Une tribune pour les luttes

Réédition en poche

Les chiens de garde, de Paul Nizan

Article mis en ligne le dimanche 1er avril 2012

Préface de Serge Halimi

L’actualité des Chiens de garde, nous aurions préféré ne pas en éprouver la robuste fraîcheur. Nous aurions aimé qu’un même côté de la barricade cessât de réunir penseurs de métier et bâtisseurs de ruines. Nous aurions voulu que la dissidence fût devenue à ce point contagieuse que l’invocation de Nizan au sursaut et à la résistance en parût presque inutile. Car nous continuons à vouloir un autre monde. L’entreprise nous dépasse ? Notre insuffisance épuise notre persévérance ? Souvenons-nous alors de ce passage par lequel Sartre a résumé l’appel aux armes de son vieux camarade : « Il peut dire aux uns : vous mourez de modestie, osez désirer, soyez insatiables, ne rougissez pas de vouloir la lune : il nous la faut. Et aux autres : dirigez votre rage sur ceux qui l’ont provoquée, n’essayez pas d’échapper à votre mal, cherchez ses causes et cassez-les. » (Serge Halimi, extrait de la préface)

Lorsque ce livre paraît, en 1932, son auteur a 27 ans. Et il donne congé à la philosophie. Selon lui, celle-ci ne sert plus que le pouvoir et l’oppression. Presque un siècle plus tard, les chiens de garde les plus puissants ont migré de l’université anémiée vers les médias dominants. Ils s’exposent à leur tour aux analyses de Paul Nizan. Et à sa colère envers ceux qui calculent toujours les profits qu’ils peuvent tirer des idées qu’ils servent.

Collection "Éléments" - 200 pages - 8 euros
http://atheles.org/agone/elements/l...

Editions Agone, BP 70072, 13192 Marseille cedex 20
http://agone.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505