Une tribune pour les luttes

MARSEILLE

Manifestation face à la venue de Marine Le Pen en meeting à Marseille

Dimanche 4 mars - 14h.30 : la manifestation se dirige vers Castellane par la rue de Rome.
Voir vidéo et photos.

Article mis en ligne le mardi 6 mars 2012

http://www.lamarseillaise.fr/le-fla...
VIDEO : 5 mn dans la manifestation anti-FN du 4 mars
06-03-2012

Dimanche 4 mars, Marine Le Pen tenait meeting au Parc Chanot (lire ici). Dans le même temps, à l’appel des organisations de gauche se tenait un rassemblement contre le Front National dans les rues de Marseille. Voici à quoi cela ressemblait.


JPEG - 194.4 ko
JPEG - 175.7 ko
JPEG - 203.9 ko
Je suis pas un voyou / Je suis pas socialiste / Je suis basque / Et j’ai épousé une étrangère / Suis-je un mauvais français ?
JPEG - 165 ko
JPEG - 162.4 ko
JPEG - 105.9 ko
JPEG - 169 ko
JPEG - 135 ko
JPEG - 185.9 ko
JPEG - 182.2 ko
JPEG - 174.6 ko

2500 personnes seulement au meeting de Marine Le Pen à Marseille avec des cars de toute la région !



La gauche fait front

Linda Be Diaf

http://www.lamarseillaise.fr/societ...

05-03-2012

Le Front de gauche et les premiers signataires à l’appel à manifester se sont rassemblés hier à 14h au cours Belsunce pour combattre l’extrême droite. S’en est suivie une manifestation à laquelle les CRS ont fait barrage.

«  Le Pen dégage, Marseille n’est pas à toi » était le slogan leitmotiv du rassemblement anti-Front National qui a eu lieu dimanche 4 mars après-midi, dans le centre ville de Marseille à l’appel du Front de gauche et des premières organisations signataires : AFA 13, AL, Alternatifs, Collectif pour l’émancipation des quartiers populaires, Collectif Solidarité Maghreb, EELV, Fase, GA, GU, JC/UEC, NPA, PCF, PG, Quartiers Nord Quartiers Forts, Solidaires, SUD Educ, SNUipp, Unef… mais aussi Action Anti-fasciste, le parti Occitan, ainsi que des familles, des mamans en poussette, et des citoyens qui tenaient à dire que «  non » au Front National à Marseille.

(...)

François Lefèvre, étudiant et militant au NPA, manifeste car « le FN n’est pas un parti anti-capitaliste comme il veut le faire croire, c’est un parti au service du capitalisme et du patronat. Rappelons qu’au moment de la réforme des Retraites, le FN traité de « terroristes » les grévistes dans les raffineries. » Et Jessica d’ajouter, « les élus FN sont les seuls à avoir voté contre une motion de soutien aux salariés de Fralib à Gémenos. »
Pour Jean-Marc Coppola, vice-président PCF du conseil régional et candidat du Front de gauche aux législatives dans la 7e circonscription - seul élu politique à avoir participé au rassemblement, «  l’idée est surtout d’informer la population sur le danger des thèses du Front national. Il y a une perméabilité entre l’UMP et le FN qui fait que des gens pensent qu’il n’y a pas de danger mais ils se trompent. Peu importe qui porte ces idées. On peut d’ailleurs se demander si Claude Guéant n’est pas au FN. Ce sont les thèses qui sont dangereuses car racistes et xénophobes. »

(...)

— -

"Marseille est un carrefour des peuples, et la venue de Marine Le Pen ici est un symbole qu’il faut combattre", expliquait Stéphane Vinclair, secrétaire Paca du syndicat Sud-Pôle Emploi, tandis que le cortège reprenait le slogan "Nous sommes tous des enfants d’immigrés".

"Quand Marine Le Pen parle de République, ce n’est pas de la même que celle dont nous parlons, celle où tous les citoyens ont leur place", disait Marie Batoux, porte-parole du Front de Gauche dans les Bouches-du-Rhône, qui dénonce "une fumisterie" dans la "pseudo-fibre sociale" affichée par Marine Le Pen.
"Elle n’a pas un mot sur la précarité, elle attaque ceux qui font grève au moment de la réforme des retraites, elle n’est absolument pas aux côtés des ouvriers", énumère-t-elle, citant aussi "la question des femmes, à qui elle propose un retour à la maison avec un salaire maternel sous le seuil de pauvreté". "C’est la République des uns contre les autres", ajoute-t-elle.


le dimanche 4 mars 2012

Le Pen dégage de Marseille
AFA 13, AL, Alternatifs, Collectif pour l’émancipation des quartiers populaires, Collectif Solidarité Maghreb, EELV, FASE, GA, GU, JC/UEC, NPA, PCF, PG, Quartiers Nord Quartiers Forts, Solidaires, SUD Educ, Unef ... (premiers signataires)

Malgré les opérations de communication, le projet politique du FN est plus que jamais raciste et autoritaire : Racisme, islamophobie, antisémitisme, sexisme, homophobie, politique antisociale au service des plus riches et restriction des libertés... son tournant social est une fiction.

La stratégie du FN est de diviser la population, de désigner l’autre, l’étranger, comme responsable de tous les problèmes de la société. Le FN n’apporte aucune réponse au chômage, à la précarité, au mal logement... au lieu de combattre les causes de la crise économique, le FN cherche à diviser les travailleurs pour remettre en cause nos droits et libertés.

Pour preuve, les élus FN au conseil régional sont les seuls à avoir voté contre une motion de soutien aux salariés de Fralib (Gémenos) en lutte contre la fermeture de leur usine.

Marseille est une ville populaire qui de tout temps a accueilli de nouveaux habitant-e-s arrivés des quatre coins du monde. Le FN est notre ennemi, rappelons que ce sont ces militants qui ont été les assassins d’Ibrahim Ali aux Aygalades en 1995 pendant la campagne électorale de Jean Marie Le Pen.

La venue de Marine Le Pen ne doit pas être banale. Claude Guéant, Sarkozy et leur clique banalisent chaque jour un peu plus son discours. Au delà de l’opération électorale, le discours de l’UMP se rapproche de plus en plus de celui du FN et augure d’un vrai rapprochement politique UMP/FN. Il s’agit là de l’instauration d’un véritable Racisme d’Etat que nous devons combattre.

Si le visage du FN a changé, il ne faut pas se tromper : leur projet politique est resté le même. Le FN n’est pas un parti comme les autres : profondément anti démocratique, sa politique consiste à remettre en cause l’ensemble des acquis démocratiques actuels. Il n’a pas sa place dans le champ public, tout comme les autres groupuscules d’extrême droite (Jeunesses Identitaires, Renouveau Français, Égalité & Réconciliation ...) qui tentent sur le terrain de s’implanter de manière violente, en organisant des rondes contre les arabes, noirs, sdf, homos, militants de gauche … .

Ne restons pas sans agir face au développement des idées racistes, autoritaires et antisociales de l’extrême droite !
Unissons nous !

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 5 mars 2012 à 18:46, par

    Que c’est confortable, la posture anti-fasciste, quand on n’a plus rien à dire après s’être couché au fil des décennies passées devant la mondialisation et la toute puissance de la finance mondiale. Les gesticulations continues et remarquablement maladroites de l’ex lambertiste, ex socialiste (35 ans au PS, ça compte !!!), ex européaniste Mélenchon, fidèle à la tactique social traitre chère aux trotskystes, même repentis, n’ont qu’un seul mérite :celui de faire rigoler le prolo, qui n’en pense pas moins, et qui, en Avril, ira à la pèche ou votera pour le F.N. Enfin, le prolo, ça n’a pas du le faire marrer, quand il a vu les aparratchiks du parti "dit encore communiste" remettre les clés de la cambuse à un de ceux qui aura passer sa vie militante à leur cracher dessus.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1000