Une tribune pour les luttes

Communiqués de la CGT du 18 mai et de l’UL CGT Cannes du 16 mai.
Vidéo

A Cannes comme ailleurs, pas de salariées sans droits dans les entreprises !

Travailleurs sans papiers : Etre régularisé pour faire valoir ses droits !

Article mis en ligne le dimanche 22 mai 2011

La direction de Pierre et Vacances ne semble pas très coopérative. Si vous êtes client, passé, présent ou à venir, n’hésitez pas à leur dire ce que vous en pensez.


Vendredi 20 mai 2011

Vidéo :

SALARIEES SANS PAPIERS PIERRE ET VACANCES VILLA FRANCIA...
par CONSTRUCTION-CGT-06
http://www.dailymotion.com/video/xi...

La lutte pour la régularisation des travailleurs sans papiers continue, à l’exemple de ces salariées d’origines Cap Verdiennes qui travaillent dans un complexe hôtelier de luxe qui reçois certains artistes venues participer au festival du film 2011 de cannes. Elles ont d’ailleurs eux droit a la visite et au soutien de l’artiste Djamel DEBBOUZE. Ces salariées qui pour certaines travaillent depuis plusieurs années et qui ne sont pas reconnues dans leurs droits élémentaires, à savoir un titre de séjour qui leur permette de circuler librement sans la peur de se faire arrêter à chaque instant par les autorités de police ou de gendarmerie. Elles travaillent et cotisent aux caisses sociales, elles ne sont pas des assistées de la société, elles ne profitent pas du système. Alors elles ont droits a des documents qui leurs permettraient de circuler et travailler sans la peur. La lutte continue, ensemble nous gagnerons.


Communiqué de la CGT du 18 mai

Travailleurs sans papiers : Etre régularisé pour faire valoir ses droits ! (CGT)

A Cannes, depuis hier, avec la CGT, les salariées cap verdiennes qui assurent plus que le nettoyage dans la résidence hôtelière «  Villa Francia » (Pierre et vacances), avenue de l’Amiral Wester Wemyss, occupent leur lieu de travail pour demander leur régularisation et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Aujourd’hui, 12 salariés Haïtiens, pour la plupart «  sans papiers », qui travaillent dans les « salons Hoche », 9 av. Hoche, Paris 17ème viennent également de se mettre en grève sur leur lieu de travail.

• Employés pour la plupart d’entre eux ici comme « extras » depuis des années,
• sans voir le paiement de nombreuses heures supplémentaires qu’ils effectuent à longueur de temps,
• se faisant licencier dès qu’ils réclament leurs droits,
• n’étant pas sûrs malgré leurs fiches de paye d’être totalement déclarés auprès des organismes sociaux,

Ces salariés des « salons Hoche »,avec la Cgt, ont dit stop : trop, c’est trop ! Cette vie d’esclaves modernes, même dans les beaux salons, n’est plus possible. Il faut que cela cesse !

Ils ont donc décidé de se mettre en grève pour être régularisés s’ils ne le sont pas et faire valoir leurs droits de salariés.

Les textes de régularisation publiés depuis le 18 juin 2010 par la Direction de l’Immigration du ministère de l’Intérieur le permettent. Ils doivent aussi s’appliquer dans les « salons Hoche » ! Ils doivent s’appliquer partout en France !

Tous ces salariés se battent pour que la réalité de leur travail soit reconnue. Cela exige si nécessaire la requalification de leurs contrats, le paiement des heures supplémentaires, la garantie de leur totale déclaration aux organismes sociaux…

Ils et elles bossent ici, vivent ici, ils doivent rester ici…avec tous leurs droits de salariés !

Pas de salarié(e)s sans droits dans les entreprises !

Communiqué de la CGT

Montreuil, le 18 mai 2011


Communiqué de UL CGT Cannes du 16 mai

A Cannes comme ailleurs, pas de salariées sans droits dans les entreprises !

Elles s’appellent Margarita, Aldina, Marcelina, Luisa, Leinira, Josepha, Isabelle Anabelle… elles travaillent pour Pierre et Vacances à la résidence hôtelière de luxe de Cannes, avenue de l’Amiral Wester-Wemyss. Elles sont Capverdiennes et leur fiche de paye indique qu’elles sont employées pour faire le nettoyage, alors qu’en fait, elles font tout, des lits à la vaisselle… et sous la pression constante de leurs responsables. Elles sont à priori déclarées, mais avec un numéro de sécurité sociale très particulier, et elles sont payées en dessous du smic.

Comme tant d’autres salariées qui sont les petites mains de ce 64ème festival de Cannes, elles n’en peuvent plus de ces conditions de travail et de salaire qui leur sont imposées notamment parce qu’elles sont «  sans papiers ». Avec la Cgt, elles ont dit stop : trop c’est trop ! Cette vie d’esclave moderne n’est plus possible. Il faut que cela cesse. Elles ont donc décidé de se mettre en grève pour faire valoir leurs droits et être régularisées.

La direction de Pierre et Vacances doit prendre ces responsabilités, remplir les documents adéquat, faire les contrats de travail correspondants à leur véritable emploi et la Préfecture des Alpes Maritimes régler au plus vite leur situation administrative.

Cannes le 16 mai 2011.


http://grevesanspapiers.blogspot.com/

JPEG - 275.4 ko
FNSAC

info portfolio

FNSAC
Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905