Une tribune pour les luttes

Sciences Citoyennes

Soutenons le lanceur d’alerte Jacques Poirier contre Sanofi-Aventis !

Signez la pétition
Audience publique le 4 novembre à partir de 9 heures, au Conseil des Prud’hommes 7 rue Mahias à Boulogne-Billancourt .

Article mis en ligne le jeudi 4 novembre 2010

Anticoagulants : la prudence aux prud’hommes
http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1890


Voir aussi :
http://www.bastamag.net/article1269.html
Quand Sanofi-Aventis se débarrasse d’un gêneur
Par Agnès Rousseaux (4 novembre 2010)
Il était l’un des cadres dirigeants de l’entreprise. Le vétérinaire Jacques Poirier a été licencié par le groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis pour avoir lancé une alerte sanitaire concernant un médicament, le Lovenox, dont une partie des molécules sont produites en Chine. Le lanceur d’alerte a assigné son employeur aux Prud’hommes.
(...)


http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1873

La Fondation Sciences Citoyennes et le Réseau Environnement Santé appellent à soutenir le lanceur d’alerte Jacques Poirier, licencié abusivement pour avoir exigé, dans un souci de défense de la santé individuelle et publique, la mise en place puis la généralisation de méthodes analytiques et de procédures de contrôle rigoureuses des matières premières dont sont extraites les héparines. Sanofi-Aventis doit reconnaître ses responsabilités et s’engager à ce que de telles irrégularités ne se reproduisent plus.

Nous invitons la presse ainsi que toutes les personnes intéressées par ce sujet de santé publique à venir en nombre pour soutenir Jacques Poirier lors de l’audience publique qui aura lieu le 4 novembre à partir de 9 heures, au Conseil des Prud’hommes sis au 7 rue Mahias à Boulogne-Billancourt .

Agé aujourd’hui de 59 ans, ce lanceur d’alerte, vétérinaire et pasteurien de formation, ancien expert national auprès de l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), ancien Directeur Général de la société AVENTIS-PHARMA (intégrée aujourd’hui dans le groupe SANOFI-AVENTIS) a été licencié en 2003 pour avoir refusé de cautionner certaines pratiques douteuses concernant la fabrication de l’énoxaparine, une héparine entrant dans la fabrication de médicaments anti-coagulants (LOVENOX / CLEXANE) dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à plus de 3 milliards d’Euros.

L’énoxaparine est une héparine produite à partir d’intestins de porcs dont les approvisionnements proviennent de Chine à plus de 50%. Parmi les « motifs » invoqués pour licencier Jacques POIRIER figurent ses mises en garde répétées auprès de sa société à l’égard des approvisionnements en matières premières d’origine chinoise.

Cinq années plus tard (2008), les Etats-Unis ainsi que l’Allemagne enregistraient près d’une centaine de morts et plus de 800 chocs de type allergique chez des patients, suite à l’administration intraveineuse d’une héparine commercialisée par le laboratoire américain BAXTER. Après enquête, il s’est avéré que les lots de fabrication de l’anti-coagulant incriminé provenaient tous de Chine. Ils contenaient tous une substance frelatée, ajoutée frauduleusement pour « booster » les effets de l’héparine : la chondroïtine sulfate... Quelques jours plus tard, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) reconnaissait officiellement que 11 lots commerciaux d’énoxaparine (LOVENOX de SANOFI-AVENTIS) étaient eux aussi contaminés par la même substance.
Ces accidents (et peut-être d’autres à venir) auraient pu être évités si on avait écouté le lanceur d’alerte Jacques Poirier !

Depuis sa création, la Fondation Sciences Citoyennes s’est engagée à défendre les lanceurs d’alerte. Elle n’a cessé de dénoncer l’absence totale de protection pour ces scientifiques ou simples citoyens qui, pour avoir mis en garde contre des dangers pour la santé individuelle et publique, sont livrés sans défense aux représailles de leur hiérarchie et/ou des lobbies concernés. L’instance éthique que propose la Fondation Sciences Citoyennes sous le nom de « Haute autorité de l’expertise et de l’alerte » serait chargée de définir les principes d’une déontologie de l’expertise, avec tous les aspects sous-jacents, ainsi que de définir une protection juridique et autre pour les lanceurs d’alerte. La Fondation travaille à un projet de loi à ce sujet.

Outre cette pétition, notre soutien à Jacques Poirier se concrétisera par une conférence de presse appelant les media à diffuser largement l’information, ainsi que par la publication sur le site internet de la Fondation Sciences Citoyennes d’un dossier scientifique et d’une documentation péremptoire.

Exigeons la condamnation de Sanofi-Aventis pour licenciement abusif ainsi que des indemnités à la hauteur des préjudices subis pour Jacques Poirier !

Pétition à signer sur :
http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1873


Voir aussi

- Communiqué de la FSC - Héparines chinoises et protection des usagers : Sciences Citoyennes soutient le lanceur d’alerte Jacques Poirier
- Dorothée Benoit Browaeys - Quel contrôle sur les héparines ? In : La Recherche, N. 379, octobre 2004, pp. 60-63.
- André Cicolella / Dorothée Benoit Browaeys - Chapitre "Vache folle dans les médicaments ?" In : Alertes santé. Experts et citoyens face aux intérêts privés, pp. 93-107 - (c) Librairie Arthème Fayard 2005.
- Dorothée Benoit Browaeys - Anticoagulants : la filière chinoise. In : 60 millions de consommateurs, rubrique "Actualité / Enquête santé". N. 399, novembre 2005, pp. 21-23.

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 645