Une tribune pour les luttes

dimanche 13 mars 2011

CADARACHE

16 h

A Fukushima, une explosion d’hydrogène a eu lieu. Le toit et les murs du bâtiment du réacteur sont effondrés. A l’heure actuelle les populations 10 kms autour de la centrale sont évacués et les autorités prévoient une zone de confinement encore plus large
C’est d’ores et déjà la 2ème plus grave catastrophe depuis Tchernobyl.
L’heure est a la mobilisation de tout ce qui est possible pour tous les japonais victimes du tremblement de terre et du tsunami ainsi qu’à l’intervention internationale pour faire (...)

Dimanche 16 h, rassemblement devant l’entrée de Cadarache

Japon : 2ème plus grave accident de l’histoire du nucléaire après Tchernobyl

à l’appel d’Europe Ecologie - Les Verts du Var

A Fukushima, une explosion d’hydrogène a eu lieu. Le toit et les murs du bâtiment du réacteur sont effondrés. A l’heure actuelle les populations 10 kms autour de la centrale sont évacués et les autorités prévoient une zone de confinement encore plus large

C’est d’ores et déjà la 2ème plus grave catastrophe depuis Tchernobyl.

L’heure est a la mobilisation de tout ce qui est possible pour tous les japonais victimes du tremblement de terre et du tsunami ainsi qu’à
l’intervention internationale pour faire face a une catastrophe nucléaire gravissime ;

Les écologistes font souvent face au scepticisme voire aux raillerie sur le risque nucléaire. Nous souhaiterions avoir eu tort mais nous savons bien que la technologie nucléaire, qui présente déjà des risques certains en temps normal, représente un danger extrême en cas de catastrophe comme celle que vit le Japon aujourd’hui.

Le Japon est pourtant un pays extrêmement bien préparé au risque sismique et nucléaire mais l’accident majeur qui le frappe aujourd’hui nous rappelle qu’il est impossible de garantir un risque zéro.
Cela souligne aussi la gravité du manquement à la sûreté sur les 34 réacteurs français pour lesquels l’ASN a déclaré le 7 février un incident avec cette phrase particulièrement inquiétante :
« En situation accidentelle, pour certaines tailles de brèche du circuit primaire principal, l’injection de sécurité à haute pression pourrait ne pas permettre de refroidir suffisamment le cœur du réacteur. »

Les écologistes du Japon nous avaient mis en garde, au niveau international, en pointant sur une carte les failles sismiques et les localisations de leurs centrales

Les écologistes français ont mis en garde, depuis des années contre les dangers du tout nucléaire et les incidents à répétition que connait notre parc nucléaire depuis plusieurs années. Comment résisteraient nos
centrales vieillissantes, en cas de séïsme ? On construit en ce moment, près de chez nous, le programme ITER de fusion nucléaire , sur une zone qu’on sait être une zone sismique. Quels seraient les conséquences
d’un tel séisme pour les installations d’ITER et les populations limitrophes ?

Jusqu’à quand nos sociétés, vont elle jouer les apprentis sorciers ? Jusqu’à quand va t-on privilégier le nucléaire dans notre pays comme au Japon et tourner le dos aux solutions d’avenir, celles des énergies renouvelables en particulier ? Si l’énergie solaire, l’éolien, les énergies marines coutent cher, quel est le coût humain, matériel, financier de Tree Mill Island,
Tchernobyl, et d’ores et aujourd’hui Fukushima ?

Ce dimanche à 16 h, un rassemblement est prévu devant l’entrée de Cadarache pour exprimer à la fois notre solidarité envers les japonais et notre exigence de transparence sur les risques du nucléaire en France

Agenda de la semaine

lundi 28 septembre 2020

mardi 29 septembre 2020

mercredi 30 septembre 2020

jeudi 1er octobre 2020

vendredi 2 octobre 2020

samedi 3 octobre 2020

mercredi 7 octobre 2020

jeudi 8 octobre 2020

samedi 10 octobre 2020

lundi 12 octobre 2020

mercredi 14 octobre 2020

samedi 17 octobre 2020

mercredi 21 octobre 2020

mercredi 4 novembre 2020