Une tribune pour les luttes

Comme chaque été, la chasse à l’enfant est ouverte !

5 ème jour d’enfermement au CRA de Rennes Saint Jacques pour la famille Mkrtchyan.

Il faut libérer et régulariser la famille.

Article mis en ligne le lundi 1er août 2011

M. et Me Mkrtchyan sont arrivés en France en 2008, avec leur fille aînée Anna, aujourd’hui âgée de 6 ans et scolarisée à l’école publique Duguesclin à Fougères. Rafael, 2 ans, est né en France.

Monsieur est d’origine arménienne, et Madame est russe. Le couple a fui la Russie en 2008 suite une agression envers Madame par un groupe d’extrême-droite lors d’un trajet en train entre Moscou et St Petersbourg. La violence et le traumatisme subis par Madame ont provoqué la fausse-couche et la perte du bébé qu’elle portait alors ; ils sont à l’origine de la maladie actuelle pour laquelle elle est suivie depuis son arrivée en France.

Déboutée de l’asile en juillet 2010, la famille a envisagé le retour volontaire. _ A la perspective du retour dans son pays d’origine, l’état de santé de Madame s’est à nouveau aggravé. La famille a alors renoncé à cette démarche et a sollicité un titre de séjour étranger malade pour Madame auprès de la Préfecture d’Ille et Vilaine en avril 2011.
Quelques jours plus tard, la PAF tentait pour une première fois d’interpeller la famille à son domicile. Cette première tentative a échoué suite à un malaise de Madame. La Préfecture s’est alors engagée à ne pas intervenir avant la fin de l’année scolaire…
Nouvelle tentative et nouvel échec le 25 juillet, puis mise en rétention par la gendarmerie de Fougères le 28 juillet.

Depuis cette date, l’état de santé de Madame Mkrtchyan se dégrade. Soutenue par 4 gendarmes à son arrivée au CRA, elle ne se déplace plus qu’un fauteuil roulant et s’alimente très peu. L’avocate a obtenu une audience anticipée devant le JLD le 30 juillet. Le Juge a rejeté la requête demandant la libération de la famille, au motif que le médecin du CRA n’avait pas estimé l’état de santé de Madame incompatible avec la rétention, alors que de nombreux certificats médicaux délivrés avant l’arrestation de la famille affirmaient le contraire !

Le maintien de cette famille en CRA constitue un déni de fait de la pathologie de Madame, dont les premières victimes sont ses enfants qui s’alimentent peu, souffrent de troubles du sommeil et pleurent beaucoup.
Cette situation insupportable pour Monsieur Mktrchyan qui voit sa femme et ses enfants s’affaiblir de jour en jour.

Pour exiger la libération et la régularisation de la famille Mktrchyan,

envoyez un mail au Préfet d’Ille et Vilaine :
michel.cadot chez ille-et-vilaine.pref.gouv.fr

secrétaire général :
françois.hamet chez ille-et-vilaine.gouv.fr

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 2 août 2011 à 10:17, par BIOT Gwen

    Je connais très bien cette famille puisque je travaille sur Fougères : j’aide les familles en difficultés et je dois avouer que cette famille est très touchante.
    Je les accompagne, ainsi que 2 autres collègues, depuis bientôt un an.
    Ce sont des gens qui se battent pour leurs enfants, qui font des choses pour s’intégrer, qui se mobilisent pour le bien être de leurs enfants et qui accueillent leurs invités les bras ouverts.
    Cette photo m’est insupportable ....

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 905