Une tribune pour les luttes

EMMAÜS en colère !
La Fondation Abbé Pierre et les communautés Emmaüs de Saint-Marcel, Pointe Rouge et Cabriès

Mendiants solidaires : Acte III

3ème jeudi de la colère : jeudi 10 novembre 2011, 11h30 – Hôtel de ville
Avis à la Population ! Le quai du Port rebaptisé : Quai de la Mendicité » !

Article mis en ligne le jeudi 10 novembre 2011

JPEG - 378.9 ko


La Ville de Marseille reste campée sur le maintien de l’arrêté municipal anti-mendicité qui criminalise la pauvreté.

Pour ce 3ème jeudi de la colère, le jeudi 10 novembre à 11h30, les pauvres et ceux qui les soutiennent resteront campés devant l’Hôtel de Ville.

Les mendiants solidaires rebaptiseront le Quai du port : « QUAI DE LA MENDICITE ! »

Les communautés Emmaüs, la Fondation Abbé Pierre, les associations, confédérations et syndicats se constituent en collectif pour donner de l’ampleur au Mouvement des Mendiants solidaires et appellent la population à venir les soutenir et à mendier devant la Mairie Centrale.

Déterminés à se faire entendre, ils le feront cette fois en musique !

La misère ne se cache pas, elle se combat !


Mendiants solidaires : Acte II

" Des poubelles pour manger et s’habiller"

Les pauvres réclament un PV, le « Permis de Vivre » !

2ème jeudi de la colère : jeudi 27 octobre 2011, 11h30 – Hôtel de ville

JPEG - 469.3 ko
Mendiants solidaires : Acte II : Aujourd’hui on fouille les poubelles

Jeudi 27/10 11h 30 deuxième rdv à l’appel d’Emmaüs, pour pousser la municipalité à revenir sur son arrêté anti-mendicité du 17-10.
Quasiment autant de monde et de medias que la 1ère fois (plus de 200 personnes) ; moins d’élus, mais Maman Jeanine (une dame qui sert des repas chauds aux SDF en ht de la Canebière, de sa propre initiative, depuis plus de 10ans) était là. Et aussi les 2 familles de gens du voyage expulsées hier manu militari des chalets qu’elles occupaient depuis 20 ans sur les terrains des anciennes usines Titan-Coder.
La semaine dernière, il s’agissait de mendier, aujourd’hui de fouiller ds les poubelles.
Une soupe de poisson chaude, un sandwich, ont été partagés par les paritcipants.

Prochain rdv jeudi 10 novembre, avec une marche sur le Quai du Port derrière un orchestre, le baptème de la rue de la Mendicité en remplacement du quai. Puis à 13h, à la MMDH, la constitution d’un collectif comme celui des "Aidants" en avril 2009 face aux lois Besson.

Le rassemblement terminé, certains d’entre ns se sont rendus à la Porte d’Aix, à l’appel essentiellement d’EELV, pour la libération de cet espace public. En effet depuis l’affaire du détournement d’un parking et l’expulsion d’une 100aine de Rroms réfugiés là cet été, la pelouse du lieu est gardée en permanence par une escouade de policiers en grde tenue de répression ; et chatouilleux (si c’est possible !). Les forces de l’ordre promises par Guéant sont en fait des gardiens de square d’un genre un peu particulier, qui veillent rigoureusement sur un gazon interdit aux familles, aux enfants...

JPEG - 150.1 ko
JPEG - 163.6 ko
Sous le drapeau des tsiganes.
JPEG - 117.6 ko
Fahti délégué rég Emmaüs
JPEG - 123.7 ko
famille expulsée hier
JPEG - 140.1 ko
JPEG - 136.2 ko
La bonne soupe de Médecins du Monde
JPEG - 108.1 ko

Jean 6/4


JPEG - 396.1 ko
JPEG - 397.9 ko
JPEG - 434.3 ko

Emmaüs en colère !

Par arrêté municipal, la municipalité de Marseille a interdit la mendicité à Marseille.

La justification avancée par les autorités municipales est la sécurité des Marseillais. Il est de bon ton de chasser les pauvres du centre ville en s’abritant derrière un discours sécuritaire. Mais ne nous y trompons pas ! Dire aux Marseillais que les pauvres constituent une menace est scandaleux et démagogique. S’il faut s’attaquer aux réseaux mafieux qui exploitent la misère, point besoin d’interdire aux mendiants de tendre la main. Mais il est évidemment plus facile de s’attaquer aux faibles...

Les 3 communautés Emmaüs de Marseille (Pointe Rouge, Saint Marcel, Cabriès) et la fondation abbé Pierre ont réagi dés l’annonce de cet arrêté en manifestant devant la Mairie le jeudi 20 octobre.

Nous devons maintenir une pression populaire sur la Mairie afin d’obtenir l’abrogation de cet arrêté inique.

Jeudi 27 octobre nous organisons donc un deuxième rassemblement à 11h30 devant la Mairie de Marseille avec distribution de vêtements chauds et de fruits.

L’abbé Pierre le martelait sans cesse :"ce sont les causes de la pauvreté qu’il faut combattre, pas les pauvres". Nos élus se doivent de faire le travail pour lequel ils ont été élus : redonner à la deuxième ville de France les moyens de ses ambitions en optant pour une politique sociale digne et efficace.

Ne pas avoir de toit, ne rien avoir dans le ventre, ne pas pouvoir s’habiller décemment, voilà la vraie insécurité !

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui souhaitent manifester leur solidarité aux plus démunis à nous rejoindre pour ce deuxième jeudi de la colère.
 


Le 25 octobre 2011


Mendiants solidaires : Acte II


« DES POUBELLES POUR MANGER ET S’HABILLER » !

Les pauvres réclament un PV, le « Permis de Vivre » !
En attendant, ils n’auront d’autre choix que de continuer à faire les poubelles de la ville et à demander la pièce…, pour SURVIVRE.
La Ville de Marseille, plutôt que d’investir dans des dispositifs de lutte contre l’exclusion, préfère criminaliser les pauvres pour mieux les rendre invisibles.
La misère ne se cache pas, elle se combat !
_è Emmaüs appelle les citoyens marseillais, les politiques et les associations à s’indigner contre l’arrêté municipal anti-mendicité et à participer solidairement à la 2ème séance collective de mendicité et de glanage, organisée devant l’hôtel de ville jeudi 27 octobre 2011 à 11h30.

Contact presse :
Fondation Abbé Pierre - Fathi Bouaroua : 06 15 36 02 24
Emmaüs Saint-Marcel - Anne Issler : 06 63 56 85 09
Emmaüs Pointe Rouge - Kamel Fassatoui : 06 84 36 74 39
Emmaüs Cabriès - Rachid Akchaini : 06 34 30 53 55


Voir aussi Mille Bâbords article 18718 avec photos :
NOUS SOMMES DES MENDIANTS SOLIDAIRES
1ère séance de mendicité : jeudi 20 octobre à 11h30, devant la Mairie Centrale
Les pauvres réclament un PV, le « Permis de Vivre ».

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090