Une tribune pour les luttes

Une nouvelle agression contre Jelloul BEN HAMIDA

Article mis en ligne le dimanche 30 janvier 2005

Notre ami Jelloul BEN HAMIDA, membre du CRLDHT, Secrétaire Général de la FTCR et animateur du site l’Autre Tunisie, a été victime d’une agression devant son domicile hier matin alors qu’il rentrait chez lui.

Alors qu’il garait son véhicule devant son domicile, quatre individus l’ont agressé à coups de poing ; ils lui ont tailladé la joue gauche avec un couteau et volé son véhicule dont le moteur était toujours en marche.

Alertée par les voisins, une patrouille de police s’est rendue immédiatement sur les lieux de l’agression.

Les agents ont informé Jelloul, après avoir vérifié l’immatriculation de son véhicule, que celui ci venait d’être intercepté par une autre patrouille qui opérait une ronde dans le quartier.

Jelloul a été amené par la police sur les lieux de l’interpellation (14eme arrondissement de Marseille) et a reconnu l’un de ses agresseurs qui avait subtilisé le véhicule et qui a été immédiatement arrêté.

Nous dénonçons cette lâche agression et exprimons notre solidarité et notre soutien à notre camarade Jelloul.

Si nous nous félicitons de la rapidité et de l’efficacité de la police dans cette affaire, nous espérons que l’enquête débouchera sur l’arrestation des trois autres membres de la bande qui se sont enfuis à bord d’un autre véhicule.

Compte tenu du caractère apparemment prémédité et organisé de cette agression puisque les agresseurs de Jelloul l’attendaient devant chez lui à côté de leur véhicule stationné à cheval sur le trottoir dans un quartier calme et peu fréquenté à l’heure de l’agression (environ 4h30), nous sommes tentés de faire le lien avec les autres agressions dont il a été victime voici plus de deux ans devant le port de la Joliette alors qu’il affichait pour réclamer la libération des prisonniers politiques en Tunisie.

Cette agression survient une semaine après que Jelloul ait dénoncé publiquement au nom du CRLDHT, lors de la tenue de l’assemblée générale du Forum Social Méditerranéen, les pratiques d’infiltration de la police tunisienne dans les rencontres internationales

Jelloul a porté plainte pour vol et violence en bande et nous espérons que l’enquête puisse nous éclairer sur les véritables motivations de ces agresseurs et démasquer, s’il y a lieu, les éventuels commanditaires.

Ce type d’agressions ressemble étrangement aux pratiques des sbires du RCD (parti au pouvoir en Tunisie) qui, à défaut d’une action directe de la police politique, utilisent les voyous pour exécuter leurs sales besognes et maquillent ainsi les agressions des défenseurs des droits humains en les faisant passer pour des actes de délinquance.

Nous n’avons cessé d’alerter les autorités françaises sur les agissements de la police politique tunisienne en particulier à Marseille qui, sous couvert de statut diplomatique, est en fait une brigade de la direction de la sûreté de l’Etat composée généralement de trois policiers qui terrorise la communauté tunisienne, manipule certains de ses membres et n’hésite pas à recourir à des hommes de main de différentes nationalités.

Nous ne pouvons accepter que le territoire français devienne le terrain d’actions et de prolongements de la répression organisée par le pouvoir tunisien contre les défenseurs des droits de l’homme et les militants pour la démocratie en Tunisie

Paris, le 30 janvier 2005.

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’ Homme en Tunisie

Membre du Réseau Euroméditérranéen des Droits de l’ Homme

21 ter rue voltaire , 75011 Paris

TEL : 00 33 3 21 96 40 99

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

CRLDHT (Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’ Homme en Tunisie) c'est aussi ...