Une tribune pour les luttes

Communiqué du Collectif National de Résistance à Base Elèves.

"Les résultats des évaluations CM2 transmis de façon anonyme ... Vrai ou faux ?
FAUX !

Article mis en ligne le mardi 18 janvier 2011

Depuis
leur apparition en 2009, les évaluations nationales de CM2 et CE1,
imposées par le Ministère à coup de primes aux enseignants ou au
contraire de
sanctions pour les récalcitrants, ont réuni la quasi totalité de la
communauté
éducative contre elles (cette année comme les
précédentes).
Elles ont déchaîné les critiques
parce qu’elles ont été regardées, naïvement peut-être, avec une
perspective pédagogique. On les a trouvées mal faites, mal placées dans
l’année, absurdes, incohérentes ... Mais si on les considère avec la
perspective du fichage des compétences qui doit marquer chaque enfant à
vie, ces absurdités prennent brutalement une cohérence
redoutable.

De nombreux
parents et enseignants seront peut être surpris d’apprendre que les
résultats
des évaluations nationales CM2, annoncés haut et fort comme parfaitement
anonymés avant transmission, sont transmis au collège d’accueil des
élèves, inscrits définitivement dans le livret scolaire électronique
de l’enfant,
et ce conformément à la circulaire n° 2008-155 du 24-11-2008
relative à la mise en oeuvre du livret scolaire à l’école [1]
 :
À la fin de l’école
élémentaire, le livret scolaire est remis aux parents. Les éléments
relatifs à
la maîtrise des connaissances et des compétences en CM2, les résultats
aux évaluations nationales en CM2 [...] sont transmis au collège
d’accueil de l’élève.
En
totale contradiction avec la présentation du dispositif des évaluations
nationales CE1 et CM2 publiée sur le site officiel du ministère de
l’éducation
nationale qui affirme [2] :
"Les résultats de
chaque élève sont communiqués à ses parents par le maître de la classe
ou le
directeur de l’école. Ils peuvent ainsi mieux suivre les progrès de leur
enfant. Ils sont les
seuls, avec les maîtres, à connaître les
résultats individuels de leur enfant.
"

De plus, il est
probable que les résultats des évaluations CM2 seront bientôt utilisés
(si ce
n’est déjà le cas dans certains départements) pour orienter et affecter
automatiquement les élèves au collège en utilisant l’application «  Affelnet
6ème ».

Peu de
parents et d’enseignants connaissent « Affelnet 6ème ». Cette
procédure est pourtant déjà depuis l’année dernière, en cours
d’expérimentation dans 8 départements (7 académies pilotes) : 95 - Val
d’Oise
(Versailles) / 41 - Loir et Cher (Orléans-Tours) / 61 - Orne (Caen) / 16 -
Charente (Poitiers) / 17 - Charente Maritime (Poitiers) / 35 - Ille et
Vilaine
(Rennes) / 59 - Nord (Lille) / 94 - Val de Marne
(Créteil).
_ C’est
une procédure entièrement automatisée, qui permet de traiter simultanément
l’affectation de l’ensemble des élèves d’une même académie grâce à un
système
de classement des
élèves.

Au
cours de la procédure, les dossiers des élèves sont dématérialisés, traités
automatiquement avec l’application Affelnet 6ème via Base élèves (BE1D) et
transférés
automatiquement dans Sconet (l’équivalent de Base élèves pour le second
degré). Les dossiers des élèves issus de la base BE1D sont intégrés dans
l’application Affelnet 6ème par les inspecteurs d’académie. Ainsi,
contrairement à ce qu’affirme le ministère, les résultats des
évaluations CM2
remontent donc nécessairement nominativement au moins au niveau
académique.
Ce
sont par ailleurs également les inspecteurs d’académie qui sont chargés de
paramétrer l’application Affelnet 6ème. Enfin, les collèges publics des
départements concernés importent les dossiers de leurs élèves entrant en
6ème via Sconet.

Alors
que le conseil d’Etat a jugé illégales les mises en relation de
fichiers, le
ministère s’est contenté d’envoyer une simple modification de Base
Elèves à la
CNIL en octobre 2010 pour ajouter Affelnet.
Ceci ne
fait que démontrer, une fois de plus, le caractère évolutif et les
multiples
utilisations possibles de Base élèves que s’autorise l’Etat. Dorénavant,
par
le biais de sa mise en relation avec l’application nationale Affelnet
6ème, ce
dispositif permettra d’orienter et d’affecter automatiquement tous les
élèves
quittant l’école pour le collège, et ce, sans que les enseignants et les
parents aient leur moindre mot à dire.
.. suivant une procédure que le
ministère déclarera juste et équitable, puisque "ce sera la machine qui
décidera
" et que "tout le monde sera traité de la même manière"
 !

Parents, on vous dira qu’il ne s’agit évidemment pas de cataloguer
votre enfant dès son arrivée au collège, mais que cet outil est
indispensable
pour lui apporter le plus rapidement possible les aides personnalisées
nécessaires pour qu’il acquière au minimum le socle commun ...
Ou comment
donner une caution faussement pédagogique à une entreprise de fichage des
données personnelles d’une ampleur jusqu’à présent
inégalée.
L’élite, repérée depuis la maternelle, fera l’objet d’un suivi
particulier qui lui permettra d’intégrer les établissements
d’excellence, et
plus tard, de suivre des études supérieures... à condition d’en avoir les
moyens bien sûr !

Enfin,
n’oublions pas qu’un super fichier, le "livret scolaire électronique"
contiendra le fichier appelé pudiquement "livret personnel de compétences"
(LPC) qui sera alimenté par les évaluations. Il servira à l’orientation du
jeune puis le suivra, dans sa totalité ou en partie, tout au long de sa
vie,
alimentant un super CV électronique. Ainsi, alors que le livret scolaire
et le
CV étaient propriétés de la personne, ils lui échapperont désormais.
Plus aucun
enfant ne pourra
"perdre" son casier scolaire qui ne le quittera plus jamais
 !

Le CNRBE, 17 janvier
2011

base.eleves chez orange.fr

http://retraitbaseeleves.wordpress.com/

Pour des informations plus complètes sur le dossier d’entrée en 6ème,
voir ce dossier publié en juillet 2010 par le CNRBE
 :
« Le livret scolaire et le livret personnel de compétences
(LPC), premiers maillons du « fichage des compétences à vie
 »
A lire
aussi, un article de Sud Education Var de juin 2010
 :
Base élèves : le transfert des fichiers de CM2 vers les
collèges arrive
 !

Pour
plus d’info sur Affelnet 6ème, voir le dossier du CNRBE (juillet 2010)
 :
_ Base Elèves, Sconet, Affelnet : trois
applications qui « communiquent »

-> Télécharger
le dossier au format
pdf.
(1)http://www.education.gouv.fr/cid23049/mene0800916c.html
(2)
http://www.education.gouv.fr/cid262...



A Marseille aussi, des profs boycottent l’évaluation des CM2

La provence Lundi 17 janvier 2011

Des enseignants dénoncent "un processus qui valorise la performance individuelle et la compétition".

Soixante questions en français et 40 en maths : c’est ce à quoi devront répondre cette semaine les élèves de CM2 dans le cadre d’une évaluation initiée par le ministère de l’Education nationale pour combler les lacunes en cours d’année. Tous les élèves ? Pas vraiment car un "réseau des enseignants du primaire en résistance" a appelé au boycott pur et simple de ce test. Il a été signé nominativement sur le net par 200 professeurs des écoles, dont plusieurs en poste à Marseille.

Tous refusent "de faire passer des tests formatés et réducteurs et de collaborer à un système qui se donne une apparence de rigueur scientifique mais donc l’objectif annoncé est d’instaurer le pilotage du système par les chiffres". Stéphane, l’un de ces enseignants résistants, fera carrément grève la semaine prochaine : "comme on a pas le droit de remplacer un professeur gréviste, je suis assuré que mes élèves ne passerons pas l’évaluation. Nous, c’est tout au long de l’année qu’on évalue les enfants, sur des compétences et des connaissances réellement travaillées en classe. Le test du ministère couvre tout le programme de l’année alors que nous ne sommes qu’en janvier, ça va forcément mettre les élèves en difficulté".

Stéphane estime par ailleurs que "bon nombre d’enseignants font semblant de jouer le jeu et aident directement les enfants pendant le test. D’autres font l’impasse sur les items qui n’ont jamais été travaillés pour que personne ne se retrouve en situation d’échec. Forcément, les résultats sont faussés". Lesquels résultats, par académie et par département, pourront être consultés sur internet en mars. L’an passé, les élèves de CM2 d’Aix-Marseille s’étaient situés dans la moyenne nationale en affichant de meilleurs acquis en français qu’en mathématiques.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Fichage/surveillance c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 230