

- Directeur de cabinet : Jean-Marc SENATEUR

jean-marc.senateur chez seine-saint-denis.pref.gouv.fr

- Directrice des étrangers : Arlette MAGNE

arlette.magne chez seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Courrier : courrier chez seine-saint-denis.pref.gouv.fr

FAX : 01 48 30 22 88

Monsieur le Préfet

Mme Han SRIJAN épouse KHLANGSAENG a été arrêtée le 6 octobre 2010 sur son lieu de travail, un atelier de confection d’Aubervilliers et est depuis en rétention au CRA de Cité. Présentée à l’ambassade de Thaïlande le 13 octobre, elle est affichée sur un vol à destination de Bangkok, jeudi 28 octobre à 19h00.

Le Juge des Libertés et de la Détention (JLD) de Bobigny a estimé le 9 octobre que la procédure d’interpellation de son mari, M. KHLANGSAENG, arrêté en même temps qu’elle et dans les mêmes circonstances, était irrégulière car il avait été arrêté dans le cadre d’un contrôle URSSAF portant sur le travail dissimulé. M. KHLANGSAENG, tout comme Mme KHLANGSAENG étaient déclarés. Il n’y avait donc pas de délit constitué justifiant de procéder au contrôle de leur identité. M. KHLANGSAENG a été libéré de ce fait mais malheureusement, le juge parisien qui examinait en appel la régularité de l’arrestation de Mme KHLANGSAENG n’a pas souhaité s’aligner sur ce raisonnement de crainte sans doute de créer une jurisprudence.

Mme KHLANGSAENG est en France depuis 16 ans. Elle a déposé une demande de régularisation à la préfecture de Bobigny en mai 2010. La réponse négative de la Préfecture ne lui est jamais parvenue du fait de graves perturbations du courrier en juin dans le quartier des 4 Chemins. Le motif invoqué au retour du recommandé de la préfecture était « boite aux lettres non identifiable", alors que Mme KHLANGSAENG reçoit régulièrement son courrier à cette adresse depuis 7 ans. Elle est donc sous le coup d’une OQTF non contestée.

Très émus par le cumul de malchance dont est victime Mme KHLANGSAENG, nous vous demandons de surseoir à l’éloignement de Mme KHLANGSAENG et de la remettre en liberté.

Recevez, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments citoyens les plus déterminés.

Prénom NOM

Signature

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905