Une tribune pour les luttes

LDH 13

Quand des candidats de l’UMP attisent la haine...

Article mis en ligne le samedi 26 mai 2012

Vers 20 heures, ce jeudi 24 mai, les familles Roms installées à la Technopole de Château-Gombert ont eu la visite d’une cinquante d’habitants du quartier, accompagnés de deux élues UMP en campagne et de journalistes, les invectivant au départ, en proférant des injures et des menaces.

Des militants des Droits de l’Homme arrivés sur place ont essayé d’engager un dialogue pour tenter d’apaiser les esprits, mais la seule réponse fut des coups, des insultes et des menaces.

Cette échauffourée prend un caractère singulier dès lors qu’elle est accompagnée par des élues de la République, les mêmes qui, siégeant au conseil municipal, refusent obstinément tout dialogue pour apporter des réponses pertinentes à la situation humainement dramatique que subissent ces familles.

Fuyant la misère, les violences et les discriminations, ces familles se heurtent dans notre ville à la même violence institutionnelle et manifestation haineuse.

Nous ne pouvons que condamner cette politique, l’absence de réponse de la ville de Marseille et de la préfecture des Bouches-du-Rhône, ce refus systématique de construire et de rechercher des réponses adaptées et pérennes.

Cette politique qui consiste à « laisser pourrir » les situations, ne peut qu’engendrer incompréhension, expression haineuse et passage à l’acte.

Le courage en politique, ce n’est pas d’aller dans le sens de la vindicte populaire, mais au contraire de réaffirmer des valeurs républicaines, Liberté, Egalité, Fraternité.

Ces familles roumaines, citoyennes européennes font l’objet d’une discrimination, d’un régime et d’une réglementation à part, force est de constater que l’égalité, que la liberté ne s’adressent pas à eux.

Il est de la responsabilité des élus d’organiser la fraternité et une solidarité active en gardant à l’esprit une question déterminante : quelle société voulons-nous construire ?

Le monde a déjà connu la barbarie et les Roms ont payé un lourd tribu de la folie des hommes.

Et ça continue ! ?

Bernard EYNAUD

Pour la LDH 13
Bernard Eynaud, Président LDH 13

LIGUE DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN
Fédération des Bouches du Rhône
34, cours Julien 13006 Marseille
ldh.federation13 chez gmail.com

Retour en haut de la page

4 Messages

  • Le 25 mai 2012 à 08:38, par Circé

    Tribut avec un "t"...

    Très joli lapsus révélateur.
    D’accord avec votre billet.

  • Le 25 mai 2012 à 23:09, par

    Après la théorie (l’UMP faisant une campagne trash, à tel point que les médias américains avaient surnommé Sarko "Nicolas Le Pen"), voici maintenant la pratique.
    A quand les ratonnades organisées par l’UMP ? c’est vraiment immonde, je suis révulsé.

    • Le 27 mai 2012 à 23:38, par SAD

      Je ne comprend pas ce que vous dites.
      Sur le communiqué de Mme Preziosi il n’y a pas d’appel à la ratonnade.
      Au contraire, ne faites pas semblant, il y a un véritable problème.
      Madame Preziosi demande à ce que tout le monde respecte la loi.
      Donc respectons la loi, ou demandez au nouveau gouvernement de changer la réglementation actuellement en vigueur. Cela est très simple. les roumains ne peuvent pas séjourner en France plus de trois mois sauf titre de séjour pour travailler.
      En supprimant le délai de trois mois, ces personnes pourront habiter en France comme n’importe quel citoyen européen ou étranger.

  • Le 28 mai 2012 à 00:02, par SAD

    Bonjour,

    J’étais présent ce jour là, il y avait deux personnes qui était remontées contre votre intervention.

    je souhaite rétablir une vérité, il n’ y a eu aucune agression envers les personnes qui vivent dans le camps.

    Le but de la visite du terrain occupé, était de constater l’ampleur des dégâts.

    nombreux sont les habitants qui se plaignent de nuisances.

    Il y avait une famille peut être de nationalité roumaine qui était très agréable dont une jeune fille qui parlait correctement le français. cette dernière a expliqué leur présence sur ce terrain.

    Il n’y a eu aucune agression, ni d’un coté ni de l’autre.

    Puis devant la résidence des habitants,nous n’étions plus dans le terrain occupé, vous êtes arrivé de manière impromptu il y a eu une bousculade, je n’ai pas vu de coup porté sur vous.

    Vous êtes parti et par la suite des personnes plus jeune sont venus.

    Lorsque qu’une personne souhaite l’apaisement, il n’envoie pas d’autres personnes pour en découdre.

    vous n’êtes pas responsable de leur comportement, mais sachez que c’est avec un grand soulagement que j’ai vu la police intervenir.

    Ils ont demandé à vos jeunes de partir.

    Puis tout le monde est rentré à la maison.

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 4530

Ligue des Droits de l’Homme (LDH) c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 250