Une tribune pour les luttes

QUE FAIT LA POLICE ? – Bulletin d’information anti-autoritaire – Nouvelle série – numéro 52 – août-septembre 2011

Article mis en ligne le vendredi 30 septembre 2011

Editorial : Révision générale des politiques publiques
Nos policiers ne cessent de pleurnicher sur les difficultés de leur métier. Ils verseraient même de grosses larmes pour tenter de nous convaincre qu’ils ne sont pas aimés comme ils devraient l′être. Ils sont pourtant armés jusqu’aux dents et ne cessent de nous alerter sur la dangerosité de leur activité.
En effet, ils seraient constamment en péril face à ces jeunes des banlieues qu’ils ne cessent de contrôler. Dur métier donc que celui de policier, mais s’agit-il bien d’une profession ? Réprimer est peut-être une activité qui s’apprend bien plus sur le tas qu’en école de police, avec des tours de main bien particuliers, mais peut-on dire qu’un long apprentissage est indispensable pour taper comme un sourd sur ses semblables ?
Les lamentations des syndicats de policiers (il y en a bien une dizaine) font peine à entendre. Il est vrai que, suite à la mise en place de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), les forces de l’ordre perdraient déjà une partie de leurs effectifs. Il n’empêche, lorsque l’on assiste au bourdonnement d’uniformes bleus derrière les portillons de certaines stations du métro parisien, un esprit raisonnable pourrait s’interroger sur la nécessité de cette lourde présence en un tel lieu. Le demeuré qui se pose une telle question n’a sans pas compris que les portillons du métro constituent un excellent piège à sans papiers, en un temps où la priorité est au remplissage des centres de rétention administrative. Avec en arrière-plan, les nombreuses expulsions planifiées en haut lieu. La réduction planifiée des effectifs des forces de l’ordre ne serait qu’apparente car, que peut bien signifier cette publicité permanente appelant, à pleines pages dans la presse, les jeunes à s’engager dans la gendarmerie ?
Plus pernicieuse encore, cette affiche qu’il est possible de voir dans les commissariats de police : « Osez le civisme, devenez citoyen volontaires ! » A ce stade, faute d’effectifs, invitation est faite aux « bons » citoyens à devenir le flic de l’autre. Pour l’édification d’une société plus conviviale, bien entendu.
Maurice Rajsfus
Que fait la police ?

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1020