Une tribune pour les luttes

Rassemblement pacifiste à Notre Dame de Paris le 19 juin.

Journée mondiale des Indignés : l’omerta médiatique

Paris, 127 arrestations, aucun écho dans les médias
Voir plusieurs articles avec vidéos et photos :

Article mis en ligne le lundi 20 juin 2011

Journée mondiale des Indignés : l’omerta médiatique

http://www.actuchomage.org/20110620...


Lundi, 20 Juin 2011

Dimanche, l’équipe d’Actuchomage a participé à la «  Marche des Indignés  » franciliens. Hormis l’Espagne et la Grèce que les médias se sentent obligés d’évoquer, les innombrables actions qui ont eu lieu ailleurs, partout en France, en Europe et même outre-Atlantique, ont été totalement occultées par les JT.

Hier, à partir de 11 heures, quelques 300 Indigné(e)s — essentiellement des jeunes, mais aussi des plus âgés ou des retraités, ainsi que des citoyens d’origine espagnole ou portugaise — se sont retrouvés place Jussieu.

Aux alentours de midi, le cortège est parti pour l’Hôtel de Ville, se dirigeant d’abord vers la place de la Bastille où, en plein milieu, un sit-in a été effectué afin d’observer une minute de silence pour « rendre hommage aux peuples opprimés en Europe », et pour rappeler leur évacuation de cette même place par la police le 11 juin dernier. Bifurquant sur la place de la République (où des Chinois de Belleville manifestaient contre les vols et agressions dont ils font l’objet), des slogans politiques ont fusé contre le FMI, les Eurocrates de Bruxelles, l’oligarchie, la finance et leurs complices les politiques dont Sarkozy en France, juste bons à instaurer le chômage, la précarité et la misère.

Ensuite, le parcours s’est poursuivi rue de Turbigo, puis rue Beaubourg. A l’arrivée, vers 14 heures, nous étions plus de 500. Des CRS étaient là pour nous accueillir, empêchant les participants d’investir le parvis de l’Hôtel de Ville où un pique-nique citoyen suivi d’une AG avaient été prévus. Encerclés par les forces de l’ordre, nous nous sommes donc installés dans un cul-de-sac au début de l’avenue Victoria...

Notre reportage vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xj...

A 15 heures, l’autorisation de manifestation prenant fin, les CRS nous ont demandé de nous disperser, ce qui fut fait dans le calme. Afin de tenir leur assemblée générale, quelque 200 irréductibles se sont rendus par petits groupes sur le parvis de Notre-Dame. A nouveau encerclés par les forces de l’ordre, après avoir été sommés de quitter les lieux, certains ont accepté d’obtempérer tandis qu’une majorité de récalcitrants étaient interpellés et conduits dans deux cars de police. Voir ici :

http://www.youtube.com/watch?v=7a1q...

_http://www.youtube.com/watch?v=86On...

Comme au bon vieux temps, les CRS ont séparé les hommes et les femmes, les premiers ayant été emmenés dans le commissariat du 18e arrondissement et les secondes, dans celui du 12e. Ces manifestants (entre 100 et 150) ont été relâchés quatre heures plus tard, vers 21 heures.

Ce soir lundi, à 19 heures, une nouvelle assemblée générale d’Indignés est convoquée à Bastille, sur le boulevard Richard-Lenoir, pour décider de la suite de la mobilisation.

En France, et ailleurs...

Hier, au Mans, à Poitiers, Bordeaux, Bayonne, Toulouse, Montpellier, Perpignan, Grenoble, Lyon ou Besançon, des centaines d’Indignés ont également battu le pavé ou planté des tentes. Or, rien de tout cela dans nos JT.

Oh oui, on les a bien vus, les Chinois de Belleville qui travaillent toujours plus plus gagner plus et demandent, pour ce faire, plus de "sécurité". Mais les Indignés, qui estiment que la vraie sécurité est avant tout d’ordre économique et sociale, n’ont pas eu droit à une seule citation.

Pourtant ils ne manifestaient pas qu’à Madrid ou à Athènes, comme on les a vus à la télé. Il y en avait partout en Europe, et même outre Atlantique => VOYEZ ICI !
http://www.thetechnoant.info/19j/

Il est clair que le mouvement, malgré ses lacunes (organisation encore éparpillée, rejet des syndicats et des partis politiques…), ne mollit pas, prend de l’ampleur et commence à effrayer ceux qui nous dirigent. En bons petits soldats du pouvoir, la police et les médias font en sorte de l’anéantir, chacun à son niveau, par la force… ou par le silence.

L’édifice européen, gangréné par l’endettement, est voué à s’effonder comme un château de cartes. Le nombre des "Indignés" est donc appelé à grossir. C’est pourquoi il est important de le soutenir, non seulement en le relayant mais en y participant.

SH


France — 20 juin 2011


L’état français veut faire taire le mouvement des indignés

http://actualutte.info/?p=4584

L’état français tente- t-il de faire taire le mouvement des indignés ? Le mouvement débuté il y a un mois en France connait une répression croissante dans certaines villes tel Paris et Lyon où les rassemblements de plus en plus encadrés commencent à tourner à l’arrestation arbitraire.

(...)
Voir les nombreuses photos

DERNIERE MINUTE : Quelques dizaines d’indignés ont décidé de camper la nuit dernière sur la place de la bourse. 12 d’entre eux viennent d’être arrêtés et ont été emmené au commissariat du 2 ème arrondissement.


Arrestations d’une partie des indignés le 19.06.11 à Paris
par Bodhi lundi 20 juin 2011

A regarder avec les vidéos sur :
http://www.agoravox.tv/tribune-libr...

Hier après une manifestation partant de Jussieu en direction de l’Hôtel de ville, les indignés ont décidé de rejoindre par petits groupes le parvis de Notre-Dame de Paris afin d’y faire leur assemblée générale.

Celle-ci initialement prévue sur la place de l’Hôtel de ville a été déplacée en raison de travaux. Mais ceci n’était pas la seule raison. En effet, le dispositif policier était très important : barrières anti-émeutes, policiers prêts à l’action dans leurs carapaces... Et c’était largement suffisant car en face les seules armes étaient des guitares.

Quelques minutes après le début de l’assemblée générale, sur le parvis de Notre-Dame, une ligne de policier puis deux, puis trois... enfin bon bien plus d’une centaine d’hommes de lois commencent à encercler cette foule composées des autoproclamés indignés et de touristes. Une partie martyrs pacifistes ou bien alors d’inconscients reste sur place alors qu’une autre réussit à sortir à temps.

http://www.youtube.com/watch?v=dWM_...

Alors que le groupe bloqué par les policiers attend "sagement" les paniers à salades qui vont les amener au commissariat, d’autres groupes en périphérie jouent gentiment à un jeu de position avec les lignes extérieures des forces de l’ "ordre". Bien évidement, tout cela accompagné de "Police partout, justice nulle part" ou bien encore un petit chant improvisé d’ "Hécatombe" de Brassens. Sans doute une dédicace pour les personnes arrêtées ou condamnées ces dernières semaines pour avoir entonnés la même chanson. Pendant ce temps là, d’autres personnes commencent à écrire des phrases à la craie juste devant la cathédrale. On peut y lire les phrases des phrases marquantes telles que " Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent", " La politique c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde"ou bien encore :"Le fait de pouvoir élire librement des maîtres ne supprime ni les maîtres ni les esclaves."et "Un jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez".

Parmi les captifs l’atmosphère reste détendue malgré l’inquiétude qui se lit sur les visages de certains.

Au moment de l’évacuation du premier panier à salade, un groupe à l’extérieur à surpris les policiers en bloquant la route. Évidemment la réponse fut rapide et une unité en retrait se dépêche de dégager la foule devant le véhicule d’abord en poussant puis en faisant une petite charge...

Par la suite des groupes de soutiens ont été envoyés dans les différents commissariat où ont été retenus les raflés. ( désolé, il n’y a pas d’autres mots). Groupes qui également ont été sommés de se disperser.

Bilan : 127 arrestations, aucun écho dans les médias à l’exception de i-télé qui fait état d’un rassemblement sans incidents...

http://www.youtube.com/watch?v=86On... -
frenchrevolution le 19 juin à Notre Dame, répression des CRS. (Il a bien dit le crs, effectivement, à 2mns22s : "allez mourir...")

http://www.youtube.com/watch?v=RiK6...
19 juin 2011 - les indignés devant Notre Dame de Paris

http://www.dailymotion.com/video/xj...
Rafle d’une centaine d’indignés parisiens sur le parvis de.


http://www.paris.reelledemocratie.fr/node/153

La réunion pacifique des indignés de Paris se termine avec plus de cent arrestations

Dimanche 19 Juin 2011

La police a dissout la réunion pacifique des indignés qui s’est tenue aujourd´hui sur le parvis de Notre Dame, avec un bilan de cent à cent cinquante personnes arrêtées. Des groupes de soutien se sont rendus aux commissariats de la ville pour exiger leur libération.

A l’occasion de la journée mondiale de mobilisation du 19 juin, une marche a été organisée à Paris par le mouvement des Indignés. Environ cinq cent personnes ont pris les rues du centre ville durant trois heures. L’action, autorisée par la préfecture, s’est déroulée dans une ambiance conviviale sous une stricte surveillance policière. Les indignés ont fini leur parcours dans une rue proche de l´Hôtel de ville faute d’autorisation de se réunir sur le parvis.

Entourés par la police, les indignés ont partagé un pique-nique jusqu’à 15 heures.

Face à l´impossibilité de tenir l´Assemblée Générale du mouvement prévue à cette heure, les indignés se sont déplacés sur le parvis de Notre Dame. Quelques instants plus tard, les CRS et la garde mobile ont encerclé les indignés, ont mis en place un cordon policier et coupé l´accès à la place aux touristes et aux indignés restés en dehors.

Au démarrage de l´Assemblée Générale, un représentant de la police a interrompu la réunion pour informer du délogement et des conséquences pénales pour les personnes décidant de rester. Au troisième avertissement, les agents ont commencé la dissolution par la force. Les indignés, qui restaient assis pacifiquement, ont été traînés par la force, un par un, jusqu’aux fourgons policiers. Ils ont été amenés dans différents commissariats de la ville.

Après ces premiers moments de tension, les indignés qui l´ont demandé ont été autorisés à quitter la place en petit groupes accompagnés par des agents.

Parallèlement, un grand groupe de touristes et d´indignés (restés en dehors du cercle), étonnés face au déploiement policier ont hué les forces de l´ordre et ont soutenu les indignés qui continuaient d´être embarqués.

Une heure plus tard, une fois le délogement terminé, les indignés se sont organisés en groupes pour se rendre aux commissariats en soutien à leurs camarades.

NOTE : A cause de malentendus parus dans certains médias, nous précisons que l’Assemblée Générale qui s’est tenue à Notre Dame n’était en aucun cas une manifestation illégale, mais bien une réunion spontanée en marge de la marche convoquée par Démocratie Réelle Paris, aujourd’hui, ce matin.

Il s’agissait donc bien d’une réunion spontanée de citoyens. Dans le cadre de la liberté d’expression, tout citoyen a le droit de se réunir dans un lieu public, de façon spontanée, sans troubler l´ordre public. Aujourd’hui, l’ordre public n’a été troublé à aucun moment. Comme indiqué aux forces de l’ordre, il ne s’agissait pas d’une manifestation et il n’y avait pas d’organisateurs, uniquement un groupe de citoyens réunis pacifiquement sur une place publique.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180