Une tribune pour les luttes

Blocus de Gaza et de Cisjordanie ! De Roissy à Athènes, le blocus israélien s’élargit

Violences policières et arrestations à Tel-Aviv et à Roissy.
Ce dimanche soir, des dizaines de militants pacifistes sont toujours détenus par les autorités israélinnes.

Article mis en ligne le dimanche 10 juillet 2011

Ce dimanche soir, des dizaines de militants pacifistes sont toujours détenus par les autorités israéliennes.

Suite à leur protestations, certains ayant même commencé une grève de la faim, quelques téléphones portables ont été restitués :
Nos ami(e)s français qui ont pu nous joindre ont bien eu hier la visite de la consule de France à Tel-Aviv, mais n’ont toujours pas vu la moindre autorité israélienne pour leur signifier le motif de leur détention ou leur demander s’ils acceptent l’expulsion. Ils sont donc détenus depuis 50heures sans qu’aucune charge ne leur ait été communiquée !
Ils-elles ne savent pas où ils sont détenu(e)s : "On subit des chantages et des pressions morales : ils disent que l’on va voir l’avocat ou les autorités mais rien ne se passe, ils sont furieux contre nous car les cellulles sont tagguées "Viva Palestine" ! Il y a eu plusieurs maltraitance à l’aéroport"

Bien que les autorités françaises affirment que le Consulat de France à Tel-Aviv fait tout son possible, les ressortissants d’autres pays ont déjà vu leur avocat. En particulier les belges qui comme chacun le sait n’ont pas de gouvernement !
Témoignage fort édifiant de l’une d’entre eux http://www.europalestine.com/spip.php?article6312

Français détenus aperçus par notre interlocuteur 5 de Marseille (3 filles et 2 hommes au moins), 1 de Montpellier et 1 de Toulouse. D’autres sont là mais ils n’ont pas été aperçus, ils semblent être détenus de l’autre côté de la prison
Ce soir il y avait à la prison de Ramlé 46 militants de nationalité française, dont 31 femmes et 17 hommes. Officiellement aucun prisonnier(e)s de nationalité française ailleurs !
Internationaux : beaucoup de belges, + anglais + allemande et autrichienne
Très fort moral et trés forte solidarité entre eux ! Ils demandent des infos sur ce qu’il se passe en France et en Europe et espèrent bien que leur retour sera médiatisé fortement !

3 QUESTIONS AUX ELUS députés, sénateurs, parlementaires européens ainsi qu’aux élus locaux PACA :

- * La France, l’Europe cautionnent-t-il l’arrestation de touristes se rendant en Palestine Occupée !
o Est-il normal de devoir mentir pour aller voir ses amis palestiniens ?
o Est-il normal de devoir signer à l’entrée à Tel-Aviv un formulaire attestant que nous ne nous rendrons pas dans les Territoires palestiniens occupés sous peine de 2 années d’emprisonnement ?

- * Après la Grèce qui bloque la 2ème Flottille de la Liberté pour Gaza, ce sont maintenant les Compagnies aériennes européennes qui violent les contrats établis avec leurs passagers pour obéir aux ordres de Tel-Aviv !
o Les aéroports de notre pays, mais plus largement les ports et les aéroports d’Europe sont-ils devenus des postes militaires avancés de l’occupation israélienne ?

- * Les autorités coloniales israéliennes remettent à l’ordre du jour la pratique de LISTES NOIRES politiques avec 342 personnes femmes, enfants et personnes âges présentées comme des "hooligans" des "Provocateurs" des "Terroristes" dont certains auraient même eu l’intention de s’immoler par le feu !
o Est ce une pratique tolérable sur le fond ?
o Nous savons tous quels types de régimes utilisent ces pratiques ; en l’absence de réactions au plus haut niveau de l’état et de l’Europe, il faudra admettre qu’est cautionnée la pratique de fichiers de citoyens français / Européens établis par des services d’un état étranger !

Au nom de nos amis et camarades détenus dans les prisons israéliennes, nous vous demandons d’interpeler le Président de la République, mais aussi la Commission Européenne, le Ministre des Affaires Etrangères et le Ministre de l’Intérieur (rappelons-le depuis vendredi 8 les touristes pacifistes interdits sont fortement réprimés tant à Roissy que dans les rues de Paris.).

Pour ce qui est de la répression en France

Le 10 juillet http://www.europalestine.com/spip.php?article6314*
Le 9 juillet http://www.dailymotion.com/video/xjtkhk_hoteldeville_news


10 juillet 2011

Bonjour à tous,

A cause de la très grande quantité d’informations qui sont tombées ces jours-ci, et pour ne pas encombrer vos boîtes de réception, nous avons jugé utile de créer sur notre site une nouvelle rubrique intitulée "Nouvelles du 4 au 15 juillet ".
Donc pour vous informer sur l’arrestation de militants soit à Paris, Charles-de-Gaulle, soit à Tel Aviv, ou sur le départ des bateaux de la flottille, veuillez consulter le site au :
www.assopalestine13.org


Blocus Palestine. Interdiction de voyage visant le défenseur des Droits Humains Yousef Habash

Ramallah, 5 juillet 2011 – Addameer s’inquiète fortement de l’interdiction de voyage imposée à l’un des membres de son Conseil d’Administration, M. Yousef Habash, défenseur de longue date des Droits Humains travaillant pour Health Work Committees (HWC - ONG médicale palestinienne) parallèlement à ses activités avec de nombreuses autres organisations de la société civile palestinienne.

Le 29 juin 2011, M. Habash est arrivé au poste-frontière du Pont du Roi Hussein, comptant sortir du territoire palestinien occupé pour la Jordanie puis l’Europe où il devait rencontrer diverses organisations de la société civile dans le cadre de son travail avec HWC et d’autres organisations palestiniennes. M. Habash comptait en particulier se rendre en France, où il a entamé une procédure de demande de bourse universitaire. Après avoir présenté ses documents de voyage au poste israélien de contrôle des passeports, il a été stoppé et interrogé sur son numéro de téléphone, la destination, la raison et la durée de son voyage. Il lui a ensuite été signifié qu’il n’était pas autorisé à voyager, et ce sans aucune explication quant à la raison ou la durée de cette interdiction de voyage. Pour finir, il eut à attendre trois heures à la frontière avant de pouvoir retourner à Jéricho.

Addameer dénonce vigoureusement l’interdiction de voyage visant M. Habash, qui non seulement constitue une violation de ses Droits Humains fondamentaux, à savoir son droit à la liberté de mouvement, mais enfreint les protections spéciales dont il jouit en tant que défenseur des Droits Humains en vertu de la déclaration de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur les défenseurs des Droits Humains. Les « Défenseurs des Droits Humains » est un terme formel désignant les personnes travaillant, de manière non-violente, pour tout ou partie des droits inscrits dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. M. Habash, qui travaille à l’heure actuelle comme responsable des relations publiques de HWC, fait également partie du Conseil du First Ramallah Group, est membre de la plateforme non-gouvernementale Euromed, représente la Palestine au Forum International des Plateformes nationales des ONG (IFP), et a auparavant pris part au Comité de Pilotage du réseau des ONG Palestiniennes (PNGO). Son travail s’inscrit donc clairement dans la catégorie de Défenseur des Droits Humains, ses activités étant de nature pacifique et visant à promouvoir les Droits Humains.

Très récemment, les travaux de M. Habash l’ont conduit à participer au Conseil International du Forum Social Mondial qui s’est tenu à Paris au début du mois de juin 2011. Avec la mise en place de cette interdiction de voyage, M. Habash n’aura plus la possibilité d’entreprendre ce type de voyages importants. Cette interdiction sera donc un obstacle considérable au travail de M. Habash visant à éveiller la conscience de la communauté internationale quant à la situation des Droits Humains en Palestine occupée, en particulier en ce qui concerne la santé, l’une de ses principales tâches, de plaidoyer et de lobbying pour HWC. Addameer en appelle par conséquent à la communauté internationale, afin qu’elle intervienne immédiatement auprès des autorités israéliennes pour que celles-ci lèvent l’interdiction de voyage visant M. Habash, afin qu’il puisse continuer à effectuer son travail de défenseur des Droits Humains sans entraves.


9 juillet 2011

Soutien à Juliane Nicolas,
militante trégoroise de l’AFPS,
arrêtée et emprisonnée arbitrairement
par l’armée israélienne

Nous venons d’apprendre par un bref SMS que notre amie Juliane Nicolas, 73 ans,
adhérente de l’AFPS-Trégor a été arrêtée par l’armée Israélienne, à son arrivée à l’aéroport Ben
Gourion à Tel-Aviv 1. Elle serait actuellement emprisonnée avec 6 autres femmes dont le seul
crime est d’avoir répondu à l’appel d’ONG, associations et syndicats palestiniens, qui les ont
invitées à se rendre en Palestine pour commémorer l’avis historique de la Cour Internationale de
Justice de La Haye du 9 juillet 2004 condamnant le mur.

Cet avis n’a pas empêché, depuis 7 ans, les autorités israéliennes de poursuivre la
construction de ce mur en territoire occupé, violant ainsi continûment le droit international. Ces
personnes venaient manifester leur solidarité avec les victimes d’une des occupations militaires
les plus longues de l’histoire contemporaine. Leur action, solidaire et non violente, avait pour but
de rejoindre les citoyennes et citoyens palestiniens dans le territoire occupé de Cisjordanie,
comme d’autres européens ont tenté de le faire avec la flottille à destination de Gaza.

Les autorités de certains Etats membres de l’Union Européenne, ainsi que des compagnies
aériennes européennes, ont répondu aux injonctions du gouvernement israélien en acceptant
d’interdire aux passagers européens, inscrits sur des listes établies par Israël, d’embarquer sur
les vols à destination de Tel-Aviv à partir de différentes villes européennes.

D’autres ont été
arrêtés ou refoulés à l’aéroport Ben Gourion, au seul motif d’avoir indiqué à leur arrivée, de
manière honnête et transparente, leur intention de visiter les familles palestiniennes organisées
pour les accueillir. Nul ne sait sur quelles bases de telles listes – qu’il faut bien appeler un
fichage - ont été dressées. De quel crime accuse-t-on ces citoyens, si ce n’est celui de solidarité
internationale et celui du désir - répréhensible ?- de circuler librement en Cisjordanie.

Il est évident que ces voyageurs auraient préféré se rendre à l’aéroport de Gaza
directement, si l’armée israélienne n’avait complètement détruit le terminal et les pistes de
l’aéroport il y a dix ans, forçant ainsi toute personne souhaitant se rendre en Palestine à passer
par l’aéroport de Tel-Aviv.

Il est scandaleux qu’un Etat qui prétend à un partenariat privilégié avec l’UE, se permette de
violer ainsi les droits des citoyens européens : le droit à la circulation, le droit à l’expression
politique pacifique de leurs opinions, le droit à la solidarité et la défense du droit international. Et
Ceci avec la complicité de certains Etats membres de l’UE qui se soumettent, sans réserve
aucune, aux injonctions des dirigeants israéliens.

L’Association France-Palestine Solidarité Trégor dénonce ces pratiques dignes des pires
dictatures militaires et exige la libération immédiate de notre camarade Juliane Nicolas et de
ses co-détenues ainsi que le respect de leur droit à se déplacer librement dans les territoires
palestiniens occupés par Israël.

Pour l’AFPS-Trégor, Jean-Do Robin


Regarder les vidéos et photos sur le site de Bellaciao.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article118925
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article118924


Samedi, 9 juillet 2011

http://bienvenuepalestine.com/?p=738#more-738

Une centaine, peut-être plus, de participants à la mission internationale « Bienvenue Palestine – Welcome to Palestine » étaient détenus samedi dans des prisons israéliennes, a-t-on appris par un recoupement d’informations de sources militantes et officielles (israéliennes et étrangères).

Il s’agit de camarades qui avaient voyagé vendredi à bord d’avions au départ de plusieurs villes européennes : Paris, Genève, Rome, Francfort, Londres, Zürich, Budapest, notamment.

Tous ces volontaires ont délivré avec courage, à leur arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv où les attendaient des meutes de soldats et policiers, le message de notre initiative. Aux fonctionnaires de la police des frontières qui leur demandaient « Où allez-vous en Israël ? », ils ont ainsi répondu : « Nous honorons l’invitation de nos amis de Palestine. Nous sommes attendus par eux à Bethléem ».

Ce qui leur a valu refus automatique d’aller plus loin, mise à l’écart dans une cellule de l’aéroport, puis transfert dans d’autres lieux de détention. Comme quoi, la Cisjordanie est bien, elle aussi, soumise à l’implacable blocus de l’Etat israélien, à l’instar de la bande de Gaza. Tout comme cela confirme ce qui était déjà une évidence, à savoir que ce sont bien les opinions politiques, en l’espèce la sympathie pour la cause du peuple palestinien, qui est sont le motif du refus.

Tant que leurs téléphones portables n’avaient pas été confisqués, des détenus français, britanniques ou encore belges ont pu nous raconter les débuts de leur séjour dans « la seule démocratie du Moyen-Orient » : 20 soldats commis à l’escorte d’un seul international, hurlements permanents, un cas au moins de tabassage, beaucoup plus de cas de bousculades, etc.

S’agissant des Français (les coordinateurs de la partie française de la mission ne pouvant pour leur part accéder qu’aux autorités consulaires françaises, pas belges ou britanniques par exemple), Israël a fourni à la France samedi matin une liste nominative de 44 ressortissants français officiellement détenus. Cette liste a ensuite été transmise à Bienvenue Palestine.

Elle corrèle, mais seulement en partie, le recensement des personnes arrivées à Tel-Aviv effectué au cours des dernières vingt-quatre heures. Une partie des gens dont nous avons toutes raisons de penser qu’ils sont arrivés à Tel Aviv ne figuraient pas, ou pas encore, sur ce listing israélien de 44 Français.
(...)


PNG - 19 ko
artoff18048

Blocus de Gaza et de Cisjordanie ! De Roissy à Athènes, le blocus israélien s’élargit

Depuis plusieurs jours les autorités israéliennes se lamentent sur l’invasion par une horde de terribles hooligans et de violents provocateurs. Elles promettent une répressions sévères des voyous qui viendraient agresser leur paisible, inoffensif et si démocratique état.

Les faits : des pacifistes européens, solidaires des droits du peuple palestinien ont annoncé depuis plusieurs semaines qu’ils arriveraient à Tel-Aviv le 8juillet, avec billet d’avion régulièrement payé, passeport en règle et sourire aux lèvres !

Pourquoi ce voyage

* Commémorer en Palestine le 7ème anniversaire de la condamnation du mur par la Cour Internationale de Justice http://www.un.org/apps/newsFr/story...

* Passer une semaine avec des amis palestiniens,et des associations en Cisjordanie afin de découvrir la réalité de la vie quotidienne sous occupation et l’impact du mur sur la vie de la population

Les consignes pour ce voyage : Une seule consigne, ne pas mentir lors de l’interrogatoire dans l’aéroport Ben Gourion. Tous les touristes qui se rendent seuls (sans voyage organisé) en Palestine sont soumis à des interrogatoires pour savoir qui ils vont voir. Tout le monde ment en prétendant aller prier ou aller faire du tourisme en Israel. Donc la consigne était "NE PAS MENTIR, DIRE LA VERITE " ce qui ne devrait effrayer personne dans une vrai démocratie.

Les autorités israéliennes ont communiqué une liste de 340 personnes aux compagnies aériennes AIR FRANCE, AL ITALIE, LUFTHANSA, MALEV (hongrie) EASY JET en les menaçant si elles embarquaient ces passagers (ce serait intéressant de savoir qu’elles sont les menaces exactes car toutes ces personnes avaient un billet retour donc il n’y a aucun frais pour la compagnie si elle les ramène immédiatement, il y a autre chose de plus grave). Plus de 200 personnes ont été bloqués à Roissy, Frankfort, Genève......

Nos amis (au moins 4 Marseillais) sont partis de Marignane le 7 par Al Italia pour Rome ou ils ont pris le 8 un vol en fin de matinée. Ce sont des médecins, ouvriers, artistes qui voulaient passer une semaine de solidarité en PALESTINE sans avoir encore à mentir pour accéder aux Territoires occupés par l’état israélien.

Ils ont été arrêtés en zone internationale, leurs passeports (en règle) leur ont été retirés, ils ont été violentés par la police des frontières, séparés, transportés dans des conditions indignes, et placés en centre de rétention administratif ! Ils sont actuellement 30 femmes et une vingtaine d’hommes.

Les images que nous voyons sur les media qui osent transgresser les consignes de la Hasbara (ministère de la propagande israélienne) sont celles de camarades israéliens venus attendre les délégations. Grâce à leur action pacifique, les journalistes présents ont pu alerter le monde.

Après l’extension du blocus de Gaza à l’ensemble de la Méditerannée,

c’est maintenant le blocus de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est qui s’impose dans les aéroports européens.

Pour en savoir plus

http://972mag.com/airflotilla-1442372011/

http://www.itele.fr/video/indesirables-en-israel-bloques-a-roissy

http://972mag.com/dozens-deported-f...

http://www.pcf.fr/10958

http://www.linternaute.com/actualit...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

http://www.lesechos.fr/economie-pol...

http://www.michelcollon.info/Aeroport-de-Tel-Aviv-une.html

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 19 juillet 2011 à 16:04, par de Pontcharra

    Le comportement de l’état israelien à travers le blocus de gaza et cisjordanie est totalement inadmissible. La constitution dans les plus brefs délais d’un état palestinien n’est pas négociable. Je souhaite que le peuple d’Isrel ouvre les yeux sur cette situation insoutenable pour l’identité palestinienne, avant que la situation ne dégènère avec des conséquences incalculables pour la sécurité d’israel et pour le peuple palestinien. Merçi

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4530

Palestine 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30