Une tribune pour les luttes

CRIIRAD

Appel de Fukushima.

Pétition pour une transparence totale sur la radioactivité de l’air que nous respirons

Article mis en ligne le mardi 26 avril 2011

http://appeldefukushima.wordpress.com/


Appel de Fukushima.

Le Théâtre du Soleil, les revues Chimères, Ecorev’, Mouvement, Multitudes, Pratiques, Vacarme
vous invitent à une assemblée générale des signataires de l’Appel de Fukushima en Région parisienne qui se tiendra le dimanche 1er mai au Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes, à 16 heures, afin de réfléchir ensemble aux suites à donner à cet appel pour un contrôle citoyen de la catastrophe.

Loin d’être stabilisée, la centrale de Fukushima est encore aujourd’hui polluante et potentiellement explosive. Les instances nationales et internationales semblent non seulement ne pas prendre acte de cette situation, mais accepter de surcroît ce type de catastrophes comme une fatalité (déclaration récente de l’U.N. Secretary-General Ban Ki-moon).

Exiger le contrôle démocratique de la situation, c’est dès lors pouvoir
1/ informer sur la réalité des dégâts présents et à venir (sortir du secret) ;
2/ choisir les réponses appropriées (sortir des intérêts nationaux et capitalistes) ;
3/ en tirer les conséquences sur le futur (sortir du nucléaire).
Autant dire que cette exigence de contrôle démocratique forcé (nous n’avons pas choisi le nucléaire et ses accidents programmés) doit s’opposer fermement à la gestion fataliste de la catastrophe.
Il s’agit de conjurer par tous les moyens possibles les destructions actuelles et à venir que contient le nom de Fukushima.

Cette AG est ouverte à tous ceux qui souhaitent fédérer leurs forces pour sortir de l’impuissance collective face à la catastrophe.Michelle Rivasi (CRIIRAD) sera notamment présente.
Un collectif d’organisation parisien devrait se dégager de cette AG.

D’autres assemblées sont souhaitées partout où sont les signataires de l’appel en France et dans le monde.


Pétition pour une transparence totale sur la radioactivité de l’air que nous respirons

A l’attention de Tous les gouvernements

Plus de 60 laboratoires d’analyse équipés de détecteurs de très haute précision sont répartis sur l’ensemble de notre planète et contrôlent quotidiennement la radioactivité de l’air. Leur mission : rechercher les très faibles quantités de produits radioactifs qui pourraient indiquer qu’un essai nucléaire a été effectué en violation du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICEN).

Les résultats de ces analyses permettraient de suivre, jour après jour, et depuis le 12 mars 2011, l’avancée des masses d’air contaminé par les rejets radioactifs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHII.

C’est impossible car les données sont confisquées par les Etats. Les résultats sont transmis à des organismes officiels qu’ils sélectionnent et qui sont tenus de ne rien divulguer. Le réseau international de mesure est financé par de l’argent public. Les populations ont droit à cette information. Tous les chiffres doivent être publiés et non pas quelques chiffres soigneusement choisis par les autorités.

J’exige que les résultats d’analyse de la radioactivité de l’air du réseau soient rendus publics, INTEGRALEMENT ET SANS DELAIS . Payés par les citoyens de l’ensemble des pays, ils doivent leur être accessibles et servir à leur protection.

http://www.mesopinions.com/CRIIRAD-...

Consulter le dossier spécial Accidents nucléaires au Japon de la CRIIRAD :
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/sommaire.html

CRIIRAD : 471 avenue Victor Hugo, 26000 Valence, FRANCE -
Site : www.criirad.org

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 645