Une tribune pour les luttes

Un toit c’est un droit !
Pâques au balcon ... et enfin dans le campagne !

Jeudi Noir et le DAL réquisitionnent un bâtiment vide à Montmartre.

d’où la police déloge aujourd’hui illégalement les familles installées mercredi dernier...

Article mis en ligne le dimanche 8 avril 2012


Les mal-logés occupant une clinique désaffectée délogés illégalement par la police

Ils y étaient installés comme la loi le demande depuis plus de quarante-huit heures.

A 10h, alors que les familles se levaient une à une à l’intérieur de « l’immeuble de la Butte », les forces de l’ordre sont arrivées sur place, bloquant la rue sur 200 m.

« Le logement est salubre, à l’abandon depuis trois ans et il n’y a pas de projet pertinent, il est donc légitime qu’on l’occupe », dit Simon Cottin-Marx, militant de Jeudi Noir. « Un immeuble vide à Paris, une clinique désafffectée, c’est un non-sens », abonde Jean-Baptiste Eyraud. Selon lui, il y a en France trois millions de personnes « en grande difficulté de logement », alors qu’on recense quelque 2,1 millions de logements vacants.

.



Communiqué commun du 8 avril 2012

Jeudi Noir et le DAL réquisitionnent un bâtiment vide à Montmartre.

Pâques au balcon, réquisition. Rendez-vous public à Midi au 17 rue Duhesme, 75018 M° Lamarck Caulaincourt pour le brunch de Pâques.

Depuis mercredi 4 avril, le collectif Jeudi Noir et le DAL occupent en toute discrétion un bâtiment de cinq étages, vides depuis trois en ans en plein cœur de Montmartre.

En cette printanière journée de Pâques, à 15 jours de la fin de la campagne présidentielle, une vingtaine de galériens du logement et de prioritaires DALO, ont déposé leurs bagages pour remettre le logement au cœur de la campagne.

Le débat de la campagne présidentielle sur le logement est aussi creux qu’un œuf de Pâques. Jeudi Noir et le DAL s’associent pour forcer les candidats à se positionner sur cette question essentielle.

Ces cinq dernières années, la spéculation immobilière à fait flamber les loyers aux dépens des mal-logés et des précaires, les classes populaires et même moyennes se voient expulsées des centres urbains.

- application de la loi : loi de réquisition, la loi DALO, loi de l’obligation d’accueil de tous les sans-abris.
- encadrement à la baisse des loyers.
- arrêt des expulsions locatives.
- production massive de logements sociaux, application et renforcement de la loi SRU, lutte contre la marchandisation du logement social

Un toit c’est un droit !

Faisons péter la bulle immobilière !

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 11 avril 2012 à 16:24, par

    Une centaine de mal-logés en colère occupaient ce mercredi matin le hall d’un immeuble abritant une filiale d’Axa située à la Défense, pour dénoncer le manque de logement sociaux alors qu’Axa va construire 90 000 m2 de bureaux dans le projet de futur « Pentagone à la française ».

    « Axa s’est vu concéder par l’Etat 90 000 m2 de bureaux sur le projet Balardgone, avec un bail de soixante ans, et il n’y a pas une seule place dans tout ça pour du logement social !! » .

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 4480

D.A.L. Droit Au Logement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40