Une tribune pour les luttes

GISTI

Plein droit, 86, octobre 2010 : « Santé des étrangers : l’autre double peine »

30 ans de régressions dans l’accès aux soins par Caroline Izambert, Doctorante à l’EHESS, membre du collectif Cette France-là.
Cancer et travail : des liens et des droits niés : Flaviene Lanna, Anne Marchand & Annie Thébaud-Mony Giscop93, Université Paris 13, Bobigny

Article mis en ligne le mardi 16 novembre 2010

http://www.gisti.org/spip.php?article2072

« PLEIN DROIT », LA REVUE DU GISTI
Santé des étrangers : l’autre double peine
N° 86, octobre 2010

Quels impacts les discriminations ont-elles sur la santé ? Les études révèlent que les personnes en situation de précarité sont particulièrement vulnérables et leurs difficultés d’accès aux soins bien réelles. Parmi elles, les étrangers, parce qu’ils cumulent certains « facteurs à risque » sont en première ligne en matière d’inégalité sanitaire. Leurs difficultés d’accès au logement les conduisent parfois à vivre dans des logements insalubres, non adaptés, surpeuplés. Or le mal-logement et a fortiori l’absence de logement affectent directement leur état de santé. Les conditions de travail des étrangers, particulièrement pénibles, et leur exposition aux risques liés au travail – accidents, cancers, troubles musculo-squelettiques – particulièrement forte, ne peuvent qu’aggraver les choses. Si on ajoute un environnement social dégradé et une précarité administrative qui rendent plus difficile leur accès aux soins, on peut se demander si en matière de santé aussi, les populations étrangères ne sont pas victimes de la double peine.
Sommaire

Édito

* Les étrangers doivent payer

Dossier — Santé des étrangers : l’autre double peine

- * Discriminations : quel impact sur la santé ?
- * 30 ans de régression dans l’accès aux soins
- * Les droits des malades
- * Cancer et travail : des liens et des droits niés
- * L’accident du travail d’un sans-papiers
- * Le saturnisme : une maladie de pauvres
- * Étrangers, SDF : une double précarité
- * Les femmes migrantes, le VIH et la parole
- * Santé mentale et rétention : un enjeu politique

Jurisprudence [Cahier central]

* Le contentieux de la « cristallisation » des pensions des anciens combattants étrangers

Hors-thème

* « Personnel domestique » pour employeurs choisis
* Délivrance de visas : un rapport accablant

Ont collaboré à ce numéro : Marie-Ange d’Adler, Véronique Baudet-Caille, Sarah Belaïsh, Emmanuel Blanchard, Odette-Luce Bouvier, Hélène Bretin, Violaine Carrère, Jean-Philippe Dedieu, Frank Enjolras, Nathalie Ferré, Véronique Ghadi, Caroline Izambert, Marion Jenkinson, Fériel Kachoukh, Fatoumata Khoma, Flaviene Lanna, Florence Navattoni, Anne Marchand, Patrick Mony, Karine Parrot, Serge Slama, Annie Thébaud-Mony, Morgan Pinoteau, Natascia Serbandini, Laurence Sinopoli, Alexis Spire, Hélène Spoladore.

9 € + 1,90 € de frais d’envoi

Pour commander un Plein Droit
Pour s’abonner aux publications
http://www.gisti.org/spip.php?article2072


http://www.gisti.org/spip.php?article2103

Cancer et travail : des liens et des droits niés

Flaviene Lanna, Anne Marchand & Annie Thébaud-Mony
Giscop93, Université Paris 13, Bobigny

Pendant 20, 30, 40 ans, ils ont exercé des professions qui les ont exposés quotidiennement à des substances cancérogènes, dans le BTP, la maintenance, le nettoyage, la gestion des déchets. Ils ne bénéficient pourtant pas de droits à une retraite anticipée, et quand un cancer se déclare, il n’est pas reconnu comme maladie professionnelle. Un déni de droits qui pèse lourdement sur les travailleurs eux-mêmes mais aussi sur les familles durement éprouvées.

(...)

Quelques histoires puisées dans l’enquête permettront d’illustrer ces formes de discrimination indirecte. Tout d’abord nous montrerons dans quelles circonstances ces travailleurs ont été professionnellement exposés à des cancérogènes. Puis un cas emblématique des difficultés rencontrées dans la procédure de reconnaissance en maladie professionnelle illustrera comment la maladie professionnelle et le déni de droits à la reconnaissance pèsent aussi sur les familles éprouvées par le drame du cancer professionnel, qu’elles vivent en France ou au pays.

(...)

40 ans d’exposition, Des années de procédure

(...)


http://www.gisti.org/spip.php?article2102

30 ans de régressions dans l’accès aux soins

par Caroline Izambert, Doctorante à l’EHESS, membre du collectif Cette France-là.

Depuis 1975, les modalités d’obtention, par les étrangers, d’une couverture médicale ont été de plus en plus connectées à leur situation administrative. L’évolution des lois, des réglementations et des pratiques en la matière n’a pas suivi un mouvement parfaitement superposable à celui du durcissement des lois qui régissent l’entrée et le séjour des étrangers. Le monde associatif et militant a formulé sur ce sujet des revendications en invoquant notamment des principes de santé publique. Récit des attaques étatiques visant à entraver l’émergence d’une seule et même couverture médicale pour l’ensemble des résidents, français et étrangers, et de ses contre-feux [1].

(...)

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | ... | 860 | 865 | 870 | 875 | 880 | 885 | 890 | 895 | 900 | 905