Une tribune pour les luttes

URGENT Marseille :
nouvelle expulsion aux anciens abattoirs (15e)

Article mis en ligne le lundi 19 décembre 2011

Ce matin [lundi 19/12] les "forces de l’ordre" ont encore créé le désordre en expulsant, des anciens abattoirs sur le trottoir, des familles Rroms : une quinzaine d’adultes, dont une femme qui sort de l’hôpital d’une césarienne, et une dizaine d’enfants.

Désordre parce qu’ils sont expulsés sans solution d’accueil, désordre parce que les forces dit de l’ordre obéissent au Préfet et au Maire de Marseille qui ne respectent pas les lois notamment loi du 25 mars 2009 « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. »
Désordre puisqu’en absence de solution ils vont occuper quelques autres trottoirs dans la ville de Marseille augmentant le mécontentement des habitants, et de fait, le rejet envers ces familles migrantes précarisées.

Samedi ils étaient à Zoccola, expulsés des trottoirs, «  conduits » par la police à St Jérôme, puis à «  l’aire d’accueil » de St Menet où il était impossible de les accueillir, puisque la police ignorait qu’elle est réservée aux citoyens possédant un carnet de circulation, disposition spécifique aux voyageurs dits « gens du voyage ».

Ils sont donc repartis sur St Jérôme et pour certains sur les abattoirs ou sur le trottoir où ils étaient avant.

Ces expulsions qui deviennent de plus en plus inhumaines, stupides, et kafkaïennes sont dirigées contre une population bien ciblée : les Rroms. Ceci nous rappelle une triste période de notre histoire sur le comportement de certains fonctionnaires qui se réfugiaient derrière : «  on obéit aux ordres ». Heureusement beaucoup ont refusé d’obéir aux « ordres » inhumains.
Je rappellerai l’article 1 de la DUDH : tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit.. »

Philippe Dieudonné
Vice président de la fédération des BdR De la LDH

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1000