Une tribune pour les luttes

MARSEILLE - Toujours aussi scandaleux !

La Police a délogé ce matin des dizaines de personnes dont beaucoup d’enfants du hangar où ils avaient trouvé refuge.

Ils se sont regroupés sans logement sous la passerelle de Plombières.

Article mis en ligne le vendredi 28 janvier 2011

http://www.laprovence.com/diaporama...

Les flics ont chassé ce matin des Rroms de leur campement dans un hangar désaffecté de la RTM,
place Cazemeajou, aux Crottes, dans le 15e arrondissement à Marseille.

Ils ne laissent pas ceux qui n’étaient pas présents lors de l’expulsion reprendre leurs bagages.

On peut penser que ces familles vont rejoindre le campement de la porte d’Aix !

(Mille bâbords 16276 :
Depuis plusieurs mois, des hommes, femmes et enfants expulsés de leurs squats y vivent dans le froid, la boue, entre immeubles et fin d’autoroute dans des abris de fortune, sous des tentes, à la merci d’attaques racistes...)

Alain Fourest, l’animateur infatigable de "Rencontres Tsiganes" (http://www.rencontrestsiganes.asso.fr/) est "désespéré". "On met des vieux, des enfants, des malades à la rue en plein hiver. Et pour nous associations tout le travail est encore à reprendre à zéro"

Retour en haut de la page

2 Messages

  • Le 28 janvier 2011 à 15:16, par

    juste une petite réflexion sur la liste SMS "réseau alerte"
    notamment sur cette expulsion , jais reçu un SMS indiquant le lieu ect.. et quelques minutes plus tard un autre indiquant "c’est terminé" , je ne pense pas que après une expulsion tout soit terminé et que du-coup des gens qui ont reçu ses SMS n’ont surement pas fait le déplacement alors que le soutien moral et matériel est important surtout après une expulsion , faire un peu plus attention !!!

  • Le 28 janvier 2011 à 17:36, par Dominique Idir

    L’expulsion a commencé tot le matin. Je l’ai su par un copain Rrom qui passait par là à 8 heures.il y avait plus de cent personnes et j’ai appellé les réseaux à 8 heures .je suis restée jusqu’à 11h 30.les Rroms cherchaient un autre endroit mais c’est de plus en plus difficile à trouver. Beaucoup de femmes et d’enfants frigorifiés.Aucune solution de relogement comme d’habitude.Ils vont certainement dormir dehors cette nuit.petite prase d’un policier : prenez-les chez vous .C’est fini mai 68.Seul média averti TF1.

    Dominique Idir

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 740