Une tribune pour les luttes

On vit ici, on travaille ici, on reste ici !

Liberté et régularisation pour Youssef !

Bien que depuis 9 ans en France avec bail à son nom, quittances de loyer, feuilles d’impôts et contrat de travail, Youssef n’a même pas été assigné à résidence ce matin au JLD pour régler ses affaires en cours à Nice !
Quel mépris pour nos travailleurs sans-papiers !

Article mis en ligne le samedi 6 novembre 2010

Communiqué de presse du NPA06 : libérez notre camarade Youssef Moujane !

Libération immédiate de Youssef !

La criminalisation et l’expulsion des sans-papiers doit cesser : on vit ici, on travaille ici, on reste ici !

Le jeudi 4 novembre, nos camarades de l’Union départementale de la CGT ont appris que le jeune Youssef Moujane a été placé en détention par la Police de l’Air et des Frontières (PAF). Pendant de trop longues heures, nul n’a pu savoir où il se trouvait. Coupé de ses proches et de ses amis, Youssef est ainsi resté prisonnier des geôles de l’État français, sans aucun contact avec celles et ceux qui pourraient l’aider. Il est maintenant dans le Centre de Rétention et doit passer devant le Juge des Libertés au Tribunal de Grande Instance de Marseille, samedi, demain matin à 11h.

Youssef Moujane, marocain de 33 ans vivait à Nice où il est arrivé en 2002. Etudiant à l’Université de Nice pendant trois ans en Langues Étrangères, il n’a pu obtenir de diplôme, et est ainsi devenu "sans-papiers", selon les lois xénophobes en vigueur dans notre « République », qui ont empêché sa régularisation et l’ont conduit à recevoir une "Obligation de quitter le territoire français" (OQTF).

Pourtant, Youssef Moujane a étudié et travaillé dans les Alpes-Maritimes, il s’est investi activement dans le Collectif CGT des Travailleurs Sans-papiers des Alpes-Maritimes : il fait ainsi pleinement partie de notre société, au même titre que chacune et chacun d’entre nous, simplement parce qu’il vit ici, que ses attaches familiales et que son projet professionnel sont ici.

Le NPA06 s’insurge contre l’arrestation de Youssef Moujane. Il réclame la libération immédiate de Youssef Moujane, et dénonce la répression croissante des forces de l’ordre et des autorités dont sont victimes les sans-papiers, mais aussi les demandeurs d’asile et les étrangers, dans la société chaque jour plus sécuritaire et xénophobe de Sarkozy.

Le NPA06 rappelle que les Alpes-Maritimes constituent à la fois le laboratoire, mais aussi la pointe extrême de cette politique raciste, qui instrumentalise la question des étrangers pour semer la haine dans les consciences, au moment précis où le gouvernement Sarkozy détruit les uns après les autres les droits sociaux et les libertés issus de la Libération.

Le NPA06 se joint à la demande de l’union départementale de la CGT des Alpes-Maritimes, pour exiger immédiatement que Youssef soit libéré, et appelle à se joindre au rassemblement de soutien organisé demain samedi 5 novembre à 10h00 au TGI de Marseille.


Communiqué de l’Union Départementale CGT des Alpes Maritimes

Youssef Moujane a 33 ans et vit à Nice. Il est de nationalité marocaine, et est arrivé en France en 2001.
Il a été étudiant à l’Université de Nice pendant 3 ans en Sciences du Langage mais malheureusement n’a pas pu obtenir de diplôme, c’est ainsi qu’il s’est retrouvé sans-papier. Il reste en France, pour être proche de son frère qui travaille dans la sécurité à Grenoble et qui a pu être régularisé.

En 2008, il rejoint le Collectif CGT des Travailleurs Sans-Papiers des Alpes Maritimes et en est devenu un membre actif, assurant les permanences et étant de toutes les manifestations, dont les interprofessionnelles.
Il travaille alors dans différents secteurs dont la sécurité et se fixe dans un Taxi Phone (...) Il a d’ailleurs plusieurs promesses d’embauche de ce Taxi Phone, mais qui n’ont malheureusement pas permis sa régularisation.

Hier, jeudi 4 novembre, la Police de l’Air et de Frontières de Marseille l’a arrêté alors qu’il revenait du Consulat du Maroc, où il était parti refaire ses papiers d’identité ...
Il est donc au Centre de Rétention et sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire et doit passer devant le Juge des Libertés au Tribunal de Grande Instance, samedi, demain matin à 11h.

Avec les Unions Départementales CGT des Alpes Maritimes et des Bouches du Rhône, _ Nous demandons sa libération immédiate.

Pour Agir :
Faxer (au 04 91 15 62 10) à l’attention de Mr Raynaud, Préfecture des bouches du Rhône, sa demande de libération au nom de votre syndicat, association, parti, ... (à mettre à votre gout, en pièce jointe) ;

Rassemblement de soutien
samedi 5 novembre à 10 H au TGI de Marseille
au tribunal JLD 49 52 Bld Ferdinand de Lesseps

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905