Une tribune pour les luttes

Sud Education Bouches du Rhône

Droit pour chaque élève à bénéficier d’un Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

+ É-CLAIR : éducation prioritaire délaissée et précarité généralisée.
Mardi 10 mai 2011 : Grève - Rendez-vous à 10h devant l’IA

Article mis en ligne le mardi 3 mai 2011

mMrdi 3 mai 2011

Droit pour chaque élève à bénéficier d’un Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

Une mobilisation d’ampleur a vu le jour dans des écoles du département dès l’avant-projet de carte scolaire 2011.

Le mardi 12 avril, une délégation comprenant des enseignants syndiqués ou non, des parents d’élèves et des élus municipaux était reçue par l’Inspection Académique des Bouches du Rhône.

Lors de cette rencontre, il a été répondu à la délégation que «  plusieurs dispositifs avaient vocation à se substituer aux RASED : aide personnalisée, stages de remises à niveau et accompagnement éducatif ». Ces arguments nous apparaissent comme une méconnaissance de la réalité, tout autant qu’un mépris des textes qui régissent ces dispositifs.

Au premier chef, l’aide personnalisée vise à aider l’élève à maîtriser une compétence travaillée en classe dans la même période pour surmonter une difficulté passagère. A l’inverse, l’aide spécialisée du RASED vise à revenir sur des apprentissages passés (parfois de plusieurs années) pour surmonter des difficultés persistantes et profondes. L’aide spécialisée s’adresse souvent à des enfants n’ayant pas intégré le statut d’élève, incapables de s’investir dans une activité scolaire.

Les stages de remises à niveau sont destinés aux seuls élèves de CM1 et CM2, alors que l’immense majorité des élèves aidés par les RASED sont du cycle 2.

L’accompagnement éducatif, offre complémentaire après les cours, ne cible en rien, dans les quelques écoles où il est mis en place, la difficulté scolaire. Au contraire, il est parfois ouvert aux élèves susceptibles d’intégrer les internats d’excellence.

Par ailleurs, nous souhaitons revenir sur le principe directeur que l’IA s’est donné et qui l’ a conduit à décider de fermer les postes de RASED non occupés par des titulaires. En effet, dans notre département, certaines écoles sont bien attractives que d’autres. Il nous apparaît crucial de rendre ces écoles attractives et notre syndicat a fait des propositions dans ce sens. Choisir de fermer ces postes, dans les quartiers les plus défavorisés, c’est renoncer à notre mission de rendre un service public d’éducation de qualité uniformément sur le territoire. C’est infliger à leurs habitants et à leurs enfants une double peine.

Notre syndicat réaffirme, une nouvelle fois, le droit pour chaque élève à bénéficier d’un Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) complet.

SUD éducation Bouches-du-Rhône

Le grand Domaine
26 Bd des Dames
13002 Marseille

Tel : 04.91.91.99.78

sudeduc13 chez sudeducation.org

http://www.sudeduc13.ouvaton.org


É-CLAIR : éducation prioritaire délaissée et précarité généralisée.

Le dispositif ÉCLAIR est appelé à remplacer les autres dispositifs d’éducation prioritaire à partir de septembre 2011.

Le point au 3 mai 2011 concernant les mouvements de personnels vers les postes
CLAIR dans l’académie d’Aix.

 Malgré les faux-fuyants du rectorat depuis plusieurs mois, c’est devenu une évidence chiffrée : afin de pourvoir les 34 postes à profil ECLAIR dans les établissements du secondaire concernés, il n’y a eu que 12 candidatures spontanées...

 Même en admettant que toutes ces candidatures soient retenues et réparties sur des postes différents, il restera 22 postes vacants qui seront donc confiés à des TZR affectés à l’année, ou plus probablement, vu le peu de TZR disponibles, à des contractuels ou à une succession de vacataires...

 Alors qu’un des buts affirmé du dispositif était la stabilité des personnels, c’est un peu hasardeux.

SUD Education Bouches-du-Rhône dénonce fermement ce désinvestissement de l’Etat dans les quartiers qui en ont le plus besoin.

SUD Education Bouches-du-Rhône préconise des mesures énergiques qui permettraient
de rendre les postes de titulaires plus attractifs qu’ils ne le sont à l’heure actuelle :

 Diminuer le temps de présence devant élèves, dans ces établissements, en l’abaissant à 14
heures pour un temps plein. Compenser par des heures de concertation inscrites dans la
ventilation des services.

Limiter les effectifs de classe à 23 élèves et à 20 en moyenne sur l’établissement.

Affecter une assistante sociale à temps plein dans chacun de ces établissements.

Renforcer l’autonomie pédagogique des enseignants (dans le cadre des programmes
nationaux) dans ces établissements.

Rétablir les moyens de vie scolaire supprimés et n’affecter sur des postes de surveillance que
des assistants d’éducation.


Sud éducation Bouches-du-Rhône soutient le collectif des enseignants et des parents réunis à la Bourse du travail le 12 avril 2011 à Marseille

Les enseignants du primaire grévistes, rassemblés avec des parents d’élèves ce jour, ayant pris connaissance des arguments de l’Inspecteur d’Académie, Monsieur Bénéfice, lors de l’audience d’une délégation constituée de parents d’élèves et de représentants syndicaux (SUD éducation et SNUIPP) concernant les suppressions de postes pour la carte scolaire 2011, ont décidé de continuer le mouvement revendicatif et de l’amplifier. Ils appellent donc les écoles du département (parents et enseignants) à se mobiliser contre la carte scolaire et la suppression annoncée de nombreux postes de RASED. Ils rappellent que les écoles qui ne sont pas touchées cette année par ces mesures le seront certainement demain. La casse du service public d’éducation continue à grands pas.

L’Assemblée Générale revendique :

− Maintien de tous les postes de maîtres E et G

− Réouverture des formations pour les CAPA-SH maîtres E, G et psychologues scolaires

− Pérennisation des décharges de direction dans les écoles ZEP qui perdent une classe

− Maintien des assistants pédagogiques dans les écoles RAR du département

− Maintien des assistants de direction dans les écoles de ZEP

− Rabaissement des seuils d’ouverture et de fermeture de classes en ZEP d’1/2 point
Calendrier d’action :

Rendez-vous de mai :

Mardi 3 mai : AG dans les écoles ou par secteur, information et mobilisation des parents.

Jeudi 5 mai 2011 : Manifestation le soir à partir de 18h départ des Réformés, arrivée au Vieux-Port.

Grève le mardi 10 mai 2011 (préavis déposés par Sud Education et le Snuipp) Rendez-vous à 10h devant l’IA

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4530

Sud Éducation c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80