Une tribune pour les luttes

EMMAÜS en colère !
La Fondation Abbé Pierre et les communautés Emmaüs de Saint-Marcel, Pointe Rouge et Cabriès et le Collectif marseillais Mendiants solidaires.

Mendiants solidaires : Acte IV

4ème jeudi de la colère : jeudi 17 novembre 2011, 12h00 – Hôtel de ville
Débat sur la Fraude sociale : la colère monte !

Article mis en ligne le samedi 19 novembre 2011

4e jeudi de rassemblt devant la mairie, pour demander l’abrogation de cet arrêté, pris le 17/10, jour du refus mondial de la misère. Toujours 200 personnes environ. Une institutrice était venue avec ses élèves (7864). Un spectaculaire dead in a clos cette manifestation.
Le Maire persiste à ns ignorer. Il a préféré recevoir les chauffeurs de taxi, dont le travail de 200 d’entre eux est menacé par des malversations chez leur employeur (Tupp).

JPEG - 112.6 ko
JPEG - 131.2 ko
JPEG - 120.3 ko
JPEG - 131.4 ko
JPEG - 131 ko
7864

Jean 6/4

JPEG - 410.1 ko

JPEG - 395.2 ko
JPEG - 373.8 ko

Communiqué de presse - 15 novembre 2011

Mendiants solidaires : Acte IV

MOBILISONS NOS VOIE(X)

4ème jeudi de la colère : jeudi 17 novembre 2011, 12h00 – Hôtel de ville

A l’heure ou Nicolas Sarkozy s’attaque aux déjà très faibles ressources des plus pauvres, les bénéficiaires du RSA, mais aussi aux droits des malades, en laissant à penser que les uns et les autres seraient des «  fraudeurs » quand ces acquis sociaux, socles d’une République solidaire, leur permettent tout juste de survivre et d’accéder aux soins, le collectif des mendiants solidaires appelle l’ensemble des citoyens marseillais à se mobiliser contre une politique, municipale comme gouvernementale, qui plonge de plus en plus de marseillais et d’habitants de France dans une précarité insupportable.

Nicolas Sarkozy dit : « On n’a pas de dignité quand on ne peut survivre qu’en tendant la main ».

Nous disons : « On n’a pas de dignité, quand on représente la France, à vouloir sortir le pays d’une crise sans précédent, en s’attaquant aux plus faibles, en refusant de tendre une main solidaire ».

Ce n’est pas en voulant opposer les travailleurs pauvres et les bénéficiaires de minima sociaux en laissant à penser que les uns souffrent parce que les seconds ne voudraient pas travailler que nous allons combattre la pauvreté, encore moins réduire le déficit budgétaire de l’Etat.

Les pauvres demandent un toit et du travail, rien d’autre.

Ces politiques qui nous gouvernent feraient mieux de déclarer la guerre à l’évasion fiscale plutôt qu’aux pauvres.

Le collectif marseillais et appelle les citoyens à rejoindre la campagne lancée par Emmaüs France «  Mobilisons nos voie(x) » pour exiger de nos élus qu’ils s’engagent entres autres sur les questions de pauvreté, d’urgence sociale et d’hébergement.

Aujourd’hui notre société est au bord de l’explosion sociale.

Dans quelques mois, en donnant notre voix, c’est pour un nouveau modèle de société que nous devrons nous prononcer. Une société plus solidaire, qui saura reconnaître la richesse et le potentiel qui existent parmi chacun d’entre nous, y compris les plus faibles. Demain, pour eux, pour nous, faisons enfin le choix d’investir dans l’humain !

Mendiants solidaires : Acte IV
4ème jeudi de la colère : jeudi 17 novembre 2011,
12h00 – Hôtel de ville


Actes précédents Mendiants solidaires avec photos 18778


Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1090