Une tribune pour les luttes

MARSEILLE Communiqué commun Rassemblement lundi 17 octobre 2011 11 h 30 devant la salle du conseil municipal, Place Bargemon, Vieux Port

Rassemblement pour une politique municipale respectueuse des droits de l’homme
La réponse de Gaudin : un arrêté anti-mendicité !

+ un historique de la chasse aux Rroms à Marseille depuis quelques mois

Article mis en ligne le mercredi 19 octobre 2011


Gaudin condamne les arrêtés anti-mendicité… sauf à Marseille


Par Esther GRIFFE

le 18 octobre 2011

avec plusieurs vidéos dont une du rassemblement.

http://www.marsactu.fr/2011/10/18/g...


Vidéo de Gitano 13120

Arrêtez la Traque des Rrom
http://www.youtube.com/watch?NR=1&a...

+ Diaporama musical : Expulsion de Rroms à Marseille
http://www.youtube.com/watch?v=e5nN...


Rroms : passe d’armes et arrêté anti-mendicité au menu du conseil municipal

par Anne-Aurélie Morell

Publié le 17 octobre 2011, mise à jour le 18 octobre 2011

Avec plusieurs enregistrements et des liens

http://www.med-in-marseille.info/spip.php?article1602


Marseille interdit la mendicité dans son centre-ville

http://www.laprovence.com/article/a...

Publié le mardi 18 octobre 2011

Mendicité "agressive" et consommation d’alcool sur la voie publique sont désormais interdites dans le centre-ville

Sophie MANELLI

Hier, pour la journée mondiale du refus de la misère, Marseille a mal choisi son moment pour faire connaître sa décision : désormais, la misère, on ne veut plus la voir. En tout cas pas dans le centre-ville...

Un arrêté municipal signé le 14 octobre dernier et entériné hier interdit "de se livrer à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes, la commodité du passage des voies et espaces publics, l’accès aux immeubles riverains ou, de manière générale, à porter atteinte par ces comportements au bon ordre,à la tranquillité et à la sécurité publique".

Ces dispositions sont immédiatement applicables au sein d’un périmètre allant du stade Vélodrome à la gare Saint-Charles en passant par la Canebière et Vieux-port, "site journellement fréquenté par des milliers de touristes et citadins", précise le texte.

"Tranquillité publique"

Un arrêté anti-mendicité ? Qu’allez-vous imaginer là ! Le matin même, en séance du conseil municipal, Jean-Claude Gaudin lui-même n’a-t-il pas réitéré son opposition à des mesures aussi brutales ? Officiellement donc, "il s’agit d’un arrêté de tranquillité publique", tout au plus de "répression du vagabondage", martèle Jean-Claude Gondard, secrétaire générale de la Ville.

Message repris par Caroline Pozmentier, adjointe municipale à la sécurité, qui s’est livrée hier au délicat exercice de la litote. Tout d’abord, nous explique l’élue, les mendiants ne sont pas les seuls visés : "la consommation d’alcool sur la voie publique, les rassemblements bruyants, et tous les comportements qui troublent l’ordre public seront réprimés".

Sauf qu’un arsenal juridique existe déjà pour protéger l’ordre public. La seule nouveauté concerne bien la "quête" et la "sollicitation". Autre nuance sémantique : "seule la mendicité agressive sera réprimée". Mais là encore, des lois existent déjà pour poursuivre un mendiant qui vous menace avec un poignard.

(...)

38€ d’amende

Le commissaire divisionnaire a beau assurer que les forces de l’ordre "agiront avec discernement", et que "seuls les récidivistes seront déférés", on voit mal comment la police fera le tri entre les "bons" et les "mauvais" mendiants.À l’arrivée, ce que l’on conclut de cet arrêté, c’est que tendre la main en centre-ville peut coûter cher : 38 euros l’amende (infraction de première catégorie).

Reste à savoir comment les mendiants pourront s’acquitter de cette somme. En allant faire la manche sur le trottoir d’en face s’il n’est pas compris dans le périmètre. Et de préférence dans les beaux quartiers ?


Interpellé lundi en conseil municipal sur la nécessité de trouver une solution d’accueil pérenne pour les roms, M. Gaudin a renvoyé l’organisation d’une table-ronde, promise depuis une série d’expulsions mais restée lettre morte, au bon vouloir de la préfecture.
L’adjoint en charge du dossier, Michel Bourgat, avait indiqué vendredi que le préfet attendait, pour sa part, la réponse du maire.


Vidéo LCM http://www.youtube.com/watch?v=uSLn...

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xl...


JPEG - 359.1 ko
JPEG - 173.7 ko

150 personnes entouraient les Rroms venus demander au conseil municipal une réunion de tous les partenaires sociaux pour trouver une solution à la chasse aux Rroms à Marseille et à l’absence des terrains d’accueils légaux.

La police interdisant l’accès à la place Bargemon où pourtant le rassemblement déclaré devait avoir lieu s’est trouvée au centre de trois petites manifestations : l’une devant l’entrée de la salle du conseil municipal, l’autre bloquée par la police essayant d’y parvenir et un troisième rassemblement de l’autre côté de la rue près du port.

Il semblerait que le maire ait refusé de recevoir une délégation et de s’emparer du problème.

Nous reviendrons !


Communiqué commun lundi 17 octobre 2011 11 h 30 devant la salle du conseil municipal, Place Bargemon, Vieux Port

Arrêtez la traque des Rroms ! Rassemblement pour une politique municipale respectueuse des droits de l’homme

Nous ne pouvons concevoir que Marseille, du haut de ses 2600 ans d’histoire de flux migratoires, n’ait pas la volonté d’être le fer de lance d’une politique d’ouverture, d’une politique basée sur des valeurs de solidarité et de respect des droits de l’Homme.

À l’instar d’autres villes de France, Marseille doit s’engager dans une politique d’accueil et d’intégration de la population Rrom, qui depuis plusieurs années déjà tente de survivre dans des conditions indignes.

La ville de Marseille doit se démarquer d’une politique dictée au plus haut sommet de l’État. L’hébergement à l’UHU (unité d’hébergement d’urgence) de ces familles, ne peut être conditionné à l’acceptation de leur retour au Pays d’origine. Les familles qui refusent le départ sont contraintes à l’errance et à une traque policière continue, au plus grand mépris des droits fondamentaux tels que le droit à la santé, à la sécurité, à l’éducation, à l’hébergement.

Cette stratégie tend à faire croire que c’est en évacuant les difficultés qu’on y répond. Elle ne peut qu’exacerber les tensions sociales et renforcer le rejet de l’autre et le racisme. Il est urgent que la Mairie de Marseille se donne les moyens de répondre à cette urgence sociale et honore l’engagement pris d’une table ronde avec l’ensemble des collectivités territoriales, des élus, des représentants associatifs, pour trouver des solutions concrètes et pérennes.

Nous en appelons à la prise de conscience et à la mobilisation citoyenne, et affirmons qu’à travers le traitement réservé à ces populations, c’est toute notre humanité qui est en cause, ce sont les droits de l’Homme qui sont bafoués.

Aux persécutions passées et présentes, dont sont victimes les Roms, n’en n’ajoutons pas de nouvelles !

Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen

Démarche soutenue par : Rencontres tsiganes, ATTAC Mlle, Solidarité et Liberté, ASTI Aix-Mlle, CCFD Terre solidaire, UJFP, MRAP 13, Pastorale des Migrants Mlle, Mission Ouvrière Mlle, RESF 13, CIMADE, Résister aujourd’hui, Quartiers Nord Quartiers Forts, PCF, NPA, EELV, les Alternatifs, Parti de Gauche, Union Syndicale Solidaire 13, Sud Education….


Dossier remis aux élus le 17 octobre 2011

PDF - 388.5 ko
Marseille Eté 2011
PDF - 106.1 ko
courrier Errc
PDF - 33.4 ko
Lettre ouverte des associations au Préfet et au Maire 23.08.2011
PDF - 122.9 ko
Pastorale des migrants - lettre à JC Gaudin 29 09 2011 A Monsieur Jean (1)
PDF - 67.5 ko
1er Sommet européen des Maires sur les Roms
PDF - 33.8 ko
PS sur Situation des migrants Roms en France
PDF - 46.6 ko
DNA-projet Strasbourg


A Marseille, une véritable "chasse à l’homme", l’enfant, la femme ... tout l’été et jusqu’à maintenant.

Voir Mille Bâbords entre autres :

Conférence de presse de Médecins du Monde
- Roms, la descente aux enfers...

18173

Rassemblement de Rroms expulsés de leur terrain et de leurs soutiens associatifs au Conseil Régional
18119

Destructions et expulsions en série des lieux de vie de Rroms en mai-juin 2011
"Evidemment à chaque expulsion on abandonne hommes, femmes, enfants, handicapés et vieillards au bord de la route..."
18038


7 juillet 2011

L’indignation de l’année dernière contre la manière dont étaient traités les Rroms a fait long feu...
Les expulsions et les agressions contre les Rroms continuent à Marseille
Destruction du campement du Merlan sans qu’on se soucie de ses habitants,
18046
18049

ALERTE : Toujours les expulsions sans relogement !
Expulsion du campement Chanterelle le mardi 12 juillet

18072

Alerte Marseille, mardi 20 août 9 h.
Expulsion en cours des familles Roms à la Capelette
18429

Mardi 27 septembre :
Expulsion des familles Roms à Saint-Barthélémy et destruction de leurs caravanes. 18517

Arrêtez la Traque des Rrom par gitano13120
http://www.youtube.com/watch?NR=1&a...

info portfolio

DSCN1019.resized
Retour en haut de la page

1 Message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090