Une tribune pour les luttes

A bas le nucléaire civil et militaire !

Explosion sur le site nucléaire de Marcoule : un mort, des blessés et un risque de fuite radioactive


Article mis en ligne le lundi 12 septembre 2011

Un four de l’usine de traitement des déchets nucléaires de Marcoule (Gard) a explosé en fin de matinée, faisant un mort sur ce site du CEA (Centre de l’énergie atomique) et quatre blessés, dont un très grièvement.

L’incident entraîne un risque de fuite radioactive, selon les pompiers et la préfecture. Un périmètre de sécurité a été installé. "Pour l’instant, il n’y a pas de rejets à l’extérieur", a précisé un porte-parole du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). La préfecture du Gard, qui estime que l’incident n’a provoqué aucun rejet radioactif, a indiqué ne pas être en mesure pour l’instant de communiquer.

Contactée à 14 heures, soit près de deux heures après les faits la division de Marseille de l’ASN, chargée d’assurer le contrôle du nucléaire pour protéger le public et informer les citoyens a indiqué n’avoir aucun responsable disponible sur place pour répondre à la presse, et a conseillé de « rappeler plus tard » ;

A 15h00 EDF parle d’un accident industriel et non pas nucléaire.

A 16h00 différentes pontes politiques (ministre de l’écologie) ou administratifs (préfet du Gard, ASN de Marseille) ont annoncé qu’ils se rendaient sur le site de Marcoule pour évaluer l’accident. Les autorités se veulent (comme toujours) rassurantes. Ils annoncent qu’il n’y a aucune radioactivité supérieure à la normale dans l’atmosphère.

Retour en haut de la page

5 Messages

  • Le 13 septembre 2011 à 00:17, par ivo

    Apparemment la CRIIRAD n’a pas mesuré non plus de hausse de radioactivité dans le secteur.
    En ligne sur son site :

    Note du 12/09/11 16h30

    - Ce lundi 12 septembre à 16h00 heure locale, aucune contamination n’a été détectée par les balises gérées par la CRIIRAD, dont le laboratoire assure une astreinte 24h sur 24.

    Rappel : les limites de détection en mesure directe sont de 1 Bq/m3 pour les aérosols (poussières) émettant des particules alpha et bêta ainsi que pour l’iode gazeux. Pour détecter des contaminations plus faibles, il est nécessaire de procéder au prélèvement des filtres et cartouches, ensuite analysés en laboratoire.

    Note du 12/09/11 14h15

    - L’incident a eu lieu dans un site de l’entreprise SOCODEI, sur la commune de Codolet. Il s’agirait de l’explosion d’un four intervenue aux alentours de 11h45 heure locale (à vérifier).

    - L’entreprise SOCODEI est spécialisée dans le traitement des déchets radioactifs. Selon les autorités, il existe un risque de fuite.

    - Actuellement, les vents du secteur soufflent en direction du sud.

    - Ce lundi 12 septembre à 14h15 heure locale, aucune contamination n’a été détectée par les balises gérées par la CRIIRAD.

    - Le laboratoire CRIIRAD gère 6 balises dans la vallée du Rhône. Toutes sont actuellement opérationnelles.

    - Les balises de ce réseau les plus proches de Codolet sont :

    - la balise atmosphérique d’Avignon (21 km au sud-sud-est),

    - la balise aquatique d’Avignon (17 km au sud-sud-est),

    - la balise atmosphérique de Montélimar (50 km au nord).

    Source :
    http://balisescriirad.free.fr/

  • Le 13 septembre 2011 à 08:24, par Christiane

    http://www.cqfd-journal.org/Marcoul...

    RISQUES SISMIQUES ET INDUSTRIE NUCLÉAIRE
    Marcoule, Fukushima-sur-Rhône ?

    mis en ligne le 20 juin 2011

    Industriels et responsables politiques nationaux comme locaux sont unanimes : Fukushima est une affaire intérieure strictement japonaise. Pourtant, la vallée rhodanienne, qui abrite de très nombreux centres nucléaires, est exposée à un aléa sismique loin d’être négligeable. Mais tout ce beau monde de nous rassurer aussitôt : l’intensité de nos tremblements de terre aura le bon goût de rester modérée, et les plans destinés à protéger la population sont aussi imparables que ceux du général Gamelin face aux panzers d’Adolf en 1940. CQFD a enfilé son tablier de plomb pour recenser les informations disponibles sur le sujet, et le résultat est aussi rassurant qu’une fuite radioactive au Pays du Soleil Levant…

  • Le 13 septembre 2011 à 08:59, par

    PAR IVAN DU ROY (12 SEPTEMBRE 2011)

    http://www.bastamag.net/article1728.html

    (...)

    « Devant le constat de lacunes dans la culture de sûreté au sein de l’installation Centraco, le directeur général de l’ASN a demandé à l’exploitant de définir et de mettre en œuvre des actions visant à améliorer la sûreté de l’exploitation ». C’était en 2010. L’usine Centraco, comme toutes les autres installations nucléaires, connaît régulièrement des dysfonctionnements et incidents techniques classés niveau 1 (panne du dispositif de contrôle des rejets gazeux, panne d’alarmes incendie, perte de l’alimentation électrique). Cette fois, l’accident devrait être classé niveau 2 ou 3, compte tenu de la mort d’un travailleur. Un nouvel avertissement, six mois après Fukushima ?

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 750