Une tribune pour les luttes

Rroms à Château-Gombert : Le harcélement policier permanent !

Article mis en ligne le jeudi 26 janvier 2012

Suis passé ce matin avec une amie sur le campement rom de Château-Gombert soutenu par de nombreuses associations (rencontres tziganes, LDH, Cimade, Médecins du monde etc.), syndicats (Sud-solidaires, CGT, CNT...), partis, individus.

JPEG - 157.7 ko
Rroms -St Jerome

Anna-Maria, jeune rom originaire de Bucarest, à Marseille depuis 5 ans, mère seule de 3 enfants, avec ses 2 parents malades à charge, nous reçoit dans sa "salle à manger", une cabane de planches construite dans la journée, au confort précaire mais chaleureux et nous parle de son nouveau quotidien sur ce campement.

JPEG - 146.3 ko
Anna-Maria
JPEG - 145.1 ko
Château-Gombert 002

Ils sont contents du lieu si ce n’était les harcélements permanents de la flicaille : en civil ou en uniforme, c’est des intrusions permanentes sur leur lieu de campement : contrôles des papiers, comptage des têtes (des fois qu’ils en dégotteraient quelques-uns pour le prochain charter du sinistre Guéant pour la Roumanie, statistiques d’expulsions obligent...), intimidations ("dans une semaine vous devrez partir", "rapport", "tribunal", avis d’expulsion" voilà le seul qu’ils entendent de la part des forces dites de l’ordre.
Ils les ont également obligé à aller garer leur véhicules hors du campement alors que certains qui n’ont ni baraque ni caravane dorment encore dans leur voiture...)
Hier en pleine nuit, à 23h 30 : contrôle d’identité !

Il semblerait qu’il y des doléances (plainte ?) de braves gens de la cité residentielle proche avec des arguments du genre :"un peu ça va mais +..." (le sinistre Hortefeux et ses "auvergnats" fait école...). La police s’est rendue dans cette résidence sécurisée et barricadée pour entendre les doléances de ces braves gens...

Le terrain à un côté champêtre : un petit bosquet d’arbres au bord des champs (plus hors de la ville, y’a pas !..).
L’accés à l’eau : une borne à incendie proche
Il appartiendrait à Marseille aménagement, société mixte dont voici les participations au capital :
Un capital de 6,2 millions d’euros regroupé autour de sept actionnaires :

Ville de Marseille25,26%

Marseille Provence Métropole25,25%

Caisse d’Epargne25,51%

Caisse des Dépôts et Consignations20,43%

Dexia - Crédit Local3,07%

Chambre de Commerce et d’Industrie
Marseille Provence0,43%

Marseille Habitat0,05% .

Un représentant de cette société s’est d’ailleurs pointé hier, avec la flicaille sur le campement.

Pour sur que nous aurions des choses à dire à Mr Gaudin mais également à notre trés socialiste E. Casuelli, président de la Communauté Urbaine de Marseille qui fait expulser les roms (rue Zocola) et de l’autre côté signe notre lettre ouverte en faveur des roms [à noter que nous n’avons vu aucun-e de leurs militant-es sur le terrain..._ Bonne conscience humaniste à bas prix (une signature) en période électorale ?...]

Plus que jamais, la solidarité avec ces familles en grande précarité, perpetuellement expulsées, victimes des harcélements policiers et des racistes de tout poil est nécessaire.
Passez les voire ; sentir que des gens sont mobilisés pour eux leur est d’un grand réconfort.
Au niveau materiel : besoin d’eau minérale (ils n’osent pas faire boire aux enfants, l’eau de la borne incendie), laitages, couvertures, plaques pour la cuisine (au gaz), clous, appareils de chauffage (gaz ou électrique), essence (et non gasoil) pour le groupe électrogéne, voici les principaux besoins qu’ils nous ont listé.

D’autre part, il me semblerait judicieux de pondre un tract de sensibilisation en direction des voisins et des étudiants de la fac St Jérôme attenante.

La lucha sigue !

JPEG - 158.5 ko
Château-Gombert 004

info portfolio

Rroms -St Jerome Château-Gombert 004 Anna-Maria Château-Gombert 002
Retour en haut de la page

18 Messages

  • Le 26 janvier 2012 à 17:10, par

    Je suis un voisin et il me serait agréable que mon commentaire ne soit pas effacer car je n’ai peut être pas les mêmes idées que vous. Et que vous défendez surement aussi la liberté d’expression.
    Dans votre article vous dites que ces personnes se servent d’une borne incendie. Ce qui est formellement interdit et de plus ils se sont servis directement dans une résidence. Vous allez surement me dire que l’on doit être solidaire des personnes dans la précarité soit, mais il me semble qu’au vu des articles que j’ai pu lire dans les différents quotidiens régionaux les pouvoirs publics ont proposé des solutions.
    Une aire d’accueil pour les gens du voyage existe il me semble à St Menet.
    Mais peut être que ce ne sont pas des gens du voyage mais tous simplement des gens du voyage qui veulent ce sédentarisé puisqu’il construise des maisons en bois.
    D’autre solution peuvent exister aussi tel que la mise à disposition de locaux d’association telle que la votre mais à ce moment votre solidarité s’arrête.
    C’est vrai que la France fait rêver mais commençons à s’occuper de nous puis nous nous occuperons des autres. Mais propos vous paraitrons peut être un peu raciste mais il en est rien. C’est juste un sentiment.

    • Le 26 janvier 2012 à 20:47, par Ina

      Je suis également une voisine des roms , sachez qu il c était déjà installé en août et on s en souviens . C est facile de donner des conseils quand ont habite loin de ses personnes chaleureuses qui ont dégrader ce petit bosquet comme vous dites !!!! Mon enfant de 3 ans faisait du vélo dans cet endroit paisible , je suis désolée mais photo à l appui c est devenu une décharge ,il peuvent très bien jetter leur déchet dans les poubelles !!! Quel excuse allez vous leur trouver ? Faut arrêter un peu je sus désolée mais le peu d espace agréable qu il reste dans un quartier résidentiel à 2 pas d un âne doit rester préserver et ce n est pas un endroit pour eux , dotant plus qu il ont mis le feu aux champs voisin afin d agrandir le passage c est une honte !!!! Ayez plutôt de la peine pour les pauvres français retraite à la rue et pour nos beaux champs jusqu’à présent préserver . Sans parler des cambriolages , bruits et climats d insécurité , prenez les chez vous dans votre jardin si vous aimez vivre dans ce climat !!! Merci de ne pas supprimer mon message et répondez moi plutot

    • Le 26 janvier 2012 à 22:43, par julie

      Ils s’embrassent au mois de Janvier,
      car une nouvelle année commence,
      mais depuis des éternités
      l’a pas tell’ment changé la France.
      Passent les jours et les semaines,
      y a qu’le décor qui évolue,
      la mentalité est la même :
      tous des tocards, tous des faux culs.

      Ils sont pas lourds, en février,
      à se souvenir de Charonne,
      des matraqueurs assermentés
      qui fignolèrent leur besogne,
      la France est un pays de flics,
      à tous les coins d’rue y’en a 100,
      pour faire règner l’ordre public
      ils assassinent impunément.

      Quand on exécute au mois d’mars,
      de l’autr’ côté des Pyrénées,
      un arnachiste du Pays basque,
      pour lui apprendre à s’révolter,
      ils crient, ils pleurent et ils s’indignent
      de cette immonde mise à mort,
      mais ils oublient qu’la guillotine
      chez nous aussi fonctionne encore.

      Etre né sous l’signe de l’hexagone,
      c’est pas c’qu’on fait d’mieux en c’moment,
      et le roi des cons, sur son trône,
      j’parierai pas qu’il est all’mand.

      On leur a dit, au mois d’avril,
      à la télé, dans les journaux,
      de pas se découvrir d’un fil,
      que l’printemps c’était pour bientôt,
      les vieux principes du seizième siècle,
      et les vieilles traditions débiles,
      ils les appliquent tous à la lettre,
      y m’font pitié ces imbéciles.

      Ils se souviennent, au mois de mai,
      d’un sang qui coula rouge et noir,
      d’une révolution manquée
      qui faillit renverser l’Histoire,
      j’me souviens surtout d’ces moutons,
      effrayés par la Liberté,
      s’en allant voter par millions
      pour l’ordre et la sécurité.

      Ils commémorent au mois de juin
      un débarquement d’Normandie,
      ils pensent au brave soldat ricain
      qu’est v’nu se faire tuer loin d’chez lui,
      ils oublient qu’à l’abri des bombes,
      les Francais criaient "Vive Pétain",
      qu’ils étaient bien planqués à Londres,
      qu’y avait pas beaucoup d’Jean Moulin.

      Etre né sous l’signe de l’hexagone,
      c’est pas la gloire, en vérité,
      et le roi des cons, sur son trône,
      me dites pas qu’il est portugais.

      Ils font la fête au mois d’juillet,
      en souv’nir d’une révolution,
      qui n’a jamais éliminé
      la misère et l’exploitation,
      ils s’abreuvent de bals populaires,
      d’feux d’artifice et de flonflons,
      ils pensent oublier dans la bière
      qu’ils sont gourvernés comme des pions.

      Au mois d’août c’est la liberté,
      après une longue année d’usine,
      ils crient : "Vive les congés payés",
      ils oublient un peu la machine,
      en Espagne, en Grèce ou en France,
      ils vont polluer toutes les plages,
      et par leur unique présence,
      abîmer tous les paysages.

      Lorsqu’en septembre on assassine,
      un peuple et une liberté,
      au cœur de l’Amérique latine,
      ils sont pas nombreux à gueuler,
      un ambassadeur se ramène,
      bras ouverts il est accueilli,
      le fascisme c’est la gangrène
      à Santiago comme à Paris.

      Etre né sous l’signe de l’hexagone,
      c’est vraiment pas une sinécure,
      et le roi des cons, sur son trône,
      il est français, ça j’en suis sûr.

      Finies les vendanges en octobre,
      le raisin fermente en tonneaux,
      ils sont très fiers de leurs vignobles,
      leurs "Côtes-du-Rhône" et leurs "Bordeaux",
      ils exportent le sang de la terre
      un peu partout à l’étranger,
      leur pinard et leur camenbert
      c’est leur seule gloire à ces tarrés.

      En Novembre, au salon d’l’auto,
      ils vont admirer par milliers
      l’dernier modèle de chez Peugeot,
      qu’ils pourront jamais se payer,
      la bagnole, la télé, l’tiercé,
      c’est l’opium du peuple de France,
      lui supprimer c’est le tuer,
      c’est une drogue à accoutumance.

      En décembre c’est l’apothéose,
      la grande bouffe et les p’tits cadeaux,
      ils sont toujours aussi moroses,
      mais y a d’la joie dans les ghettos,
      la Terre peut s’arrêter d’tourner,
      ils rat’ront pas leur réveillon ;
      moi j’voudrais tous les voir crever,
      étouffés de dinde aux marrons.

      Etre né sous l’signe de l’hexagone,
      on peut pas dire qu’ca soit bandant
      si l’roi des cons perdait son trône,
      y aurait 50 millions de prétendants.

      Allez salut à toi l’amiE Rom et vive la lutte contre l’ignorance et la bêtise du franchouillard ! Julie

    • Le 27 janvier 2012 à 09:53, par michel memeteau

      (Note : je suis ’administrateur’ du site)

      Il y a effectivement méprise sur la "liberté d’expression" sur notre site.

      Nous allons mettre a jour le message régissant la publication des commentaires à ce sujet, notre position n’as jamais été d’utiliser les commentaires comme un lieu de débat, ils sont la pour enrichir l’article, mais pour réfuter son contenu.

      C’est la raison pour laquelle vous voyez certains de vos commentaires effacés

      Vous avez de nombreux sites ou certains de vos "propos" auront toutes leur place. Pas sur le notre.

      • Le 27 janvier 2012 à 13:56, par michel memeteau

        Message destiné aux auteurs de commentaires effacés qui liraient ce message :

        Nous croulons sous les commentaires insultant les rédacteurs du site, remplis de menaces a la limite de la legalité.

        Rien ne vous oblige a venir lire nos articles, et ce site est entièrement gérés par des benevoles, et non pas payés par des subventions et donc vos impots.

        Nous essayons de faire quelque chose de positif envers ceux qui souffrent contrairement à la haine que vous tenter de deverser ici, n’hésiter pas a cracher votre bile haineuse sur des sites tels que http://fdesouche.com , leur politique de commentaires est surement plus souple.

    • Le 27 janvier 2012 à 21:22, par

      L’aire d’accueil de Saint Menet est réservée aux gens du voyage, titulaires d’un carnet de circulation. Ce qui n’est évidemment pas le cas des Roms. A ce sujet il faut préciser que la ville de Marseille est dans l’illégalité car elle ne respecte pas les dispositions de la loi (Louis) Besson de juillet 2000 qui prévoit pour une ville comme Marseille un nombre supérieur d’emplacements pour accueillir les gens du voyage. Quant aux solutions proposées par les pouvoirs publics je ne vois vraiment pas à quoi vous faites allusion ... Accueillir les familles roms dans les locaux de nos associations, dans nos jardins, dans nos appartements ... cet argumentaire devient lassant. La même chose sur le sempiternel "occupons nous de nos pauvres". non notre solidarité ne s’arrête pas à nos portes et surtout elle ne connait pas de frontières.

  • Le 26 janvier 2012 à 22:24, par SVPat

    A la lecture des réactions à l’article, je sais maintenant ce qui à pi u se passer en 40 dans mon pays La France et je sais pourquoi ce sont des Français qui ont livrés d’autres français aux allemands
    Lamentable !!!!

    • Le 27 janvier 2012 à 07:35, par Pelletier

      Cesser de faire référence à des évenements passés qui n’ont rien à voir avec la situation présente, c’est devenir adulte, et d’un. Et de deux, que faites vous de concret pour les roms ? Il y a un fait auquel vous ne pouvez rien, c’est que nombre de vos concitoyens n’en veulent pas, des roms, et ça ne changera pas, jamais, capito ?

  • Le 27 janvier 2012 à 14:41, par Gérard

    Comme Julie, SALUT A TOI l’AMI(E) ROM

  • Le 27 janvier 2012 à 17:46, par

    j’habite dans l’une des résidences que vous qualifiez de "barricadées". Jusqu’à présent, je n’ai ni vu les barbelés ni les résidents armés attendre patiemment qu’un Rom se présente à l’entrée...
    Il est vrai que nous sommes de braves gens qui payons nos impôts, nos charges... je ne pense pas que vouloir retrouver la tranquilité de notre quartier soit inhumain. Nous avons connu des intrusions, des tentatives de cambriolages... Ce n’est qu’un constat. Comme le dit un commentaire plus haut, pourquoi ne pas aider nos retraités, ou les familles pauvres de notre pays avant d’aider les Roms. Ce n’est pas du racisme, je pense qu’il y a d’autres priorité.

    • Le 27 janvier 2012 à 18:12, par

      D’accord avec ce commentaire,rien à ajouter.Vouloir la paix et la sécurité, est ce du racisme ?

    • Le 27 janvier 2012 à 18:23, par

      Le problème c’est que ce sont ces mêmes associations généreuses qui se préoccupent du chômage, de la précarité et de la pauvreté dans ce pays. Le champ où ces pauvres gens sont installés n’est pas à vous et bientôt on va y construire un immeuble. Essayez de voir qu’il s’agit d’êtres humains, d’enfants qui ont été scolarisés avant d’être pourchassés depuis 6 mois et parlent français. Essayez de dépasser votre bien être personnel et allez discuter avec eux. Votre point de vue changera peut-être. On ne choisit pas le pays où l’on nait et vous n’avez rien fait de spécial pour "mériter" de vivre en France (où il serait bien étonnant d’ailleurs qu’au moins un de vos grands-parents ne soit pas né !).

      • Le 28 janvier 2012 à 10:42, par

        Si on vous ecoute , nous les bravent gens sommes des égoïstes qui ne pensons qu à nous alors ? Certes on ne choisit pas ou on naît et nos grand parent pour certain sont des immigrés mais intègre . Est ce qu ils désirent travailler , s intégrer , vivre dans des appartements et scolariser leur enfant , je ne pense pas... Dans leur pays d origine , il sont également mal intégré reportage à l appui . Nous ne sommes pas des monstres et oui il faudrai leur trouver une aire d accueil mais peut être que si il respecete les lieux , voisins et nos maisons et étendage ( cambriolage) on les accueillerai avec plus de compassions .Je ne remet pas en cause vos idée mais j aimerai bien quand même un peu d honnêteté et de reconnaître qu il ne sont pas tout beau tout rose . Cordialement

        • Le 28 janvier 2012 à 12:14, par

          Oui ils désirent vivre de leur travail (Ils n’ont, bien que citoyens européens, pas le droit de travailler en France, ce qui est une discrimination) et avant qu’on les pourchasse sans cesse, ils le faisaient à leur manière en recyclant tout ce qui était utilisable dans nos poubelles de pays riches.
          Oui ils désirent que leurs enfants soient scolarisés (ce qu’ils ne sont pas dans leurs pays d’origine) et c’est pour certains une des raisons de leur venue en France, mais pour cela il faut un peu de stabilité.
          Oui ils désireraient de vrais appartements, mais comme nous ne sommes plus à l’époque de vos grands parents où les immigrés avaient la possibilité de vivre dans des bidonvilles, ils demandent seulement qu’on ne les chasse pas tous les deux jours !
          Oui vos grands parents immigrés étaient certainement intègres mais ce n’est pas à l’époque de leur arrivée la réputation qu’on leur faisait.
          Et arrêtez de parler de leur responsabilité dans de soi-disant vols et cambriolages depuis leur arrivée car vous savez bien que s’ils étaient coupables , vu le harcèlement policier permanent dont ils sont l’objet dans leur pauvre campement, ils seraient en prison. On semble vous monter la tête dans votre résidence à coups de peurs irraisonnées et de mensonges.

          • Le 28 janvier 2012 à 19:52, par

            Vous dites qu’on nous monte la tête à coup de peurs irraisonnées, mais coïncicence ou pas, suite à leur arrivée, les résidences tranquiles jusque là ont vu apparaitre :
            - des gens n’habitant pas dans la residence se ballader dans les couloirs en écoutant aux portes, et s’enfuir en courant dès qu’une porte s’ouvre,
            - des départs de feux intentionnels.

            Par curiosité, avez vous déjà vécu dans un endroit où des inconnus se promènent et vous épient ? C’est un sentiment assez bizarre, que de rentrer chez soi en ayant peur ....

            • Le 28 janvier 2012 à 20:53, par

              Pas de départs de feu ou de cambriolages signalés à la police depuis l’arrivée derrière le petit bois qui les séparent des résidences de ces quelques familles Rroms. D’ailleurs on se demande bien quel intérêt elles y auraient ...
              Pour ne pas avoir peur d’inconnus, le plus simple est d’aller vous présenter et de leur parler normalement (donc aimablement) : ils ne vous seront plus inconnus et vous verrez qu’ils sont beaucoup plus hospitaliers que ce que vous semblez croire et n’inspirent vraiment pas la peur.

  • Le 29 janvier 2012 à 20:52, par

    Message aux auteurs des forums et des lecteurs du site après la réception de messages racistes, intolérants et xénophobes :19657

    • Le 30 janvier 2012 à 13:22, par LD

      Certes le racisme, la xénophobie et l’intolérance sont misérables et condamnables, et les combattre est un devoir.
      Mais que dire de la lutte pour la liberté d’expression ? Serait-elle à sens unique ?

      http://www.millebabords.org/spip.php?article5854

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Tribune libre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 225