Une tribune pour les luttes

"Les politiques préfèrent lutter contre les écolos que contre les algues vertes !"

Soutenons et diffusons la campagne FNE !

Informons-nous, défendons une agriculture saine, éthique, responsable, sans OGM...
+ la "Recette de la tarte aux cerises" Claude Bourguignon

Article mis en ligne le mardi 22 février 2011

Agoravox

Soutenons et diffusons la campagne FNE !

Informons-nous, défendons une agriculture saine, éthique, responsable, sans OGM...

La campagne de communication de la FNE (France nature Environnement), avec des affiches chocs (http://www.fne.asso.fr/fr/nos-dossi...), scandalise et génère un soulèvement de boucliers !!

Les lobbys, les syndicats, le ministre de l’agriculture crient à l’unisson au scandale… La région Bretagne, les interprofessions porcines et bovines portent plainte (mais sont déboutées !), la RATP censure en refusant de publier 3 affiches sur 6 (voir sources en bas).

Un véritable scandale effectivement, car juste avant le Salon de l’Agriculture et en pleine période de renégociation de la PAC avant 2013, cette campagne a le culot de rappeler :

- les incertitudes face aux OGM,
- les liens entre pesticides et l’effondrement des populations d’abeilles,
- le flou dans lequel les règles d’étiquetage maintiennent les consommateurs,
- les liens entre systèmes de production intensifs et pollutions

Les détracteurs de la campagne sont scandalisés par ce qu’ils interprètent comme une agression et un manque de respect envers la profession agricole, trop et injustement stigmatisée pour son impact présumé sur l’environnement. Certes, nous devons reconnaitre que de nombreuses améliorations ont été réalisées depuis une quinzaine d’année…

Pourtant ce ne sont pas les agriculteurs qui sont visés, mais bien notre modèle agricole qui doit être mis en débat avec la société et évoluer pour refléter la volonté citoyenne (démocratie ??) et non les intérêts du secteur agroalimentaire (bas prix), des firmes phytopharmaceutiques (pesticides, OGM résistants aux herbicides) et autres semenciers (droit de propriété intellectuelle, OGM…).

En matière d’OGM, si les débats restent souvent cantonnés aux sphères écologiques et sanitaires (sont-ils dangereux pour nous ou l’environnement ? oui, non, peut-être, on ne sait pas…) rappelons que leur danger est aussi éminemment sociopolitique. Les semences OGM ne sont autres qu’une stratégie de privatisation et d’accaparement du vivant (et donc de pouvoir) par quelques géants de la chimie (Monsanto, Basf, Syngenta, Bayer, Dupont…). Ils ne résoudront en rien la faim dans le monde, laquelle résulte d’un manque de solvabilité de la demande, et non d’un manque d’offre.

Enfin, l’argument selon lequel nous devrions nourrir le monde, base de l’argumentaire productiviste et qui vise notamment à nous assurer des parts de marché à l’export, est une idée reçue et perverse… Si nous arrêtions d’inonder les marchés des pays du Sud avec nos productions à bas prix, leurs agricultures se développeraient et nourriraient leurs hommes… car se sont bien là-bas, essentiellement les agriculteurs qui crève la dalle, sacrifiés pour une (instable) tranquillité politique en ville…

Donc informons-nous, défendons une agriculture saine, éthique, responsable, sans OGM...

Soutenons la campagne FNE, soutenons BEDE « Projet agricole, projet de société », soutenons le groupe PAC 2013 et tant d’autres petits acteurs citoyens !!!!

Robin Villemaine

http://www.fne.asso.fr/


Agoravox


http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/des-publicites-de-fne-censurees-89002

France Agricole

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/campagne-de-pub-contre-l-agriculture-france-nature-environnement-ou-la-provocation-pour-exister-38787.html


http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/publicites-de-fne-contre-l-agriculture-la-bretagne-revoltee-par-la-provocation-et-la-surenchere-38800.html

Rue 89


http://www.rue89.com/planete89/2011/02/17/bruno-le-maire-sattaque-a-la-campagne-ecolo-de-fne-190979

__._,_.___

Lire aussi :

Les politiques préfèrent lutter contre les écolos que contre les algues vertes !
http://www.superno.com/blog/2011/02...


Par mail :

la "Recette de la tarte aux cerises"

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d’une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu’à l’usine agro-alimentaire. Bon appétit !

Histoire de la Pâte :

Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d’un fongicide avant semis. Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1 traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d’éviter la verse et 1 dose importante d’engrais : 240 kg d’azote, 100 kg dephosphore et 100 kg de potassium à l’hectare, tout de même ! Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés auchlopyriphosméthyl.

Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l’acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l’amylase. Ensuite, il faut faire lever la pâte. La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l’amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l’hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.

Histoire de la Crème :

La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l’huile. *

Les oeufs proviennent d’un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des : - antioxydants (E300 à E311), - arômes, - émulsifiants : alginate de calcium, - conservateurs : acide formique, - colorants : capsanthéine, - agents liants : lignosulfate - et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu’elles puissent avaler tout ça. Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l’acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc. *

Le lait provient d’un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques : - antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714) - antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324), - émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496), - conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284), - composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803), - agents liants : stéarate de sodium, - colorants : F131 ou F142 - et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.

Les huiles, quant à elles, ont été : - extraites par des solvants comme l’acétone, - puis raffinées par action de l’acide sulfurique, - puis lavageà chaud, - neutralisées à la lessive de soude, - décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium - et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc. - Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.

La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l’acide alginique (E400).

Histoire des Cerises (complété d’après des éléments de "Aromatherapie" Jean Valnet 1990, Maloine) :

Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années. * Les cerises sont : - décolorées à l’anhydride sulfureux - et recolorées de façon uniforme à l’acide carminique ou à l’érythrosine. - Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d’aluminium - et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202). Elles sont enfin enduites d’un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d’engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par : - défécation à la chaux et à l’anhydride sulfureux, - puis décoloré au sulfoxylate de sodium, - puis raffiné au norite et à l’alcool isopropylique. - Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.

Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est nécessaire d’ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthétique du goût et de l’odeur à partir d’éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient extrêmement faibles- par économie d’échelle - en comparaison du parfum naturel de fruit. L’exemple développe est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien des parfums artificiels de fraise, d’ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet.. etc. * Le parfum artificiel de cerise se compose donc des molécules synthetiques(donc à la stéréochimie inversée) suivantes : - acétate d’ethyle - acéthyl méthylcarbinol - butyrate d’isoamyle - caproate d’ethyle - caprylate d’isoamyle - caprate d’ethyle - butyrate de terpenyle - geraniol - butyrate de geranyl - acetylacetate d’ethyle - heptanoate d’ethyle - aldéhyde benzoique - aldéhyde p-toluique - vanilline - essence artificielle d’amande amère SAP - essence artificielle de girofle Bourbon - essence artificielle de cannelle Ceylan - essence de lie de vin .

Ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l’INRA, avant de quitter l’honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c’est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d’engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement ... morts. Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l’érosion des sols. Membre de la Société américaine de microbiologie - En France , il n’ y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l’INRA !

Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d’analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.

http://www.lams-21.com/

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 750