Une tribune pour les luttes

Roger Belbéoch : un grand résistant à la "fureur" nucléaire

C’est avant la catastrophe qu’il faut agir. Après, il n’y a plus qu’à subir !

Article mis en ligne le vendredi 6 janvier 2012

Disparition de Roger BELBÉOCH survenue le 27 décembre 2011, à l’âge de quatre-vingt-trois ans

Sortir du nucléaire, c’est possible, avant la catastrophe. C’est avant l’accident qu’il faut agir. Après, il n’y a plus qu’à subir !

Jusqu’à son dernier souffle, inlassablement, il s’est battu pour cela avec Bella, son épouse, démontant les mensonges de la propagande nucléaire, apportant ses connaissances et sa contre-expertise scientifique, recoupant l’information.

Plus que jamais, il faut continuer la lutte et l’enrichir de ses connaissances.

rare video-interview de Roger : http://vimeo.com/34537589

Un lien pour consulter les écrits de Bella et Roger Belbeoch :
www.dissident-media.org/infonucleai...

Autres publications

1-Nucléaire et Santé, 1978, édité par le CCPAH, Comité Contre la Pollution Atomique à La Hague. Assises internationales du retraitement, Equeurdreville, 21-22 octobre 1978. Compte-rendu de la Commission Nucléaire et santé, 68 pages.
http://dissident-media.org/infonucl...

2-Santé et Rayonnement : Effets cancérigènes des faibles doses et rayonnements. Collaboration GSIEN/Criirad. Traduction Roger et Bella Belbéoch. janvier 1988. Roger Belbéoch a écrit 2 articles :
- « les effets biologiques des faibles doses de rayonnements »
- « Le système international de radioprotection est fondé sur des données fausses ».
Ce livre peut être commandé à la CRIIRAD 471 av Victor Hugo-26000 Valence

3-Radioprotection et droit international. Entre les contraintes économiques et écologiques, politiques et éthiques Ivo Rens et Joël Jakubec éd. 1998 dont l’article de Roger Belbéoch, très argumenté intitulé : « Comment sommes-nous protégés contre le rayonnement ? Les normes internationales de radioprotection. Le rôle de la CIPR. »

ce livre est entièrement numérisé sur le site de sebes
www.unige.ch/sebes/

Roger Belbéoch était directeur de la publication STOP-NOGENT :
www.dissident-media.org/stop_nogent/

Au lendemain de Fukushima, Bella et Roger avaient tout de suite diffusé ce cri d’alerte que SDNC avait relayé : 140 000 personnes abandonnées en zone contaminée

En novembre 2010, Roger Belbeoch nous téléphonait pour nous informer qu’il avait découvert par hasard, peu après Tchernobyl, les rejets radioactifs illégaux et gigantesques de la centrale nucléaire de Brennilis. Cela confortait ce que Bruno Chareyron de la CRIIRAD avait souligné dans sa conférence de septembre 2007 à la Feuillée.

Sortir du nucléaire Cornouaille - Nukleel Nann Trugarez !

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Nucléaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 200