Une tribune pour les luttes

Sud Education des Bouches du Rhône

Une rentrée de tous les dangers

Article mis en ligne le vendredi 1er juillet 2011

Sud Education Bouches du Rhône constate, comme chacun sur le terrain, les dégâts d’une politique toujours plus destructrice :

* la formation initiale des enseignants : les PES1 seront en classe dès septembre, après une semaine de formation, sur des postes réservés,

* leur parachutage dans les écoles la dernière semaine de juin a bouleversé le mouvement, remis en question les affectations des T1, obligé les écoles désignées par l’IA à modifier en catastrophe leur organisation alors que tout était bouclé par les équipes depuis longtemps (répartitions des élèves, attributions de classes, commandes, projets pédagogiques), quitte à obliger des collègues titulaires à prendre des postes fractionnés,

* les remplacements titulaires vont être chargés de remplacer les PES1 en formation, ce qui va réduire fortement la formation continue des professeurs des écoles

* les EVS, aides à la direction ou AVS (aides aux enfants handicapés) ont vu leur contrat s’arrêter fin juin : de nouvelles conditions plus restrictives limiteront à la fois le recrutement et le nombre d’heures attribuées aux établissements,

* les AED (aides éducateurs) vont être exclusivement nommés dans le second degré,

* des directeurs vont être remplacés lors de leur décharge par des masters 2

* les RASED sont fortement réduits et disparaissent même dans beaucoup d’écoles des quartiers Nord

* la réorganisation des services administratifs conduit au regroupement des IEN et des secrétaires de circonscriptions - dernier maillon humain entre l’administration et les écoles- dans un même lieu, dans le but de supprimer des postes,

* le dispositif ECLAIR est généralisé, tous les établissements RAR deviennent ECLAIR (préfets de niveau, postes à profil...), les nouveaux coordinateurs seront non plus REP mais CLAIR, des postes 1er degré sont déjà proposés dans certains collèges...

Sud Education 13 tire la sonnette d’alarme : dans les écoles, collèges et lycées, la désorganisation est à son comble, l’exaspération et le découragement sont croissants chez les personnels, enseignants comme administratifs, précaires comme titulaires, face aux dégradations des conditions de travail, au mépris évident de la hiérarchie envers leur travail.

Sud Education 13 appelle les collègues de l’Education Nationale (tous niveaux, tous statuts) et leurs usagers (parents, lycéens, étudiants) à passer ensemble à l’offensive pour contrer cette politique destructrice et à organiser des AG locales dès la rentrée afin de construire la mobilisation avant la grève du 27 Septembre.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4550

Sud Éducation c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80