Une tribune pour les luttes

Actu-chômage

En novembre, le chômage se stabilise… toujours à la hausse

4,27 millions de chômeurs ; à Pôle Emploi 264.200 offres d’emploi dont plus de la moitié pour des jobs précaires

Article mis en ligne le lundi 27 décembre 2010

http://www.actuchomage.org/20101226...

DIMANCHE, 26 DÉCEMBRE 2010

Vendredi, les chiffres sont tombés quelques heures avant le réveillon. De quoi évoquer, vite fait bien fait, les 21.300 chômeurs officiels de plus qui se sont inscrits à Pôle Emploi le mois dernier, entre la météo et les courses de Noël. Et le lendemain, l’info avait déjà disparu des JT.

On a cependant remarqué un léger changement de ton : ce n’est plus le chiffre de 2,6 millions qui a été mis en avant — celui, comme toujours, de l’unique catégorie A — mais celui de 4 millions incluant les catégories A, B et C, nettement plus impressionnant et, pour une fois, pessimiste (on va dire réaliste) malgré le contexte des fêtes.

En effet, si le nombre des chômeurs de catégorie A — n’ayant exercé aucune activité — frôle désormais les 2,7 millions (2.698.100), celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi "tenus d’accomplir des actes positifs de recherche" (catégories ABC), qu’ils n’aient pas travaillé du tout ou bien exercé une "activité réduite" courte ou longue, dépasse la barre des 4 millions (4.019.100) en France métropolitaine. Avec les DOM, ils sont 4,27 millions.

Mais restons en France métropolitaine, puisque les DOM entâchent le tableau...

Dans le détail, en novembre, 21.300 personnes sont venues gonfler les rangs de la catégorie A (+0,8% sur un mois, +2% sur un an) et 12.300 ceux des catégories B et C. Soit un total de 33.600 chômeurs de plus ; donc une hausse annuelle de 5% : on se demande où est la "stabilisation".

Par contre, les effectifs des catégorie D (arrêts maladie, formations ou conventions de reclassement…) et E (emplois aidés) ont reculé de 14.900 personnes. Ce qui limite la casse et porte le total du nombre d’inscrits supplémentaires, toutes catégories confondues, à 18.700.

Ainsi, Pôle Emploi compte aujourd’hui 4.618.600 inscrits — alors qu’ils étaient 4,4 millions fin janvier 2010. Avec les DOM, en données brutes, on frise les 5 millions. Preuve que le chômage ne baisse pas, et qu’il ne se stabilise pas non plus, quoiqu’en dise Xavier Bertrand.

Les chômeurs de longue durée sont 1.502.800 et représentent 38% des effectifs dans les seules catégories ABC, avec une progression annuelle de 21,5% pour les sans emploi inscrits depuis plus d’un an, de 36,4% pour les sans emploi inscrits depuis plus de 2 ans, et de 17% pour les plus de 3 ans.

Quant aux "seniors" de 50 ans et davantage, toujours dans les seules catégories ABC, leur nombre a encore grossi de 1,7% sur un mois et de 16,1% sur un an.

Parallèlement aux 91.800 sorties des listes pour "reprise d’emploi déclarée" (-6% sur le mois), on note 210.400 "cessations d’inscription pour défaut d’actualisation", 45.800 "radiations administratives" et 58.400 "autres cas" de sortie... Mais, l’autre jour, le ministère du Travail nous a certifié que 45% d’entre eux ont bien repris un emploi (c’était en juin).

Enfin, alors que Pôle Emploi avait collecté quelque 277.000 offres en octobre, en novembre, il n’y en a eu que 264.200, dont plus de la moitié pour des jobs précaires. Le compteur de pole-emploi.fr, lui, en affiche 142.600. Affligeant.

Allez, joyeux Noël et bonne année quand même !

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 740