Une tribune pour les luttes

Collectif Sortir du colonialisme provence : 17 octobre 1961 / 17 octobre 2011

Marche commémorative du massacre du 17 octobre 1961
Pour la reconnaissance d’un crime d’État
Pour une autre politique d’accueil

Non au racisme d’Etat
Non aux crimes coloniaux
Rassemblement lundi 17 octobre 2011 à 18 h 30
sur les escaliers de la gare st charles,
puis manifestation sur la Canebière jusqu’au Vieux Port.

Article mis en ligne le lundi 17 octobre 2011

JPEG - 362.1 ko
JPEG - 318.2 ko
JPEG - 359 ko

PDF - 856.7 ko
Tract

Collectif Provençal Sortir du colonialisme

Communiqué de presse

Le 17 octobre 1961, il y a tout juste cinquante ans, répondant au couvre-feu imposé par la police aux Algériens de Paris, la fédération de France du Fln avait appelé à une grande manifestation pacifique. Sous les ordres de Papon, la police parisienne a réagi avec une violence et une sauvagerie typiquement coloniale. Ce jour-là, il y eut un grand nombre de morts et plus encore de blessés. Les corps étaient jetés dans la Seine par les policiers en furie. Les historiens ont dénombré près de 200 morts et disparus. Pourtant, ce crime resta sous silence ou presque pendant plus de vingt ans. Et, alors que Maurice Papon a été condamné pour les crimes qu’il a commis sous l’occupation nazie, il n’a jamais été inquiété par la Justice pour celui-là.

Le Collectif provençal Sortir du Colonialisme demande la reconnaissance de ce crime comme crime d’Etat. Il exige aussi pour aujourd’hui une autre politique d’accueil face aux dérapages à répétitions du couple Guéant – Hortefeux et à la chasse aux sans-papiers et aux roms, qui sapent un peu plus chaque jour la devise de notre république : Liberté, égalité fraternité.

Le Collectif appelle à un rassemblement le 17 octobre 2011, à 18h30, aux pieds des escaliers de la Gare Saint-Charles, en haut du boulevard d’Athènes. La manifestation défilera sur la Canebière jusqu’au Vieux Port.

Organisations partie prenante de cette initiative :

Association nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis (ANPNPA) - Fédération tunisienne des citoyens des deux rives (FTCR) - Comité solidarité Maghreb (CSM) - Comité Frantz Fanon - Forum Mediterraneo 2013 - Ligue des droits de l’Homme (LDH) - Association Ancrages - Association l’Arche - LDH Toulon - Afriki Théâtri - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Espace Franco Algérien Paca - Parti de Gauche (PG) - Parti Communiste (PCF) – Survie 13 - Rouge Vif 13 - France Algérie Aix - Femmes méditerranéennes et citoyennes du Pays d’Aix - Association des Comoriens de Marseille - Association des Femmes Comoriennes – ACJ Jeunesse et Culture Marseille - Europe Ecologie les Verts (EELV) - Association Harahouna - Parti des Indigènes de la République (PIR) - L’Ecomotive - Réseau France Orient Culture - Union juive française pour la paix (Ujfp) - Femmes de la Méditerranée - Union de la communauté algérienne - AFASPA 13 - Mrap 13 - Gauche Unitaire - Parti Occitan - Régions et peuples solidaires – ATTAC Marseille.


Agenda des initiatives autour du 17 octobre :

Dimanche 16 octobre : L’Union des universitaires algériens et franco algériens (UFAC)
organise une rencontre débat à partir de 14 h au CRDP, 31 bd d’Athènes à Marseille.

Dimanche 16 octobre : de 16h à 21 h aux Mobiles, en haut de la Canebière « Paris – 17
octobre 1961 – amnésie à la française » Plus d’infos sur http://www.primitivi.org

Lundi 17 octobre à 19h : projection du film de Mehdi Lallaoui «  Le silence du fleuve  » suivi
d’une conférence de Radoine Bengriche (historien). Association Ancrage, 42 bd d’Annam
13016 Marseille.

Lundi 17 octobre à 20h30 : projection du film «  Hors la loi » de Rachid Bouchared à
l’Ecomotive (en bas des escaliers de la gare Saint-Charles).

Jeudi 20 octobre à 20 h au cinéma Le Royal, à Toulon, diffusion du film documentaire «  Ici
on noie les Algériens – 17 octobre 1961 » de Yasmina Ad
i, organisée par la LDH Toulon.


Poème de Kateb Yacine, qui écrivait à propos d’octobre 1961 :
« Peuple français, tu as tout vu
Oui, tout vu de tes propres yeux.
Tu as vu notre sang couler
Tu as vu la police
Assommer les manifestants
Et les jeter dans la Seine.
La Seine rougissante
N’a pas cessé les jours suivants
_De vomir à la face
Du peuple de la Commune
Ces corps martyrisés
Qui rappelaient aux Parisiens
Leurs propres révolutions
Leur propre résistance.
Peuple français, tu as tout vu,
Oui, tout vu de tes propres yeux,
Et maintenant vas-tu parler ?
Et maintenant vas-tu te taire ? »

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090